Menu
Accueil / Assurance Auto / Conseils / Alcool : comment préparer le nouvel an ?

Alcool : comment préparer le nouvel an ?

Publié en décembre 2019

En 2018, 3 488(1) personnes ont perdu la vie sur les route de France. L’abus d’alcool au volant est la deuxième cause de mortalité sur la route, précédant la vitesse excessive. Le nouvel an est une période festive qui peut engendrer des comportements inhabituels, notamment sur la route. La Matmut vous conseille sur des bonnes pratiques à mettre en place le réveillon de la saint sylvestre, permettant ainsi de commencer la nouvelle année sereinement.

Quelques chiffres (2) sur les habitudes comportementales des français lors de la période du nouvel an

  • 87% consomment de l’alcool au nouvel an,
  • en moyenne, les français prévoient de boire près de 4 verres d’alcool,
  • près de 1 français sur 2 est concerné par la question de l’alcool et la conduite, pour lui et son entourage,
  • 38% des français ont déjà vu une personne ayant trop bu reprendre le volant,
  • 31% attendent avant de reprendre le volant,
  • Seulement 28% désignent un capitaine de soirée

Soirée du nouvel an : prévoyez un SAM

Qu'est-ce qu'un "SAM" ?

Il est fortement recommandé de désigner un « SAM » avant la soirée du nouvel an, c’est le capitaine de soirée. Cette personne s’engage donc à ne pas consommer d’alcool, ni de stupéfiant. Elle est responsable des personnes qu’elle va transporter dans son véhicule.

Le saviez-vous ?

Origine du mot SAM

L’acronyme « SAM » signifie « Sans Accident Mortel », c’est une personne créée par la Sécurité Routière dans le cadre de sa campagne de communication : « celui qui conduit, c’est celui qui ne boit pas ». Le personnage SAM représente la personne qui se porte volontaire ou qui est désignée pour ne pas boire, afin de raccompagner ses passagers en toute sécurité. 

Quelques astuces si personne ne se porte volontaire pour être le SAM de la soirée

  • La personne peut être choisie par l’intermédiaire d’un tirage au sort,
  • vous pouvez changer de SAM à chaque soirée. Attention toutefois à rappeler au capitaine de soirée, son rôle de responsable, avant le début de la soirée,
  • le SAM de la soirée peut être élu grâce à différents jeux, ce qui rend plus attractif la désignation du rôle : jeu de cartes, application dédiée, etc.

Enfin, il est conseillé de s’entendre sur une heure approximative de retour avec la personne en charge de raccompagner ses proches.

Que faire si votre SAM ne respecte pas son engagement ?

  • Si vous avez un doute, n’hésitez pas à le faire souffler dans un éthylotest, qu’il faut toujours avoir avant une soirée festive, surtout durant celle du nouvel an.
  • si possible, essayez de trouver un autre SAM,
  • faites appel à un professionnel pour rentrer en toute sérénité, ou dormez sur place.

Quelles solutions de raccompagnement ?

  • Dans certaines villes, il est possible que des navettes soient mises en place pour assurer le transport des fêtards, lors de la soirée du nouvel an,
  • réservez un taxi. Dans l’idéal, prévenez-le en avance afin de fixer une heure d’arrivée,
  • réservez un VTC (véhicule de transport avec chauffeur) pour rentrer en toute sécurité. Même chose que pour le taxi, arrangez-vous avec le chauffeur pour fixer une heure d’arrivée,
  • le co-voiturage, ce mode de transport peut être utile même pour rentrer de soirée,

Dans le cas où toutes ces solutions sont inenvisageables, il est fortement recommandé de dormir sur place.

À lire aussi : Rentrer de soirée en sécurité : nos conseils

Alcool : point sur la législation

Conduire en état d’ivresse est puni par la loi. Les sanctions encourues dépendent du taux d’alcoolémie. Vous risquez :

  • une amende pouvant aller jusqu’à 4 500€,
  • une perte de points sur le permis de conduire,
  • une suspension ou retrait de permis de conduire,
  • une peine de prison,
  • une immobilisation du véhicule,
  • une annulation du permis de conduire avec interdiction temporaire de le repasser.

À lire aussi : Législation sur l’alcool au volant : limites autorisées et sanctions encourues

Le saviez-vous ?

Le risque d’accident mortel augmente en fonction du taux d’alcool :

  • à 0,5g/l, il est multiplié par 2,
  • à 0,8g/l, il est multiplié par 10
  • à 1,2g/l, il est multiplié par 35.

La Matmut vous accompagne

Découvrez les offres d’assurance Auto Matmut : Tiers, Tiers-Vol-Incendie, Tous risques et Tous risques Plus : quatre formules pour vous permettre de trouver la plus adaptée à votre profil.

Aussi, la Matmut propose plusieurs formules de stages de conduite, adaptées selon vos besoins. Inscrivez-vous(3) gratuitement aux stages de conduite Matmut près de chez vous ! 

Devis en ligne

législation alcool volant

À lire aussi : 

Législation sur l'alcool au volant : limites autorisées et sanctions encourues

L’alcool reste la deuxième cause d’accidents mortels sur les routes de France, et ce malgré de nombreuses campagnes de prévention. Pour tenter de limiter ces drames liés à la consommation d’alcool, les comportements à tenir à bord d’un véhicule doivent être connus de tous. Limites d’alcoolémie autorisées, effets sur la conduite ou encore sanctions encourues : retrouvez un point complet de la législation en vigueur concernant l’alcool au volant.

(1) Sécurité routière

(2) Enquête des associations Prévention Routière et Attitude Prévention réalisée en ligne par Moaï, du 16 au 27 novembre 2018, auprès de 1 000 individus constituant un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

(3) Dans la limite des places disponibles