Annuler
Menu
Accueil / Assurance Accidents de la vie / Conseils / Pratiquer l’escalade : règles de sécurité et matériel indispensables

Pratiquer l’escalade : règles de sécurité et matériel indispensables

Publié en décembre 2021

Pratiquer l’escalade, c’est vivre des sensations fortes, apprendre à se dépasser et à dominer sa crainte du vide… Mais que l’on s’y adonne en salle, sur un mur d’escalade, ou en extérieur, certaines règles de sécurité sont incontournables. De même, quelques éléments de matériel d’escalade doivent toujours se trouver dans votre sac.

Les règles de sécurité en escalade à respecter

Il existe un certain nombre de règles de sécurité en escalade à respecter impérativement. Voici lesquelles.

Ne jamais se placer sous un autre grimpeur

En mur ou en extérieur, il est possible de pratiquer l’escalade à plusieurs – il s’agit d’ailleurs d’une très belle activité de groupe. Néanmoins, il faut veiller à ne jamais grimper directement sous une autre personne, puisqu’en cas de chute, vous pourriez être blessé et projeté au sol.

De même, ne stationnez pas sur un pan de mur ou sur un rocher pour discuter avec un autre grimpeur. La sécurité en escalade prime avant tout : attendez d’arriver au sommet ou de revenir sur le sol pour les conseils et les échanges sur vos exploits.

Vérifier son matériel d’escalade

En salle comme en extérieur, il faut vérifier avant toute ascension son matériel d’escalade : baudrier, chaussures et système d’assurage. Si besoin, demandez à un autre grimpeur de le faire avec vous. En cas de doute, reportez de quelques heures ou de quelques jours votre session d’escalade, le temps d’effectuer les changements ou réparations nécessaires.

Pratiquer le « double check »

Lorsque l’on assure un autre grimpeur, et que l’on est soi-même assuré, il convient de pratiquer le « double check », ou vérification mutuelle dans notre langue. Ainsi, assurez-vous en tant que grimpeur que :

  • La corde est placée dans le bon sens ;
  • Le mousqueton du dispositif d’assurage au pontet du harnais est verrouillé;
  • L’assureur est attentif à ce qu’il se passe autour de lui ;
  • Le nœud de bout de corde a été réalisé ;
  • Le dispositif d’assurage est en place.

En tant qu’assureur, vérifiez que :

  • Le grimpeur a bien fait son nœud, que celui-ci est bien serré ;
  • Que la corde comporte un nœud d’arrêt ;
  • Que le grimpeur a prévu assez de dégaines pour sa voie.

Garder le contact visuel

L’escalade est aussi un sport d’équipe. Ne perdez jamais le contact visuel avec votre grimpeur, restez toujours en alerte. Assure-t-il suffisamment ses positions ? Ses pieds sont-ils bien placés ? Prend-t-il la bonne voie ? A-t-il oublié certaines règles de sécurité ? Êtes-vous prêt à enrayer une éventuelle chute, bien campé sur vos pieds, bras tendus vers le grimpeur ? Communiquez-vous efficacement ? Attention, un accident en escalade est vite arrivé : une seconde d’inattention pourrait avoir de graves conséquences…

À lire aussi : Ski : quand l’accident survient

Matériel d’escalade : les indispensables

Lorsque l’on pratique l’escalade, certains équipements sont indispensables, et d’autres vivement conseillés. Explications.

Quel matériel d’escalade ?

L’escalade impose de disposer des éléments suivants pour débuter dans les meilleures conditions :

  • Des chaussons. Il en existe plusieurs modèles (velcro, à lacets, à scratch, ballerines…), pour des budgets assez variés ;
  • Un baudrier, aussi appelé harnais. Il va vous permettre d’être encordé. Un conseil, essayez ce matériel d’escalade avant d’acheter ! Toutes les morphologies ne correspondent pas à tous les baudriers – et inversement. Vous devez être à l’aise pour bien monter ;
  • Le sac à magnésie. C’est une poudre blanche utilisée par les grimpeurs, mais aussi par les gymnastes. Elle permet d’avoir un meilleur grip pour plus de sécurité en escalade, et doit être transportée dans un mini-sac qui reste à portée de main ;
  • Plusieurs cordes. Simples, doubles, statiques, semi-statiques, jumelées… faites le plein de cordes pour vous adapter à la situation et à vos contraintes d’assurage ;
  • Des mousquetons et des dégaines. Ces anneaux métalliques vous permettront d’accrocher votre corde à divers points d’ancrage. 12 à 15 suffisent pour une montée « classique » ;
  • Un système d’assurage, incontournable.

Le casque

Autre matériel d’escalade : le casque. En escalade, porter un casque est très souvent obligatoire (il peut être imposé par l’encadrement pour participer à certaines activités ou intégrer certaines structures) : lors de toute sortie organisée ou encadrée par une structure de la FFME (Fédération française de la montagne et de l'escalade), vous ne serez pas accepté si vous n’en portez pas un, que vous soyez grimpeur ou assureur. La question ne se pose pas !

Dans le cadre d’une activité individuelle en site naturel, en revanche, vous êtes libre d’en porter un ou non. La FFME se contente en effet d’affirmer qu’il est « vivement conseillé ». Mais ne prenez aucun risque : portez-en un, quelle que soit votre activité et votre site d’escalade !

À lire aussi : Neige et verglas : comment éviter les chutes ?

La Matmut vous accompagne

Avec la Matmut, vous pouvez bénéficier d’une assurance accident de la vie et loisirs, pour pratiquer vos passions sans limite !

Devis en ligne

conseils avant de faire une randonnée

A lire aussi : 

Nos conseils prévention avant de faire une randonnée

La randonnée s’effectue le plus souvent en campagne ou en montagne. Cette activité très populaire, notamment chez les vacanciers et retraités, est bénéfique pour la santé. En effet, celle-ci permet par exemple d’entretenir les muscles ou encore de procurer du plaisir en alliant pratique sportive et découverte des paysages. Toutefois, pratiquer la randonnée comporte de nombreux risques. De ce fait, cette activité nécessite une organisation rigoureuse. La Matmut, complice de votre sécurité, vous conseille sur les bons gestes à adopter avant de faire une randonnée.