Menu
Accueil / Assurance Moto / Conseils / Transporter un enfant en deux-roues : ce qu’il faut savoir

Transporter un enfant en deux-roues : ce qu’il faut savoir

Publié en septembre 2020

Les parents sont de plus en plus nombreux à envisager de transporter leurs enfants à moto, surtout en ville pour éviter les bouchons. Pourtant, se déplacer avec son enfant en deux-roues est dangereux. À partir de quel âge peut-il monter à l’arrière ? Quelles sont les règles à suivre ? Les réponses avec la Matmut.

À quel âge un enfant peut-il être passager sur une moto ?

Curieusement, le Code de la route ne fixe pas d’âge minimum pour le passager d’un deux-roues motorisé. Toutefois, la Sécurité Routière déconseille le transport d’un enfant de moins de 8 ans et rappelle que les casques de moto sont pensés pour des adultes et non pour des enfants, dont le crâne n’est pas encore totalement formé. Pour ces derniers, le casque pourrait être trop lourd et ne pas absorber les chocs en cas de chute.

Comment équiper sa moto pour transporter un enfant ?

Toutes les motos ne peuvent pas recevoir un passager. Sur la carte grise de votre véhicule, il faut d’abord vérifier la présence de la mention 2, preuve qu’il est bien homologué pour transporter un enfant ou tout autre passager. Dans ce cas, le véhicule est équipé d’une deuxième place, d’un repose-pieds, d’une courroie d’attache ou de poignées de maintien pour le passager.

Concernant les enfants de moins de 5 ans, le Code de la route impose tout de même certaines règles :

  • L’enfant doit être installé sur un siège muni d’un « dispositif de retenue adapté » (ceinture) et d’un repose-pieds,
  • L’enfant doit porter un casque de moto et des gants homologués CE. Cette obligation s'applique à tout type d'usager, quelque soit l'âge.

Les pieds de l’enfant ne doivent pas pouvoir se coincer entre les parties fixes et mobiles de la moto.

Ce qu'il faut savoir

Pour tout passager, quel que soit son âge, l’article R. 431-5 prévoit :

« Sur les motocyclettes, tricycles et quadricycles à moteur, cyclomoteurs et cycles, le transport de passagers n'est autorisé que sur un siège fixé au véhicule, différent de celui du conducteur".

L'article 2 de l’arrêté du 24 septembre 1980 n’autorise quant à lui le transport d’un passager sur un deux roues que si le passager est placé sur un siège solidement fixé au véhicule, muni soit de courroies d'attache, soit d'une poignée et de repose-pieds. Cela vaut pour tout le passager indépendamment de son âge. Aussi, « L'emploi du siège muni de courroies d'attache est obligatoire pour le transport d'un enfant au-dessous de cinq ans. »

Par ailleurs, "les mesures doivent être prises pour que les pieds des enfants ne soient pas entraînés entre les parties fixes et les parties mobiles du véhicule et ne se prennent pas entre les rayons des roues." Cela vaut quel que soit l'âge des enfants.

À lire aussi :  Port des gants de moto homologués : une obligation légale depuis le 20 novembre 2016

Comment équiper son enfant pour rouler à moto ?

  • Les accessoires exigés

Parmi les équipements obligatoires, comme évoqués précédemment, il y a les gants certifiés CE (norme EN 13594-2015) mais aussi le casque. Ce dernier est indispensable et son choix crucial. Oubliez l’idée d’utiliser un casque d’adulte pour votre enfant, même en taille XXS. De même que les protections vélo sont à bannir. Pour bien protéger la tête de votre enfant à moto, privilégiez un casque homologué et spécialement conçu pour les enfants. Autre critère de choix primordial : le casque ne doit pas excéder 1/25e du poids de l’enfant, afin de protéger ses cervicales.

Bon à savoir
En cas de non-port de casque ou de casque non attaché pour le conducteur ou le passager, vous risquez une amende de 135 euros.

  • Les accessoires recommandés

À moto, pour le conducteur comme pour le passager, il est fortement conseillé d’avoir des vêtements appropriés :

  • Un blouson avec coudières et protections aux épaules,
  • un pantalon avec genouillères,
  • des chaussures fermées voire montantes.

En cas de chute, s’il est bien équipé, votre enfant sera ainsi mieux protégé.

À lire aussi : Le gilet airbag moto pour rouler en toute sécurité

Comment optimiser la sécurité à moto avec son enfant ?

Avant tout, il faut être conscient que rouler à moto avec son enfant est dangereux. À deux, le poids sur la moto est plus important, il faut donc adapter sa conduite. Quelques conseils peuvent vous aider à réduire les risques :

  • Avant de prendre la route

Il est impératif de vérifier la pression de vos pneus et de régler la suspension arrière de votre deux-roues afin de compenser le poids du passager. Dès que votre véhicule est prêt, veillez au bon équipement de votre enfant avant de l’aider à bien s’installer. L’idéal est de le placer le plus près possible de vous, les pieds sur le repose-pieds, la posture bien dans l’axe de la moto et les mains agrippées aux poignées ou à la sangle. Aussi, pensez à établir un code de communication avec votre enfant en cas d’urgence. Avec le bruit de la circulation, il est préférable de pouvoir communiquer à l’aide de signaux.

  • Sur la route

Lorsque vous roulez à moto avec votre enfant, il convient d’adopter les bons comportements pour éviter un accident. Rappelez-lui qu’il faut éviter les gestes trop soudains sur la route et que s’il veut ajuster sa position, il doit le faire lors d’une ligne droite et non en plein virage. Au début, veillez à rouler lentement pour mettre votre enfant en confiance.

À lire aussi : Visibilité des deux-roues : comment éviter les pièges de la circulation ?



La Matmut vous accompagne

La Matmut vous accompagne au quotidien sur les routes avec votre deux-roues grâce à son assurance moto. Réalisez votre devis personnalisé en ligne, en une minute, et découvrez la formule la plus adaptée à vos besoins et votre budget.

Devis en ligne

Comment bien choisir son blouson de moto ?

À lire aussi : 

Comment bien choisir son blouson de moto ?

Porter une veste adaptée à la pratique de la moto est indispensable pour bénéficier d’une bonne protection en cas d’accident. Sans, les risques de blessures graves lors d’une chute ou d’une glissade sont plus élevés. Le blouson de moto fait partie des équipements de protection individuelle qu’il faut savoir bien choisir. Zoom sur les critères à prendre en compte.