Menu
Accueil / Assurance Habitation / Conseils / Comment rendre sa maison plus écologique ?

Comment rendre sa maison plus écologique ?

Publié en février 2020

De quelques gestes simples à d’importants travaux de rénovations énergétiques, il existe de nombreux moyens de réaliser des économies d’énergie et de rendre sa maison écologique. Avec la Matmut, découvrez comment agir pour la planète tout en rendant votre maison plus saine, moins énergivore et donc plus économe.

Investir pour faire des économies d’énergie

Faire des économies nécessite d’engager quelques dépenses. Mais quels sont les travaux et les aménagements à réaliser ? Quels équipements se procurer ?

Comment aménager son extérieur ?

On y pense assez peu, mais l’aménagement extérieur d’une maison peut avoir une forte incidence thermique. Planter des végétaux à feuilles caduques dans son jardin a un double intérêt : l’été les feuilles protégeront la maison des rayons du soleil et la garderont au frais. À l’inverse, une fois les feuilles tombées à l’automne, les rayons du soleil pourront traverser les branches nues et chauffer la maison. Autre avantage des matériaux naturels tels que le bois : opter pour une terrasse en bois plutôt qu’en béton vous évitera de stocker la chaleur en été.

À lire aussi : Assurer sa piscine, son jardin : comment ça marche ?

L’isolation

La chaleur monte, sans surprise c’est donc par le toit que la déperdition de chaleur d’un logement est la plus importante. Pour rendre une maison écologique, c’est donc par l’isolation du toit qu’il faut commencer. Isoler les fenêtres, les murs et les planchers bas permettra aussi de limiter les pertes de chaleur. Pour isoler efficacement votre maison, veillez à ce que l’isolation soit continue pour éviter que les zones plus froides ne deviennent des points de condensation. L’isolation par l’extérieur est la solution la plus efficace. Une fois le logement bien isolé, il est aussi important de mettre l’accent sur la ventilation et de veiller à la qualité de l’air. Une bonne ventilation assurera l’évacuation de l’humidité, des polluants et des particules émis au sein du logement.

À lire aussi : Risques de la pollution de l’air sur la santé

Choisir des énergies renouvelables pour se chauffer

En puisant les calories stockées dans le sol, l’eau ou l’air, les pompes à chaleur sont performantes et économes. On distingue :

  • les pompes à chaleur géothermiques qui utilisent les calories stockées dans le sol ou l’eau des nappes phréatiques
  • les pompes à chaleur aérothermiques qui extraient les calories dans l’air

Le chauffage au bois est lui aussi naturel, et accessible grâce à différents équipements :

  • dans une cheminée : idéalement dotée d’un insert ou d’un foyer fermé car une cheminée ouverte est polluante et son rendement est moindre
  • dans un poêle à bûches ou à granulés
  • dans une chaudière à bûches, granulés ou plaquettes

À lire aussi : Poêle et cheminée : les règles pour se chauffer au bois en sécurité

Produire sa propre électricité

L’installation de panneaux solaires photovoltaïques sur le toit de votre maison peut vous permettre de produire votre propre électricité. Cette énergie pourra être consommée pour les besoins du foyer, ou revendue à un distributeur d’énergie. Plus qu’une maison écologique, on parle même d’une maison à énergie positive dans le cas où l’énergie produite est supérieure à celle consommée.  

À lire aussi : Panneaux solaires photovoltaïques : quels avantages au quotidien ?

Les éco-gestes : des gestes verts au quotidien

Nul besoin d’investir le moindre euro, ici le levier, c’est vous. Baisser la température de chauffage, débrancher les appareils en veille, etc. : tour d’horizon de gestes quotidiens qui peuvent rendre votre maison plus écologique.

Chauffage et production d’eau chaude : les deux axes majeurs

Dans la consommation d’énergie du logement, le chauffage est sans conteste sur la première marche du podium. Penser à éteindre le chauffage lors d’une absence, et à le baisser au printemps et en automne permet de réaliser des économies d’énergie significatives. Dans les pièces occupées, la température de chauffe conseillée est de 17 °C à 19 °C. Quant aux chambres, un thermostat réglé sur 17 °C est conseillé. Pour le chauffe-eau, le réglage de température recommandé se situe entre 55 °C et 60 °C. À noter qu’un entretien annuel est obligatoire pour les chaudières gaz, fioul et bois. Au-delà de la sécurité, un entretien régulier permet aussi d’économiser 8 à 12 % d’énergie.

À lire aussi : Pourquoi faut-il faire l’entretien de la chaudière ?

Faire des économies en faisant meilleur usage de son électroménager

Réfrigérateur et congélateur peuvent surconsommer s’ils ne sont pas dégivrés régulièrement. Veillez aussi à nettoyer la grille située à l’arrière, ainsi que les joints des appareils, et ne placez pas dans ces appareils des plats encore chauds. Attendez qu’ils soient froids pour les y mettre. Autre astuce pour consommer moins, éloigner ces appareils froids des sources chaudes. Tenez-les donc à distance des fours, radiateurs et autres plaques de cuisson. Pour optimiser l’utilisation des lave-linge et lave-vaisselle, faites-les tourner uniquement lorsqu’ils sont pleins. Privilégiez les lavages à basse température et les programmes « éco ». Enfin, lorsque c’est possible, faites sécher votre linge à l’extérieur ou dans un local ventilé plutôt que d’utiliser un sèche-linge, très énergivore.

À lire aussi : Entretenir ses appareils électroménagers : nos conseils pour prolonger leur durée de vie

Chasse au gaspillage avec les appareils en veille

Ordinateur, téléviseur, box internet, imprimante, four micro-ondes : des dizaines d’appareils en veille, ce sont autant de témoins lumineux qui restent allumés… pour rien. Les multiprises à interrupteur sont un excellent moyen de brancher et débrancher plusieurs appareils simultanément. Les multiprises à interrupteur permettent d’économiser jusqu’à 10 % d’électricité. Un geste écologique, et économique.

Optimiser son éclairage

Afin d’éviter de consommer de l’électricité inutilement dans l’éclairage, profitez un maximum de la lumière naturelle en installant bureau, canapé et fauteuil près d’une fenêtre ou d’une baie vitrée. Au moment de vous équiper, privilégiez les abat-jours clairs. Ils laisseront passer plus de lumière. Enfin penser à dépoussiérer les ampoules pour gagner en luminosité, et bien entendu à éteindre la lumière dès lors que vous quittez une pièce.

Faire des économies d’eau

Les Français, à l’instar des habitants des pays développés, consomment énormément d’eau. Un Français consomme en moyenne 143 litres d’eau potable par jour comprenant la cuisine, la boisson, l’hygiène, le ménage et les sanitaires. Couper l’eau lorsqu’on se brosse les dents ou qu’on fait la vaisselle, préférer une douche à un bain, installer une chasse d’eau à double flux sont des petits gestes à faire au quotidien. Il est important également de ne pas jeter de produits toxiques dans l’évier ni les toilettes. Peinture, médicaments et solvants peuvent être responsables d’une pollution dangereuse qui sera difficile et coûteuse à traiter.

A lire aussi : Énergies vertes : où en est-on en France ?

Retour à la liste des articles

La Matmut vous accompagne

Vous envisagez de faire des travaux ou de vous équiper pour réaliser des économies d’énergie et cherchez une assurance habitation ? Avec la Matmut, profitez de l’assurance habitation option Équipements de développement durable et bénéficiez d’une protection optimale.

Devis en ligne