Menu
Accueil / Assurance Moto / Conseils / B.A.-BA : entretenir sa moto soi-même

B.A.-BA : entretenir sa moto soi-même

Publié en septembre 2020

S’il est important de faire entretenir sa moto par un professionnel, ne serait-ce que pour s’assurer de bien respecter les normes de sécurité, certaines opérations peuvent tout de même être effectuées seul. Mais à quoi faut-il penser ? Comment entretenir sa moto soi-même ? La Matmut vous explique tout, point par point !

La vidange

Indépendamment des opérations d’entretien réalisées par des professionnels, il est indispensable de contrôler régulièrement le niveau d’huile moteur. La consommation de cette dernière dépend en effet de nombreux paramètres (kilométrage, type de conduite et de refroidissement…), et un éventuel manque peut entraîner une casse du moteur.

Attention, si le niveau d’huile n’est pas suffisant, il ne faut pas simplement en ajouter : l’huile neuve serait alors polluée par l’ancienne. Vidangez donc l’huile moteur, remplacez le filtre à huile et effectuez le remplissage. Cette opération est à réaliser, en moyenne, tous les 6 000 km avec de l’huile semi-synthétique et tous les 12 000 km avec de l’huile 100 % synthèse.

Les bougies

Chaque constructeur a ses propres recommandations, s’agissant des bougies. Lorsque le moment est venu, inspectez l’écartement entre les électrodes : vous pouvez l’ajuster assez simplement selon les conseils de la marque de votre moto. Remplacez-les si elles sont trop abimées.

En cas de doute, et notamment si elles font du bruit en roulant (on entend alors des cliquetis) malgré leur remplacement, prenez rendez-vous chez un concessionnaire. Il procèdera alors au contrôle du jeu des soupapes – une opération rapide qui peut vous épargner une casse du moteur.

Le filtre à air

Une moto avec un filtre à air sale ou abimé, c’est une moto qui consomme plus d’essence et n’est pas aussi puissante qu’elle ne devrait l’être. Entretenir sa moto soi-même, c’est donc inspecter et changer, si besoin, cette pièce du moteur.

Il peut être difficile de savoir quand réaliser cette opération : sachez qu’elle dépend de l’environnement dans lequel vous vous trouvez. Si vous vivez en ville, vous devrez vous en occuper plus souvent que si vous habitez à la campagne, par exemple.

Il existe deux types de filtre à air. Le premier, en mousse, doit être nettoyé dans un bain de solvant (du white spirit par exemple). Le second, en papier, ne doit pas être humidifié. Un aspirateur suffit pour en chasser les impuretés.

Les freins

Entretenir sa moto, c’est aussi vérifier que les différents éléments qui lui permettent de freiner sont en bon état. Il convient de le faire régulièrement, dès que vous avez l’impression que vos distances de freinage s’agrandissent.

Tout d’abord, assurez-vous que vos plaquettes de freins ne sont pas usées. Leurs garnitures affichent toujours des témoins d’usure : vérifiez que ceux-ci ne sont pas dépassés. Changez les plaquettes si besoin, en n’oubliant pas de nettoyer les pistons. Jetez un œil, également, au niveau du liquide de frein. Sans lui, pas de freinage !

À lire aussi : Réviser sa moto avant le printemps : les gestes essentiels

La chaîne de transmission secondaire

La chaîne de transmission secondaire doit être bien lubrifiée. C’est indispensable pour assurer sa longévité et éviter les casses en roulant ! Contrôlez donc ce point régulièrement.

Veillez également à ce qu’elle soit correctement tendue : si elle devait trop l’être, elle s’userait rapidement. Il convient de laisser environ 3 cm de débattement libre au niveau du point de tension le plus fort.

Les pneus

L’entretien de votre moto passe par le contrôle régulier (avant et après chaque grand voyage par exemple) de la pression des pneus. C’est aussi vérifier l’absence de fissures, en particulier pendant l’hiver, et s’assurer qu’ils ne sont pas usés, ce qui leur ferait perdre en adhérence.

La batterie

Si votre moto est équipée d’une batterie « sans entretien », vous n’avez rien à faire (on reconnait ces batteries à leurs parois noires). Si elle n’est pas de ce type, vous devez veiller au niveau du liquide qu’elle contient et que l’on voit par transparence. Complétez-le si besoin avec de l’eau.

Les feux et l’avertisseur sonore

Faire de la moto, c’est aussi être vu et entendu. Testez tous les six mois le bon fonctionnement de vos feux et de votre avertisseur sonore. En cas de problème (éclairage trop faible, klaxon inaudible…), changez les pièces concernées ou contactez votre concessionnaire. Il en va de votre sécurité sur la route !

À lire aussi : Comment préparer un départ en vacances à moto ?

La Matmut vous accompagne

À quoi servirait un bon entretien sans bonne assurance ? Pour protéger votre moto et vous-même, faites confiance à l’assurance moto Matmut, qui s’adapte à tous vos besoins.

Devis en ligne

/assurance/moto/conseils/passager-couvert-accident

À lire aussi : 

Assurance moto : le passager est-il couvert en cas d’accident ?

Vous avez décidé de parcourir les routes à moto en compagnie d’un passager. Mais en cas d’accident, ce dernier est-il couvert ? Les dommages que pourrait malheureusement subir votre compagnon de deux-roues seront pris en charge. Mais pas dans les mêmes circonstances en fonction de qui est responsable de l’accident. Le point sur la couverture du passager moto en cas d’accident, avec la Matmut.