Menu
Accueil / Assurance Habitation / Conseils / Comment entretenir sa cheminée ?

Comment entretenir sa cheminée ?

Publié en octobre 2020

Le nettoyage d’une cheminée est indispensable pour pouvoir en profiter pleinement. Les vitres de la cheminée, le foyer ou encore le manteau sont des éléments de la cheminée que chacun peut nettoyer. En revanche, certaines interventions obligatoires telles que le ramonage ou le débistrage sont à faire réaliser par un professionnel.

Nettoyer le foyer de la cheminée

Le foyer désigne la partie de la cheminée dans laquelle on fait le feu. C’est donc la partie centrale de la cheminée, où a lieu la combustion. Après chaque utilisation de la cheminée, une fois le feu et les braises éteints, vous pouvez racler les restes de cendres avec une petite pelle pour les faire tomber dans le bac à cendres. Passer ensuite l’aspirateur permet d’éliminer les cendres restantes. Pour un résultat parfait, vous pouvez également nettoyer les taches à l’aide d’une brosse à poils durs. Pour ce faire, utiliser un mélange d’eau et de vinaigre blanc. 

Comment nettoyer la vitre de la cheminée ?

Nettoyer la vitre de la cheminée fait partie des opérations d’entretien courantes pour disposer d’une belle cheminée. Une vitre propre vous permettra de profiter pleinement de la belle lueur des flammes. Pour faire disparaître les traces de suie noires qui s‘invitent sur vos vitrages, la solution la plus économique et écologique consiste à utiliser les cendres. Elles sont en effet un bon détachant naturel pour nettoyer les vitres. Il suffit alors de tremper un chiffon humide ou des feuilles de journaux dans les cendres pour débarrasser la vitre des traces noires dues aux flammes. Autre option : utiliser du vinaigre blanc ou un produit nettoyant pour vitres et inserts de cheminée. Dans tous les cas, il faut frotter pour faire disparaître les traces. Pour éviter un encrassement des vitres qui rend le nettoyage difficile, il est conseillé de les nettoyer après chaque feu de cheminée.

À lire aussi : Comment nettoyer et entretenir les gouttières de maison ?

Entretenir le manteau de la cheminée

L’entretien de la cheminée passe aussi par le nettoyage du manteau. Le manteau de la cheminée désigne la construction qui délimite le foyer. Le manteau se compose de deux piédroits qui supportent un linteau (partie horizontale) ou un arc. Le matériau qui constitue le manteau varie : brique, pierre, marbre, etc. Quel que soit le matériau, il convient de le débarrasser des éventuelles traces de suie. Pour les manteaux en brique ou en pierre, vous pouvez utiliser une brosse à poils durs trempée dans un mélange d’eau et de bicarbonate de soude. Les cristaux de soude ou les produits nettoyants pour four peuvent s’avérer utiles également pour venir à bout des traces les plus tenaces. Les manteaux en pierre peuvent aussi être nettoyés avec de l’eau de Javel. Il est nécessaire ensuite d’appliquer un enduit composé de savon noir et d’eau bouillante. Pour les cheminées dotées d’un manteau en marbre, l’entretien peut être fait à l’aide d’une laine d’acier fine et d’eau savonneuse. Enfin pour éviter les taches sur la brique qui, par défaut est poreuse, vous pouvez l’enduire de cire incolore ou utiliser de l’huile de lin au préalable pour lui redonner son éclat.

Le ramonage de la cheminée

Le ramonage de la cheminée fait partie des opérations d’entretien obligatoire. Selon les départements, le règlement sanitaire prévoit le nombre de ramonage annuel nécessaire. En général, deux ramonages sont imposés dans l’année, dont un pendant la période de chauffe. Un défaut de ramonage constitue une contravention qui peut être sanctionnée par une amende de 3e classe pouvant atteindre 450 €. En outre, en cas de sinistre, un défaut de ramonage peut réduire votre indemnité d’assurance. Le ramonage de cheminée doit être réalisé par un professionnel. À l’issue de l’opération, il doit remettre à son client, en plus de la facture, un certificat de ramonage. Ce document peut être exigé par votre assurance en cas de sinistre. Au-delà du simple nettoyage du conduit, l’opération de ramonage permet d’obtenir un meilleur tirage et donc de mieux chauffer tout en réalisant des économies de combustibles. Mais l’objectif est aussi sanitaire puisqu’une cheminée mal entretenue pollue et peut être responsable d’intoxication au monoxyde de carbone.

À lire aussi : Quels sont les dangers du monoxyde de carbone ?

Le débistrage de la cheminée

Outre le ramonage, l’entretien d’une cheminée nécessite aussi un débistrage. Cette opération n’est à réaliser que tous les dix ans. Elle consiste à retirer le bistre du conduit. Le bistre est un dépôt brunâtre constitué de goudron et de suie. Dur et épais, le bistre se condense sur les parois des conduits et peut entraîner un incendie.

À lire aussi : Incendie de cheminée : comment limiter les risques de feu ?

 

La Matmut vous accompagne

Avec l’assurance Habitation Matmut, vous bénéficiez d’une garantie incendie dans votre résidence principale comme votre résidence secondaire. En cas de sinistre, cette garantie permet une prise en charge des dégâts.

Devis en ligne

Ramonage des conduits de cheminée et assurance habitation

À lire aussi : 

Ramonage des conduits de cheminée et assurance habitation

Cheminées, poêles à bois ou à pellets et autres chaudières à bois doivent être entretenus régulièrement pour garantir la sécurité de tous. Le ramonage des conduits fait partie des principaux entretiens à réaliser. En quoi consiste-t-il et que se passe-t-il en cas de défaut d’entretien ?