Menu
Accueil / Assurance NVEI / Conseils / Les 11 règles d’or à respecter en trottinette électrique

Les 11 règles d’or à respecter en trottinette électrique

Publié en novembre 2020

La mobilité urbaine prend une ascension fulgurante depuis quelques années. En effet, ce sont plus de 480 000 trottinettes électriques(1) vendues en 2019 dans l’hexagone. Les trottinettes électriques font parties des Engin de Déplacement Personnel Motorisé (EDPM) tout comme les gyropodes, hoverboards, gyroroues… Ces usagers, cible vulnérable des accidents de la route, doivent être particulièrement vigilants dans leurs déplacements et doivent répondre à des obligations en termes de sécurité. Quelles sont les règles d’or à respecter en trottinette électrique ?

11 règles d'or trottinette électrique

1. Toujours porter son casque

Par mesure de sécurité, il est fortement conseillé de porter un casque lorsque vous vous déplacez à bord d’une trottinette électrique. Celui-ci doit être attaché et conforme à la réglementation relative aux équipements de protection individuelle.      

2. Rester concentré et vigilant à son environnement

Que ce soit avec les autres utilisateurs de EDPM, les automobilistes, ou même les piétons, il faut être systématiquement concentré sur la route et son environnement. Cela permettra, dans la mesure du possible, de repérer un trou dans la chaussée par exemple, et ainsi éviter une chute qui pourrait vite survenir.

3. Obligation d’assurer son engin

Il est désormais obligatoire d’assurer sa trottinette électrique en responsabilité civile. Le but étant de garantir les dommages qui pourraient être causés accidentellement à des tiers.

Il est fortement recommandé de souscrire une assurance couvrant également la garantie corporelle du conducteur, en complément de la responsabilité civile. Cela vous permettra de bénéficier d’une couverture en cas de blessures notamment. (ex : chute ou accident de la circulation).

Quelle est la solution Matmut pour assurer sa trottinette électrique ?

La Matmut, complice de sécurité, vous couvre avec une assurance EDPM adaptée à vos besoins et à votre budget.

Que faut-il retenir de l’offre 2R mobilité Matmut ?

  • Une formule Tiers qui couvre le propriétaire d’un EDPM (trottinette, gyropode, monoroue, hoverboard et skateboard) bien au-delà de la seule obligation d’assurance légale,
  • pour tous, un plafond d’indemnisation élevé pour faire face aux conséquences d’un accident corporel,
  • pour les trottinettes électriques, une formule Dommages-collision sans franchise.

Les points forts de la formule d’assurance Dommages collision 2R mobilité Matmut :

Vous êtes couvert en cas :

  • de vol avec agression,
  • de collision avec un véhicule, un piéton, un animal ou un cycliste identifié,
  • d’incendie,
  • d’attentat,
  • de tempête,
  • de catastrophes naturelles ou technologiques.

4. Téléphones, casques audio et écouteurs sont interdits

Tout comme en voiture, l’utilisation du téléphone, du casque audio et des écouteurs sont interdits lorsque vous vous déplacez en trottinette électrique. Rappelons que ces distracteurs, notamment l’usage du téléphone, multiplie par 3(2) le risque d’accident.

Les casques audio ou les écouteurs ont véritablement un impact sur la concentration du conducteur de trottinette électrique. Complétement coupé de l’environnement routier, l’usager peut par exemple ne pas entendre l’arrivée d’une voiture, le rendant davantage vulnérable.

Le saviez-vous ?
Conduire une trottinette électrique en utilisant votre téléphone, un casque audio ou des écouteurs vous expose à une amende forfaitaire de 135€.

5. Transport à usage uniquement personnel

Se déplacer à bord d’une trottinette électrique s’effectue uniquement de façon personnelle. Il est strictement interdit de transporter un passager.

Le saviez-vous ?
Transporter un passager en trottinette électrique est passible d’une amende forfaitaire de 35€.

À lire aussi : Trottinette électrique : les conseils pour en optimiser la batterie

6. Indiquer ses changements de direction

Pour indiquer un changement de direction en trottinette électrique, il est recommandé de lever la jambe droite ou gauche, tout en veillant à ne pas être déséquilibré.

7. Ne rien négliger (entretien, réglementation…)

Les trottinettes électriques sont soumises à une réglementation bien précise. Avant de circuler avec ce moyen de mobilité, il est préférable d’avoir connaissance de celle-ci. La Matmut vous informe.

Quels principes de réglementation, en termes de circulation, pour la trottinette électrique ?

  • Les conducteurs de trottinettes électriques doivent circuler sur les pistes et bandes cyclables, en agglomération. Hors agglomération, elles sont interdites sur la route et doivent circuler sur les bandes cyclables et les voies vertes.

Néanmoins, si les bandes ou pistes cyclables ne sont pas présentes en agglomération ; les conducteurs de trottinettes motorisés peuvent circuler sur les routes dont la vitesse maximale autorisée est inférieure ou égale à 50 km/h.

  • Il est interdit de circuler sur les trottoirs en trottinette électrique, sauf si celle-ci est tenue à la main.
  • La vitesse maximale autorisée sur la voie publique est de 25 km/h,
  • L’âge minimum pour circuler en trottinette électrique est 12 ans,

Et pour entretenir sa trottinette électrique ?

Afin d’éviter une panne en cours de route, il est fortement recommandé de réviser régulièrement sa trottinette électrique. La batterie, les freins, les roues… Il ne faut rien négliger. Bien entretenir sa trottinette électrique vous assurera un trajet plus sûr. Quels sont les éléments à vérifier dans le cadre de l’entretien ? La Matmut vous apporte son expertise.

  • Les roues. Une fois par semaine, jetez un coup d’œil sur leur état et leur fixation.
  • La batterie. Ayez conscience que sans batterie, votre trottinette n’avancera pas, d’où l’importance qu’elle soit en parfait état.
  • Les vis. Elles sont présentes au niveau des roues et du guidon. À cet effet, pensez à vérifier le serrage de celles-ci.

Si vous avez roulé sous la pluie, il est conseillé de la sécher rapidement afin d’éviter l’apparition de rouille et de dommages électriques.

À lire aussi : Circulation des trottinettes électriques et réglementation : tout ce qu’il faut savoir

8. Être attentif et visible des autres usagers

Utilisateurs de trottinettes électriques, rendez vous visibles auprès des autres usagers afin de réduire votre vulnérabilité sur la route.

Voici la réglementation à respecter en termes de visibilité :

Ces trois points sont à respecter uniquement sur les routes dont la vitesse est limitée à 80 km/h. La circulation sur ces routes est uniquement possible si le Maire de la commune l’autorise via son pouvoir de police.

  • Être vêtu d’un gilet de haute visibilité conforme à la réglementation ou d’un équipement rétro-réfléchissant,
  • Être équipé d’un dispositif d'éclairage complémentaire non éblouissant et non clignotant,
  • Circuler avec les feux de position allumés.

En cas de non-respect de ces obligations, vous risquez d’être sanctionné d’une amende de 35€.

Aussi, afin de vous rendre encore plus visible auprès des autres usagers, vous pouvez rajouter des bandes à fixer sur votre sac à dos ou sur votre casque si vous en portez un.

Le saviez-vous ?

Depuis le 8 juillet 2020, parmi les équipements obligatoires en termes de visibilité, vous devez être équipé de dispositifs rétro-réfléchissants arrière et latéraux, plus communément appelés des catadioptres.

9. Tenir sa trottinette à deux mains

Afin de conserver un parfait équilibre sur votre trottinette électrique, il est très conseillé de la tenir à deux mains.

10. Trottoirs interdits pour circuler

Comme évoqué dans la 7ème règle d’or, les trottinettes électriques ont interdiction de circuler sur les trottoirs, sauf si elles sont tenues à la main par le conducteur (ou si allure au pas (6 km/h) si autorisation du Maire via son pouvoir de police).

En cas de non-respect de cette réglementation, vous êtes exposé à une amende de 35€ (2ème classe).

11. Équipez-vous… c’est obligatoire !

Au-delà des dispositifs d’équipements de visibilité cités lors de la 8ème règle d’or, sachez que depuis le 8 juillet 2020, votre trottinette électrique doit aussi être équipée d’un avertisseur sonore et d’un système de freinage efficace.

La Matmut vous accompagne

La Matmut vous accompagne dans vos déplacements grâce au contrat 2R mobilité Matmut. Découvrez les formules d’assurance EDPM adaptées à votre usage et votre budget.

Nous contacter

Circulation des trottinettes électriques et réglementation

À lire aussi : 

Circulation des trottinettes électriques et réglementation : tout ce qu'il faut savoir

Si vous habitez dans une grande ville française, vous avez difficilement pu passer à côté des trottinettes électriques, ces nouveaux engins de déplacement personnels (EDP) à moteur qui permettent aux piétons de se déplacer d’un bout à l’autre d’une ville plus rapidement. Malgré leur aspect pratique, les trottinettes électriques cristallisent toutefois quelques interrogations et ont leurs limites. Quelles sont-elles et quelles sont les évolutions réglementaires prévues concernant la circulation des trottinettes électriques ? Tout ce qu’il faut savoir sur ces engins qui se sont installés dans le paysage urbain.

Sources :

Smart Mobility Lab(*)

Sécurité routière (2)