Menu
Accueil / Mutuelle Santé Ociane / Conseils / Prévention du cancer du sein via l’autopalpation : comment examiner sa poitrine ?

Prévention du cancer du sein via l’autopalpation : comment examiner sa poitrine ?

Publié en août 2020

Le cancer du sein cause près de 12 000 décès par an et une femme sur 8 risque d’en développer un au cours de sa vie. La prévention joue donc un rôle crucial pour détecter la maladie et augmenter les chances de guérison en cas de traitement à un stade précoce. Parmi les pistes de prévention du cancer du sein existantes figure l’autopalpation des seins. Comment procéder ? Quand faut-il le faire ? Comment réagir en cas d’anomalie ? Ce qu’il faut retenir.

Autopalpation des seins : quels sont les bons gestes ?

L’autopalpation des seins contribue à la prévention du cancer du sein. Pour que l’action soit efficace, il est important d’utiliser la méthode adéquate. L’idée est de détecter les grosseurs, les durcissements des tissus (indurations) et/ou des anomalies comme un aspect de peau d’orange.

Procédez comme suit :

- Découvrez votre poitrine et placez-vous devant un miroir.

- Inspectez visuellement vos deux seins en prêtant attention aux éléments suivants :

  • écoulement des mamelons ;
  • crevasses ;
  • fossettes ;
  • plis ;
  • peau qui pèle ;
  • forme des seins.

- Levez le bras et examinez votre sein à l’aide de trois doigts. Commencez par la partie externe puis déplacez votre main sur votre sein en effectuant des petits cercles avec le bout de vos doigts (certaines personnes procèdent à l’examen de leur sein par lignes). L’aisselle et la zone située entre l’aisselle et le sein doivent faire l’objet d’une attention particulière.

- Examinez votre mamelon. Cela passe notamment par le fait de le pincer délicatement pour vérifier s’il y a un écoulement ou une autre anomalie.

Bon à savoir
N’hésitez pas à demander conseil à votre médecin concernant la palpation de votre poitrine.

À lire aussi : Cancer du sein : les raisons d’en parler

À lire aussi : Prévention du cancer du sein : ce qu’il faut savoir

Que faire en cas d’anomalies ?

Si vous remarquez des choses anormales pendant l’auto-examen de vos seins, prenez rendez-vous avec votre médecin dans les plus brefs délais. Ce dernier pourra effectuer un examen clinique et vous prescrire des examens complémentaires en cas de suspicion de cancer (mammographie, échographie des deux seins, IRM mammaire, prélèvement au niveau de la lésion suspecte).

Le saviez-vous ?
Il existe un dépistage organisé du cancer du sein pour les femmes âgées de 50 à 74 ans. Il prend la forme d’une invitation à réaliser une mammographie de dépistage gratuitement, tous les deux ans.

Ce dépistage permet de réduire le taux de mortalité du cancer du sein. Entre 100 et 300 décès (pour 100 000 femmes participantes) seraient évités chaque année grâce à ce dispositif de prévention du cancer du sein. 

Quand faut-il procéder à une autopalpation des seins ?

Il n’existe pas véritablement de consensus concernant le rythme d’auto-examen des seins à adopter. Certains spécialistes recommandent une autopalpation au moins une fois par mois dès lors que la femme est âgée d’une vingtaine d’années.

Pour ne pas oublier, n’hésitez pas à programmer une tâche dans votre agenda électronique, toujours à la même période. Cela vous aidera à vous en souvenir.

Le saviez-vous ?
La campagne de lutte contre le cancer du sein Octobre Rose a lieu chaque année. Dans le cadre de cette opération, une importante campagne d’information et de sensibilisation est menée auprès du grand public. L’opération permet également de récolter des fonds en vue de soutenir la recherche.

RETOUR À LA LISTE DES ARTICLES

La Matmut vous accompagne...

Pour être accompagné par des professionnels de santé qualifiés, pensez à souscrire une assurance santé adaptée à vos besoins. La Mutuelle Ociane Matmut vous propose plusieurs formules.

Devis santé en ligne

Papillomavirus

À lire aussi : 

L’essentiel à savoir les papillomavirus humain

Définition, symptômes et vaccins : tout savoir sur cette infection