Menu
Accueil / Mutuelle Santé Ociane / Conseils / Végan, végétarien : quelles différences ?

Végan, végétarien : quelles différences ?

Publié en octobre 2021

Selon une étude de l'Ifop pour FranceAgriMer publiée en 2021, 2,2 % des Français interrogés ont adopté un régime végétarien ou végan. Une popularité grandissante dans l'Hexagone. Mais que signifie être végétarien ou végan ? Quelles sont les différences entre ces deux régimes ? Le point sur la question.

Qu’est-ce qu’un végétarien ?

Si l’on en parle de plus en plus ces dernières années, le végétarisme ne date pas d’hier et remonterait même à l’Antiquité grecque, puisque Pythagore est considéré comme le père de ce régime sans viande. En général, une personne qui pratique le végétarisme exclut de son régime principalement la viande, le poisson et les fruits de mer. En plus de ces aliments, les végétariens ne consomment pas de produits issus de l'abattage d'animaux comme la gélatine, la présure ou encore le caviar. Toutefois, il existe différents types de végétariens. On peut noter les quelques variantes suivantes :

  • Le lacto-ovo-végétarisme. Ce régime comprend des produits issus d'animaux comme les produits laitiers et les œufs.
  • Le lacto-végétarisme. Ce régime n'inclut que les produits laitiers mais pas les œufs.
  • L’ovo-végétarisme. Seuls les œufs sont admis dans ce régime, principalement à base de végétaux.
  • Le semi-végétarisme. La viande est exclue de ce type de végétarisme, mais le poisson, les fruits de mer et parfois même la volaille sont admis.
  • Le pesco-végétarisme. Le poisson est le seul aliment animal admis dans ce type de régime.

 À lire aussi : Comment manger varié et équilibré ?

Qu’est-ce qu’une personne végane ?

Le véganisme est un peu plus récent que le végétarisme, et le terme a été inventé dans les années 1940 par Donald Watson. Le véganisme consiste à supprimer tous les aliments issus de l'exploitation animale, comme la viande, le poisson, le lait, les œufs et même le miel, de son alimentation. Mais cet engagement va bien au-delà de l'assiette puisque les végans ne portent pas de laine ni de cuir, et encore moins de fourrure. Ils évitent les cirques, les zoos ainsi que les cosmétiques testés sur les animaux. Ce mouvement est donc bien plus qu'un régime alimentaire.

Les personnes véganes peuvent choisir ce mode de vie plus strict par convictions personnelles, croyances, sensibilité au bien-être animal ou par souci écologique, notamment.

Bon à savoir
En français, on traduit souvent le terme anglais « vegan » par végétalien. Or, le véganisme se rapproche du régime végétalien seulement sur le plan alimentaire. Une personne végétalienne ne s’interdit pas forcément d’acheter des produits issus de l’exploitation animale, comme des vêtements ou des cosmétiques, notamment.

Quelles précautions prendre quand on devient végétarien ou végan ?

S'ils gagnent du terrain en France, les régimes végétariens et végans (végétaliens) sont souvent critiqués. Or, il est tout à fait possible d'être en bonne santé lorsque l'on suit l'un de ces deux régimes, à condition de faire attention à certains éléments.

Remplacer les protéines issues de la viande et du poisson par les protéines végétales

Il n'y a pas que le poisson et la viande qui apportent des protéines à notre corps. On peut en effet profiter du bienfait des protéines végétales en mangeant du soja, des haricots rouges, des pois chiches, des lentilles, ou encore des amandes. Par exemple, il faut compter 300 g de lentilles cuites pour avoir l'équivalent de protéines de 100g de bœuf dans notre corps.

Éviter les carences en fer en choisissant d'autres aliments

Les détracteurs du végétarisme et du véganisme disent souvent que ces deux régimes favorisent les carences en fer. Or, si l’on retrouve du fer dans la viande rouge, notamment, on en trouve également dans les légumineuses, la spiruline, le tofu ou encore le quinoa et les noix. Pour s'assurer de bien assimiler le fer de ces aliments, il convient d'ajouter à son régime alimentaire des aliments favorisant l'apport en vitamine C. Il est également conseillé d'éviter le thé et de faire tremper les légumineuses au moins 12h avant cuisson.

Penser à la vitamine B12

Si les végétariens ne manquent pas nécessairement de la vitamine B12, que l'on retrouve dans les œufs et les produits laitiers, les végans peuvent être sujet à une carence. Dans ce cas, il est conseillé de prendre des aliments enrichis en vitamine B12, comme certaines boissons végétales, ou de recourir à des compléments alimentaires.

À lire aussi : Tout savoir sur l'alimentation et son impact sur la santé

RETOUR À LA LISTE DES ARTICLES

La Matmut vous accompagne…

Besoin d'une couverture santé complète et modulable à loisir ? Optez pour la Mutuelle Ociane Matmut et profitez d'un coaching santé en ligne.

Devis santé en ligne

Alimentation : quelles sont les mauvaises habitudes à éviter ?

À lire aussi :

Alimentation : quelles sont les mauvaises habitudes à éviter ?

Les 5 règles à suivre pour votre équilibre alimentaire