Menu
Accueil / Assurance Habitation / Conseils / Comment se débarrasser de l'amiante sans danger ?

Comment se débarrasser de l'amiante sans danger ?

Publié en septembre 2021

Très présente dans les constructions, notamment dans les années 1970 et 1980, l’amiante a été officiellement interdite en France en 1997. Sous forme volatile, elle était responsable de nombreuses pathologies, comme des cancers. Aujourd’hui, bon nombre d’habitations possèdent des éléments amiantés qui, s’ils sont endommagés, doivent impérativement être retirés. Mais comment faire ? Découvrez tous nos conseils pour se débarrasser de l’amiante sans danger.

Où peut-on trouver de l’amiante ?

En France, la fabrication, la transformation, la vente et l’importation de l’amiante sont interdites depuis le 1er janvier 1997. Mais avant cette date, pendant de longues décennies, ce matériau a été très largement utilisé dans les constructions. Il n’est donc pas illogique de retrouver l’amiante sous différentes formes aujourd’hui :

  • tressé ou tissé : filtres à air, portes de fours, de poêles, de chaudières, etc. ;
  • en feuille ou en plaque : faux plafonds, isolation de la chaleur des cheminées, des fours, des appareils de chauffage ou électroménagers, etc. ;
  • en fibres : flocage sur mur ou plafond, ou mélangé aux enduits, mortiers, colles, etc. ;
  • incorporé au ciment ;
  • incorporé dans plusieurs liants : peintures, colles et mastics, joints de plomberie et chauffage, sous-face de moquette, etc.

Vous l’avez compris, au sein d’une habitation ancienne, l’amiante peut donc être présente de nombreuses façons. C’est pourquoi il convient de bien faire contrôler le logement.

Quand effectuer un diagnostic de l’amiante ?

Il est obligatoire de réaliser un diagnostic amiante en cas de vente ou de location d’un bien dont le permis de construire a été délivré avant 1997. Ce diagnostic doit être effectué à l’initiative du vendeur ou du propriétaire bailleur, et être réalisé par un professionnel certifié. Ce dernier va vérifier si l’habitation contient ou non de l’amiante. Et si c’est le cas, il va analyser l’état de dégradation des différents matériaux.

Suite au diagnostic, le professionnel certifié remet au vendeur ou propriétaire bailleur un document « état d’amiante » qui stipule la présence ou non de matériaux contenant de l’amiante.

Bon à savoir
Il n’est pas nécessairement obligatoire de se débarrasser des matériaux contenant de l’amiante. Cela reste obligatoire seulement s’il s’agit d’amiante « libre », autrement dit si les fibres – dangereuses pour la santé – sont volatiles. Si l’amiante est liée – donc non volatile – cela ne pose pas de souci du moment que les éléments ne sont pas endommagés. Si cela venait à être le cas, le remplacement serait impératif.

L’amiante est en bon état

Si les matériaux contenant de l’amiante sont en bon état, c’est évidemment une bonne nouvelle mais qui invite tout de même à la vigilance. Rien n’interdit de croire que son état ne va pas se détériorer à moyen ou long terme. Il est donc nécessaire – voire obligatoire pour les flocages, les calorifugeages ou les faux plafonds – d’effectuer un nouveau diagnostic dans les trois ans.

L’amiante est dans un état moyen

Autre possibilité : l’amiante est considérée comme étant dans un état « moyen ». Dans ce cas, il est fortement recommandé – et obligatoire pour les flocages, les calorifugeages ou les faux plafonds – de procéder à un empoussièrement. Plus concrètement, un professionnel va vérifier qu’aucun élément de l’habitation ne relâche des fibres d’amiante. Et que le seuil de 5 fibres par litre d’air, fixé par le Code de la santé publique, est respecté.

Cette mesure doit être répétée tous les trois ans après un nouveau diagnostic. Mais compte tenu de l’état de détérioration entamé, il n’y a aucune chance d’envisager une amélioration.

L’amiante est en mauvais état

Enfin, dernier cas de figure : le professionnel constate que les matériaux contenant de l’amiante sont en mauvais état. Cela représente donc un réel danger pour la santé des occupants puisque les fibres d’amiante peuvent être inhalées, se déposer dans les poumons et causer des cancers et autres pathologies graves.

Si l’amiante est diagnostiquée en mauvais état, il convient donc d’intervenir rapidement.

À lire aussi : L'expertise de pré-achat immobilier : qu'est-ce que c'est ?

Comment enlever l’amiante d’une maison ?

Si un flocage, un calorifugeage ou un faux plafond est concerné par des matériaux en mauvais état, il est impératif de faire retirer l’amiante, ou de le faire encapsuler par des professionnels certifiés pour ce type d’interventions.

Pour les autres matériaux, si la réglementation est plus souple, il reste vivement recommandé de vous tourner également vers des professionnels de l’amiante afin qu’ils retirent et confinent correctement les matériaux dangereux et les fibres d’amiante.

Puis-je me débarrasser moi-même de l’amiante ?

Il est possible de vous débarrasser vous-même de l'amiante, sans avoir recours à des professionnels du désamiantage, si les éléments à enlever sont solides. Toutefois, il est important de rappeler qu’il est très vivement conseillé de vous tourner vers des professionnels pour ce genre de travaux.

Si vous décidez de vous en charger vous-même, il est impératif de prendre un maximum de précautions et de vous munir des équipements suivants :

  • masque FFP3 ;
  • combinaison de peintre jetable ;
  • gants de protection imperméables ;
  • sacs hermétiques réglementaires et spécialisés pour les déchets amiantés.

Une fois munis de ces équipements, suivez les étapes ci-dessous pour une intervention sans risque :

  • mouillez les éléments dont vous souhaitez vous débarrasser afin de limiter la propagation de fibres volatiles ;
  • démontez les éléments en prenant soin de les garder entiers et de ne pas les abîmer ;
  • enfermez les éléments amiantés dans les sacs hermétiques réglementaires ;
  • nettoyez la zone au jet d’eau puis, une fois sèche, passez l’aspirateur ;
  • débarrassez-vous des équipements que vous avez utilisés pour l’intervention et ne les réutilisez pas ;
  • lavez-vous correctement.

Les déchets amiantés devront ensuite être impérativement stockés dans une zone de stockage des déchets dangereux (ISDD). En tant que particulier, vous devez avoir recours à une entreprise spécialisée pour l’enlèvement et le transport de ces déchets.

Bon à savoir
Sous certaines conditions, l’Agence nationale de l’habitat (Anah) peut vous verser une aide financière afin d’effectuer le diagnostic et le retrait de l’amiante de l’habitation.

À lire aussi : Quels travaux réaliser avant d'emménager ?

RETOUR À LA LISTE DES ARTICLES

La Matmut vous accompagne

La Matmut vous accompagne au quotidien grâce à son assurance habitation et ses formules spécialement adaptées à vos besoins et votre budget.