Menu
Accueil / Assurance Auto / Conseils / Autopartage : quelle assurance souscrire ?

Autopartage : quelle assurance souscrire ?

Publié en février 2019

L’autopartage, c’est-à-dire la location de véhicule entre particuliers via ou sans intermédiaire, se démocratise de plus en plus pour des raisons économiques et environnementales. Mais comment fonctionne l’assurance auto dans ce cas ? Quel contrat souscrire ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur l’autopartage et l’assurance.

Qu’est-ce que l’autopartage ?

L’autopartage est défini par l’article L.1231-14 du code des Transports comme « la mise en commun d’un véhicule (…) au profit d’utilisateurs abonnés ou habilités par l’organisme ou la personne gestionnaire des véhicules ». Les utilisateurs peuvent utiliser le véhicule pour une durée limitée. Ce service est dispensé de plusieurs façons :

  • l’utilisateur fait appel à un intermédiaire : une plateforme ou un gestionnaire de flottes de véhicules
  • l’utilisateur contacte directement un particulier souhaitant louer son véhicule de façon ponctuelle

L’autopartage se démocratise de plus en plus en raison de ses nombreux avantages. Les utilisateurs particuliers ne paient que pour l’usage du véhicule dont ils ont besoin à un moment donné. Par ailleurs, ce système favorise la réduction de la consommation d’énergie et d’émission de polluants, tout en libérant des places de parking en ville.

Autopartage avec intermédiaire : quelle assurance entre en jeu ?

Dans le cadre d’un autopartage via une plateforme intermédiaire, l’assurance est comprise dans le contrat de location, c’est-à-dire que l’utilisateur du véhicule ainsi que son propriétaire sont tous deux couverts par l’assurance de la plateforme intermédiaire. En cas de panne ou d’accident, c’est l’assurance de la plateforme qui prend en charge le dépannage, ainsi que l’indemnisation des éventuels dommages matériels et/ou physiques. Le propriétaire du véhicule loué n’est pas considéré comme responsable. Son assurance auto ne prend donc pas en charge les frais. Le système de bonus/malus ne s’applique pas non plus sur son contrat. De son côté, l’utilisateur du véhicule en question n’a pas à souscrire une assurance auto puisqu’elle est déjà comprise dans le contrat de location du véhicule.

Les garanties incluses dans le contrat de location de la plateforme sont généralement :

  • la responsabilité civile
  • la garantie individuelle conducteur
  • la garantie dommages / vol / incendie / vandalisme

Ces garanties peuvent varier d’un intermédiaire à l’autre, c’est pourquoi, avant de s’abonner à une plateforme d’autopartage, il convient de vérifier les éléments pris en charge par le contrat. Cela évitera bien des surprises.

À lire aussi : Faut-il une assurance auto spéciale pour faire du covoiturage ?

Autopartage sans intermédiaire et assurance : comment ça marche ?

Si l’autopartage s’effectue de particulier à particulier sans l’aide d’une plateforme intermédiaire, le contrat d’assurance auto qui entre en jeu en cas de panne ou d’accident, est celui du propriétaire du véhicule partagé. Le bonus-malus s’applique alors sur le contrat du propriétaire du véhicule. Avant de se lancer dans l’autopartage entre particuliers, il est essentiel de contacter son assureur pour vérifier l’étendue des garanties et modifier le contrat, si besoin.

BON À SAVOIR :
La garantie « prêt du volant » est incluse dans toutes les formules d’assurance auto de la Matmut. À noter que la Matmut propose également une garantie autopartage en option dans toutes ses formules d’assurance auto. Parlez-en à votre conseiller.

Retour à la liste des articles

La Matmut vous accompagne

Grâce à ses nombreux avantages, l’autopartage est de plus en plus populaire. C’est pourquoi la Matmut propose dans sa gamme Auto 4D une option spécialement dédiée à ce service.

Devis en ligne

Location véhicule entre particuliers

À lire aussi :

Location de voiture de particulier à particulier et assurance : comment ça marche ?

Depuis plusieurs années, la location de voiture de particulier à particulier remporte un certain succès. Ce dernier est principalement dû à une problématique de coût. Louer une voiture de particulier à particulier, que l’on passe par une plateforme dédiée (Drivy.com, OuiCar.fr, Koolicar.com) ou non, est souvent nettement moins onéreux que de recourir aux services d’un loueur classique. Toutefois avant de se lancer, il est important de s’intéresser à la question de l’assurance. Dans quelle mesure les propriétaires et les locataires des voitures sont-ils couverts ? Tout ce qu’il faut savoir avant de se lancer.