Menu
Accueil / Mutuelle Santé Ociane / Conseils / Covid-19 : comment éviter les désagréments liés au port du masque ?

Covid-19 : comment éviter les désagréments liés au port du masque ?

Publié en décembre 2020

Le port du masque de protection est devenu une obligation pour lutter contre l’épidémie de Covid-19. Cet accessoire fait désormais partie intégrante de notre quotidien et amène avec lui son lot de petits désagréments. Quels sont les principales difficultés engendrées par le port du masque et comment y remédier ? Tous nos conseils.

Port du masque et buée sur les lunettes : que faire ?

Le port du masque n’est plus une option en ces temps de crise sanitaire, y compris pour les porteurs de lunettes. Ces derniers doivent désormais composer avec la buée qui ne cesse d’envahir leurs verres toute la journée. Une expérience plutôt désagréable causée par la condensation, due à la différence de température entre l’air expiré par le haut du masque (chaud) et les verres (plus froids).

L’astuce principale pour éviter la buée sur les lunettes à cause du port du masque, est d’abord de bien positionner ce dernier : bien haut, couvrant le nez et collé au visage. Dans le cas d’un masque chirurgical, pensez à utiliser la barrette sur le haut du nez pour que le masque épouse bien la forme du visage. Dans l’idéal, le bas de la monture des lunettes doit reposer sur le masque. Grâce à cette position et à l’adhérence du masque sur le visage, l’air expiré ne passe plus en direction des verres et le « brouillard » disparaît.

Toutefois, si cela n’est pas suffisant, il existe des sprays anti-buée vendus chez les opticiens, à appliquer sur les verres en prenant soin de bien les essuyer avec un tissu doux.

Bon à savoir :
Le remède de grand-mère selon lequel il faudrait mettre de l’eau savonneuse sur ses verres pour éviter la buée n’a pas réellement fait ses preuves. Néanmoins, ce réflexe permet de bien nettoyer les lunettes, à condition d’éviter l’eau très chaude qui risquerait d’abîmer les verres.

 À lire aussi : Tout savoir sur les masques de protection contre les virus 

À lire aussi : Port du masque : comment éviter la buée sur les lunettes ?

Port du masque et douleurs aux oreilles : comment les éviter ?

Le port du masque contre le coronavirus est à l’origine de douleurs au niveau des oreilles, à cause de l’élastique qui permet de le maintenir. Le conseil pour éviter ces maux : opter pour des masques qui se nouent derrière la tête à l’aide de lanières, afin de limiter la pression qui s’exerce sur le dessus des oreilles. Néanmoins, les masques chirurgicaux ont l’avantage de faciliter la respiration. Vous pouvez, dans ce cas, alterner le port du masque chirurgical avec le port du masque à lanières.

Si vous ne possédez pas de masque en tissu, vous pouvez user de petites astuces mises en avant sur le web pour attacher les deux élastiques du masque chirurgical entre eux, derrière votre tête, afin qu’ils n’exercent pas de pression sur les oreilles. Parmi les plus connues, on peut citer l’utilisation d’un trombone pour lier les deux élastiques derrière la tête, ou encore l’usage d’une petite bande de tissu composée de deux boutons.

 Port du masque et boutons : comment y remédier ?

La peau est elle aussi confinée une bonne partie de la journée sous les masques de protection. Or, le frottement contre la peau et la chaleur sous le masque ne font pas bon ménage et peuvent provoquer des réactions cutanées incommodantes. Irritations, boutons noirs, plaques rouges, acné ou encore excès de sébum sont en effet susceptibles de faire leur apparition.

Pour remédier à ces problèmes de peau liés au port du masque, il est notamment recommandé :

  • de privilégier le masque en tissu à base de coton,
  • d’hydrater et de nettoyer sa peau régulièrement avec des produits doux et adaptés,
  • de porter le masque uniquement quand cela est nécessaire et de faire des pauses, dans la mesure du possible et dans le respect des gestes barrière,
  • de limiter le maquillage.

Ces réactions cutanées demeurent généralement sans gravité et les risques de développer une réelle allergie au masque sont faibles, selon les spécialistes. Pour les personnes déjà sujettes aux problèmes de peau avant la crise sanitaire, il est important de continuer à bien suivre le traitement prescrit et de contacter son médecin pour l’adapter si nécessaire.

À lire aussi : 5 conseils pour supporter la chaleur avec un masque

Port du masque et mauvaise haleine : comment réagir ?

Le phénomène de la mauvaise haleine peut être amplifié par le port du masque. Le fait de moins saliver et de moins s’hydrater contribue effectivement à assécher la bouche et à accélérer le développement de bactéries responsables de la mauvaise haleine.

Pour éviter ces désagréments liés au port du masque, il est important d’avoir une bonne hygiène dentaire. Autrement dit, il faut se brosser les dents au moins deux fois par jour durant deux minutes et compléter éventuellement par l’utilisation de fil dentaire ou de brossettes inter-dentaires. De même, il est conseillé de faire des bains de bouche régulièrement, de se rincer la bouche après chaque repas et de consulter son dentiste une fois par an. Une alimentation équilibrée joue également un rôle important pour une bonne hygiène bucco-dentaire.

 À lire aussi : Coronavirus Covid-19 : les précautions à prendre

RETOUR À LA LISTE DES ARTICLES

La Matmut vous accompagne....

Profitez d’une mutuelle santé adaptée à vos besoins et à votre budget en choisissant la Mutuelle Ociane Matmut.

Devis en ligne

À lire aussi :

Coronavirus : tout savoir sur le gel hydroalcoolique 

Depuis la pandémie de coronavirus, l’utilisation d’un gel hydroalcoolique s’est largement démocratisée auprès des particuliers.