Menu
Accueil / Assurance Camping-car / Conseils / Camping-car : quel budget pour une année ?

Camping-car : quel budget pour une année ?

Publié en juin 2020

Acheter un camping-car est un investissement important à l’acquisition, mais qu’en est-il des frais à l’année ? Combien consomme un camping-car, comment l’assurer, quel entretien nécessite-t-il ? Et quid du contrôle technique de ces véhicules ? Zoom sur le budget camping-car annuel avec la Matmut.

Quel budget pour le carburant ?

La plupart des camping-cars fonctionne au diesel. Mais la consommation dépend du type de camping-car et du comportement au volant de ses conducteurs. En effet, le poids du véhicule et sa forme ont une incidence importante sur sa consommation moyenne, au même titre que le style de conduite. Si un camping-car de type fourgon consomme entre 9 et 12 litres/100 km grâce à son profil plutôt aérodynamique, la consommation d’un camping-car capucine s’approche elle des 13 à 15 litres/100 km. Plus la prise au vent est importante et le véhicule est lourd, plus il consommera de carburant. C’est pour cette raison que moins de constructeurs proposent des camping-cars capucines.

Quel budget pour l’autoroute ?

Sur autoroute, la classification des véhicules permet d’attribuer un tarif particulier à chaque classe. La classe 1 concerne les véhicules légers tels que les voitures. Un camping-car fera partie de la classe 2, celle des « véhicules intermédiaires », s’il ne dépasse pas une hauteur de 3 mètres et un poids total autorisé en charge (PTAC) de 3,5 tonnes. Les camping-cars de plus de 3 mètres ou avec un PTAC supérieur à 3,5 tonnes entrent dans la classe 3, celle des poids lourds, autocars et autres véhicules à deux essieux.

À lire aussi : Comment préparer son road trip en camping-car en famille ?

L’entretien

Comme pour tout véhicule motorisé, l’entretien d’un camping-car représente un budget important. Révision, changement des pneumatiques, vidange : toutes ces opérations doivent être réalisées en suivant les préconisations du constructeur. Au-delà de ces opérations, les camping-cars nécessitent également un entretien spécifique. Cela inclus notamment les tests d’étanchéité du véhicule. Ces derniers sont à réaliser lors des premières années de vie du camping-car. Comptez également les produits d’entretien pour les WC, la cuve eaux grises, ou encore les bouteilles de gaz nécessaires pour le chauffage et la cuisine.

L’assurance

Il est nécessaire de prendre en compte l’assurance du véhicule dans votre budget camping-car annuel. Le montant de la prime d’assurance dépend de nombreux critères tels que la marque et le modèle du camping-car, sa valeur, mais aussi les aménagements dont le véhicule est doté. Enfin la zone de résidence de l’assuré et ses antécédents de conduite sont aussi d’autres paramètres qui seront pris en compte par votre assurance.

À lire aussi : Comment assurer un camping-car : ce qu'il faut savoir

Le contrôle technique

Comme pour une voiture, un camping-car doit faire l’objet d’un contrôle technique avant le 4ème anniversaire de sa première mise en circulation. Ensuite, le contrôle technique est à réaliser tous les deux ans. Il doit être réalisé dans un centre agréé pour les camping-cars. Les prix varient d’un centre à l’autre, mais le contrôle technique d’un camping-car est un peu plus onéreux que pour un véhicule léger. Comptez environ 95 euros.

Prévoir un budget camping pour les vacances

Si camping-car est synonyme de vacances et de liberté, dans les faits cela s’avère souvent un peu plus compliqué que cela. Les camping-cars (selon leur gabarit) sont loin d’être acceptés partout. Dormir sur le bord de la route ou sur un parking municipal n’est pas autorisé partout. Les municipalités sont en effet autorisées à réduire les durées de stationnement voire à interdire l’accès à certains parkings aux camping-caristes. C’est pourquoi il est nécessaire de prévoir un budget camping lors de vacances en camping-car.

Le saviez-vous ? Plusieurs sites comme Park4night répertorie les aires gratuites et payantes sur lesquelles vous pouvez stationner.

À lire aussi : Partir en vacances en camping-car : conseils pour un voyage réussi

 L’hivernage

Le camping-car est principalement utilisé aux beaux jours, mais que faire de son véhicule l’hiver ? Si vous disposez d’un grand garage, d’un jardin, ou d’un parking pour accueillir votre camping-car l’hiver, pas de problème. Si votre camping-car dort dans le jardin, vous pouvez opter pour une bâche de protection afin de le préserver des intempéries (comptez entre 300 € et 400 €). Mais si vous n’avez ni garage ni jardin, il vous faudra peut-être envisager un hivernage chez un concessionnaire ou dans un centre de gardiennage. Comptez environ 300 € à l’année. Vous pouvez aussi louer un emplacement dans un hangar auprès d’un particulier. Cela fait aussi partie de votre budget camping-car annuel.

La Matmut vous accompagne

Sur la route des vacances ou en hivernage, votre camping-car doit être bien assuré. C’est pourquoi la Matmut propose une formule d’assurance camping-car pour voyager et stationner en toute sérénité.

Comment entretenir un camping-car

À lire aussi

Comment entretenir un camping-car ?

Être propriétaire d’un camping-car demande d’en assurer un entretien régulier. En effet, même si vous ne vous en servez qu’occasionnellement, il est primordial d’en assurer la révision pour assurer votre sécurité et être en accord avec la loi. Focus sur les points d’entretien de base à effectuer pour votre camping-car.