Menu
Accueil / Assurance Habitation / Conseils / Pompes à chaleur géothermique, air-air, air-eau : quelles différences ?

Comparatif pompes à chaleur géothermique, air-air, air-eau

Publié en juin 2021

Aussi appelée PAC, la pompe à chaleur est un système de chauffage dit « thermodynamique ». Elle pompe les calories présentes en milieu naturel pour les transformer en chaleur et les diffuser dans un espace à chauffer. Toutefois, il existe différentes formes de pompes à chaleur : elles peuvent fonctionner avec l'air, l'eau ou encore la terre. Quelles sont les différences entre ces trois types de pompes à chaleur ? Comment bien choisir son modèle de PAC ? Décryptage.

Comment fonctionnent les pompes à chaleur ?

Qu'elles soient géothermiques, air-air ou air-eau, les pompes à chaleur fonctionnent grâce aux éléments extérieurs. Cet équipement vient récupérer la chaleur du sol, de l'air ou de l'eau pour la restituer à l'intérieur, via le circuit de chauffage.

La pompe à chaleur fonctionne à l'aide d'un fluide réfrigérant qui se réchauffe au contact de la source de chaleur choisie (terre, eau, air, notamment) et se transforme en gaz. Cela lui permet de produire de l'énergie visant à chauffer ou à refroidir l'intérieur d'un logement.

Un compresseur compris dans l'installation se charge d'augmenter la température si besoin. Le gaz créé revient ensuite à l'état liquide et transfère sa chaleur à l'eau du circuit de chauffage.

À lire aussi : Quels sont les avantages d'une pompe à chaleur ?

Les différents types de pompes à chaleur et leur fonctionnement

Si les pompes à chaleur fonctionnent selon un principe similaire, il existe des différences entre les principales PAC : géothermique, air-air et air-eau.

La pompe à chaleur géothermique

La pompe à chaleur capte les calories nécessaires au chauffage, dans le sol. Il existe deux façons de capter ces calories : le captage horizontal et le captage vertical. Le captage horizontal nécessite d'avoir une surface de jardin deux fois supérieure à la surface du logement à chauffer, alors que le captage vertical ne requiert que quelques mètres carrés de surface pour pouvoir forer jusqu'à 100 m de profondeur. Une fois captées, les calories sont transportées par fluide caloporteur et diffusées dans le circuit de chauffage (radiateurs ou plancher chauffant).

Ce système de pompe à chaleur peut produire de l'eau chaude sanitaire, toutefois, contrairement aux PAC air-air et air-eau, il ne peut pas être utilisé comme climatiseur. C'est aussi une installation particulièrement onéreuse, même si des aides importantes existent pour supporter une partie de son coût.

Compte tenu des travaux requis pour l'installation d’une PAC géothermique, il vaut mieux la prévoir en amont d'une construction neuve plutôt qu'en rénovation. Par ailleurs, cette pompe à chaleur est le dispositif le plus performant, consommant moins qu'une pompe à chaleur air-air ou air-eau.

La pompe à chaleur air-air

La pompe à chaleur air-air, comme son nom l'indique, capte sa chaleur dans l'air extérieur. Ce type d'équipement de chauffage permet également de produire de l'air frais en été, contrairement à d'autres modèles de pompes à chaleur. Autre différence : son installation. Plus simple à installer que d'autres types de PAC, la pompe à chaleur air-air ne requiert pas de radiateur pour diffuser la chaleur. Cette dernière est répandue par une console fixée au mur. L'autre unité se place quant à elle à l'extérieur, dans un endroit bien aéré.

La PAC air-air, en revanche, ne peut pas produire d'eau chaude sanitaire, contrairement aux pompes à chaleur air-eau ou géothermiques. Une autre différence réside dans son prix et dans les aides financières qui sont allouées pour son installation. D’un côté, la pompe à chaleur air-air est un dispositif moins onéreux à installer que d’autres PAC. Toutefois, peu d'aides financières sont allouées aux particuliers souhaitant poser ce genre d’équipement.

La pompe à chaleur air-eau

La pompe à chaleur air-eau fonctionne comme la pompe à chaleur air-air, à la différence que la chaleur captée à l'extérieur est transformée via un circuit d'eau chaude. Ce circuit alimente ensuite les radiateurs ou un plancher chauffant.

Le principal avantage de la pompe à chaleur air-eau, par rapport à d'autres modèles, est qu'elle peut se raccorder au système de chauffage central du logement et donc produire de l'eau chaude sanitaire. Elle peut également, dans certains cas, faire office de climatisation si la pompe est reliée à un plancher chauffant. Contrairement à la PAC air-air, l'installation d'une PAC air-eau peut donner droit à des aides financières pour réduire les frais de pose, plus élevés que pour une PAC air-air.

À lire aussi : Quel type de chauffage est le plus économique en 2021 ?

La Matmut vous accompagne

Pour que votre logement reste un havre de paix, optez pour un contrat d’assurance habitation complet et adapté à vos besoins.

Devis en ligne