Menu
Accueil / Assurance Moto / Conseils / Comment choisir son casque de moto ?

Comment choisir son casque de moto ?

Publié en janvier 2020

Le port du casque en moto est obligatoire en France depuis l’arrêté du 28 juin 1973. Entre les différentes normes et autres modèles, sans parler du poids, de la taille et du système d’attache, il existe bien des critères à prendre en compte pour choisir le bon casque de moto. Suivez le guide.

Choisir un casque de moto homologué : la base

En France, un motard doit rouler impérativement avec un casque homologué selon l’article R431-1 du Code de la route, cette obligation est également valable pour le passager. Cette homologation indique que le casque répond à des normes minimales de sécurité. Pendant de nombreuses années, il fallait se référer à la norme NF S72.305. Désormais, c’est la norme européenne ECE 22-05 qui fait foi.

Pour savoir si le casque que vous convoitez vient d’Europe et répond bien à la norme européenne, reportez-vous à l’étiquette présente sur la jugulaire. Doivent figurer :

  • la lettre E pour Europe
  • un chiffre correspondant au pays d’où provient l’homologation (le chiffre 2 correspond à la France)
  • une série de chiffres correspondant au numéro d’homologation
  • un symbole indiquant le niveau d’homologation : la lettre P indique que la résistance de la mentonnière a été testée ; la mention NP signifie « Non-protective » ; la lettre J correspond aux casques Jet ; et la mention P/J confirme l'homologation des casques Jet et intégral.

Quels sont les différents types de casque de moto ?

Pour choisir le casque de moto idéal, il faut déjà connaître les différents modèles de casques existant sur le marché. Parmi les principaux modèles de casques moto, on retrouve :

  • Le casque intégral : il s’agit de la meilleure protection pour votre tête, même si son poids est plus important et s’il est moins bien ventilé que d’autres modèles
  • Le casque jet : moins cher que le casque intégral, le casque jet doit être utilisé de préférence pour des trajets avec des vitesses peu élevées, comme en ville par exemple.
  • Le casque modulable : ce casque fait office d’alternative entre l’intégral et le jet puisque sa mentonnière est relevable. Il est adapté tant en ville que pour un trajet sur route.
  • Le casque adventure : les amateurs de grands espaces et de road-trips devront s’aiguiller vers ces casques.
  • Le casque tout-terrain : beaucoup plus anguleux que le casque adventure, le casque tout-terrain est tout indiqué pour un usage sportif de la moto, comme le cross.

Le poids : un critère incontournable pour choisir un casque de moto

Le poids d’un casque de moto varie entre 1,1 kg et 1,8 kg. En toute logique, le casque jet figure parmi les plus légers, tandis que les modulables et intégraux oscillent entre 1,6 et 1,8 kg. Au moment de choisir votre casque de moto, réfléchissez à l’usage que vous comptez faire de votre deux-roues. Si vous êtes un adepte des longues virées à moto, le poids de votre casque ne doit pas être négligé. Plus il sera lourd, plus vite les muscles de votre cou se fatigueront. Pour choisir le modèle le plus léger en fonction de votre usage, tournez-vous vers des matériaux à la fois légers et performants en termes de protection. Par exemple, un casque en fibre carbone ou en fibre de verre intégrées à la calotte, affiche un poids moindre tout en garantissant une bonne protection.

Bon à savoir
Plus votre casque est équipé d’accessoires comme un écran solaire fumé interne ou un système d’attache sophistiqué, plus il sera lourd.

À lire aussi : Visibilité des deux-roues : comment éviter les pièges de la circulation ?

Une question de taille

Un bon casque de moto est un casque à la bonne taille. Un casque trop grand ne garantira pas une protection optimale, en plus de gêner votre visibilité et de glisser. Un casque trop petit, à l’inverse, appliquera une pression sur les tempes et vous gênera sur les grandes distances. Chaque fabricant propose des casques à des tailles spécifiques. Pour choisir la bonne taille, pas de secret : il faudra mesurer votre tour de tête. Placez un mètre de couturière au-dessus des sourcils et mesurez la circonférence. Rendez-vous chez le fabricant ou en ligne avec votre mesure et reportez vous au tableau de correspondance, disponible sur chaque produit.

Choisir le système de serrage le plus adapté

Les casques de moto se déclinent selon différents types d’attaches : la boucle automatique, la boucle micrométrique et la boucle Double-D.

  • Boucle automatique

La boucle automatique est le système de serrage le plus simple d’utilisation. Toutefois, avec le temps, elle a tendance à se desserrer. De fait, la plupart des fabricants la remplacent progressivement par les autres types de boucles.

  • Boucle micrométrique

Équipée d’une crémaillère et d’une mâchoire à ressort, la boucle micrométrique est pratique et permet d’ajuster au mieux l’attache. En bonus, elle peut se détacher avec une seule main.

  • Boucle Double-D

La boucle Double-D est la plus couramment utilisée par les motards sportifs. Elle peut même être obligatoire sur certains circuits. Et pour cause, il s’agit du système le plus efficace en termes de sécurité puisqu'il résiste à l’arrachement. Un dérivé de cette boucle existe en mode magnétique mais pour le moment, elle est très peu répandue.

Protéger son visage avec le bon écran

Plus communément connu sous le terme de visière, l’écran du casque est l’élément qui protège votre visage des éventuelles agressions auxquelles il s’expose. Il existe des écrans standards, faciles à manipuler et adaptés au design de votre casque, et des écrans sportifs agrémentés d’un système de verrouillage et d’un verre plus épais pour une meilleure protection contre les impacts. Quoi que vous choisissiez, l'écran doit être au minimum traité contre la buée pour garantir une bonne visibilité sur la route. Les casques les plus évolués pourront prétendre à une protection antibuée plus efficace : la lentille antibuée. Enfin, d’autres casques profitent aussi d’un traitement anti-rayure pour une meilleure durée de vie.

Bon à savoir
Plus le casque est agrémenté d’options, plus son prix sera important. Cependant, mieux vaut investir un peu plus pour profiter d’une protection optimale.

À lire aussi : Port des gants de moto homologués : une obligation légale depuis le 20 novembre 2016

La Matmut propose deux formules de stage de conduite 2 roues* à ses assurés, adaptées selon leurs besoins :

  • 2 roues sur site : Rappels sur les techniques de freinage, l’équipement du motard, la règlementation…
  • 2 roues en circulation : Prise en main, manipulation, freinage, évitement, technique d’inclinaison…

Aussi, la Matmut s’associe à Liberty Rider pour œuvrer toujours plus dans la protection des 2 roues. Grâce à ce partenariat, la Matmut propose à ses sociétaires des services exclusifs assurant encore plus de sécurité. En savoir plus.

Le saviez-vous ?

La Matmut, en partenariat avec Liberty Rider, propose gratuitement(2) à ses sociétaires un abonnement à la version premium de l’application mobile qui sauve la vie des motards, durant toute la durée du contrat d’assurance deux-roues. En savoir plus sur les services proposés par Liberty Rider.

La Matmut vous accompagne

La Matmut accompagne les motards sur la route en leur proposant une assurance Moto sur-mesure, à un tarif qui s’adapte en fonction de l’utilisation qui est faite du deux-roues.

Devis en ligne

gilet airbag moto

À lire aussi : 

Le gilet airbag moto pour rouler en toute sécurité

En 2018, 627 personnes se sont tuées à moto. Ce chiffre représente un peu moins d’un quart des usagers décédés sur la route sur cette même période. Un accident mortel à moto a 20 fois plus de chances d’arriver qu’un accident mortel à voiture. Cela s’explique par plusieurs facteurs tels que l’absence de carrosserie ou encore sous-estime la puissance du véhicule. Aujourd’hui, il existe des protections pour une meilleure sécurité du conducteur, et c’est le cas du gilet airbag moto. Quels avantages procure un gilet airbag moto ? Comment fonctionne-t-il ? Découvrez les conseils de la Matmut.

*Dans la limite des places disponibles

(2) Offre soumise à conditions, réservée aux assurés téléchargeant l'application Liberty Rider Premium avant le 1er janvier 2021. L’offre est limitée à 2 abonnements par contrat Multirisques 2 roues. L' assuré a accès à la version Premium à compter de la date d'activation de l'application et pendant la durée de validité de son contrat d'assurance.