Menu
Accueil / Assurance Habitation / Conseils / Faut-il assurer son abri de jardin ?

Faut-il assurer son abri de jardin ?

Publié en juillet 2020

Bricolage, stockage, l’abri de jardin est un bâtiment qui peut être utilisé de bien des manières. Mais, comme son habitation principale, il est important de le protéger. Voici tout ce que vous devez savoir sur l’assurance de votre abri de jardin.

Législation et assurance autour de l’abri de jardin

 D’un côté, l’abri de jardin est encadré par la loi pour sa construction. D’un autre, il doit répondre à certains critères pour qu’il soit catégorisé comme dépendance selon les assureurs.

Que dit la loi ?

Dans le cas d’une construction d’un abri de jardin sur un terrain, la loi relève trois situations selon la surface de plancher et l’emprise au sol :

  • Si cette surface est inférieure ou égale à 5 m², vous n’avez besoin d’aucune autorisation.
  • Si cette surface se trouve entre 5 et 20 m², il vous faudra une déclaration préalable (DP) de travaux.
  • Au-delà de 20 m², un permis de construire sera obligatoire.

Dans le cas où vous voulez faire construire un abri de jardin dans un secteur protégé (site patrimonial remarquables, proximité d’un monument historique, site classé, réserve naturelle, etc.), il vous faudra obligatoirement :

  • une déclaration préalable de travaux pour un abri avec une surface inférieure à 20 m².
  • un permis de construire pour tout abri dont la surface est supérieure à 20 m².

Que disent les assurances ?

Côté assurance, l’abri de jardin n’existe pas spécifiquement. Du moins, pas dans le Code des Assurances. Elle fait partie d’un groupe plus global qui est celui des « dépendances ». Mais qu’est-ce qu’une dépendance ?

Une dépendance est un bâtiment extérieur qui peut être attenantes ou non à l’habitation principale. On retrouve dans cette classification les garages, les granges, les caves et aussi les abris de jardin.

Dans la mesure où on y stocke souvent du matériel onéreux (tondeuse à gazon, matériel de bricolage et de jardinage, etc.), il est judicieux d'assurer le contenu de l’abri de jardin. Mais pour être considéré comme une dépendance et surtout être assurable, un abri de jardin doit répondre à deux types d’obligation.

À lire aussi : Dépendances de la maison : qu’est-ce que c’est ? Comment les assurer ?

Quelles sont les obligations pour assurer un abri de jardin ?

Pour être lié à un contrat d’assurance, l’abri de jardin doit répondre à deux types d’obligations, des obligations d’utilisation et de construction.

Les obligations d’utilisation

L’abri de jardin peut être utilisé comme un lieu de stockage, mais aussi comme un lieu d’habitat voire comme un local professionnel. Dans ces cas-là, l’abri de jardin peut rentrer directement dans le contrat d’assurance d’une résidence principale.  Chez la Matmut, par exemple, les abris de jardin dont la surface n’excède pas 50 m² sont garantis sans surcoût. Par contre, si les abris de jardin sont occupés comme une ou des pièces supplémentaires, leur surface entre dans le calcul de la surface habitable du bien. La cotisation est donc ajustée en fonction.

Les obligations de construction

Aussi logique que cela puisse paraître, l’abri de jardin doit répondre à certaines obligations de construction. Outre les quatre murs, le toit et les fondations en béton, la dépendance doit être équipée d’une porte solide ainsi que d'une serrure pour fermeture à clé. Certains assureurs iront même jusqu’à demander un système de verrouillage (type serrure en applique ou cadenas) voire un système d’alarme. 

Contre quels risques faut-il s’assurer ?

Comme indiqué précédemment, une dépendance peut être attenante ou non à une habitation principale. Qu’elle soit construite pendant ou après la maison, il faut donc la protéger contre certains risques. Mais quels sont-ils ?

Comme une habitation principale, un abri de jardin peut être la cible de vols en tous genres. En règle générale, comme nous vous en parlions tout à l’heure, un abri de jardin peut contenir des objets à forte valeur ajoutée. Entre les outils de bricolage, les matériaux, les équipements de jardinage, tout ce que contient un abri de jardin peut être la source de vols. C’est d’ailleurs pour cette raison que les assureurs demandent l’installation de systèmes de sécurité.

Mais les vols ne sont pas les seuls risques. Les incendies en sont aussi. Les abris de jardin sont parfaits pour des activités de bricolage. Mais malgré toutes les bonnes précautions, personne n’est à l’abri qu’un incendie survienne d’une machine à souder, d’une scie ou d’une explosion au gaz.  

Il existe aussi d’autres risques d’ordres plus météorologiques ou naturels, comme les tempêtes ou les inondations. Les personnes habitants près des littoraux peuvent en être les premières victimes par exemple. Comme les abris de jardin sont souvent installés dans une partie reculée du terrain, ils sont souvent touchés par ces éléments et s’assurer contre ce genre d’intempéries est vivement conseillé.

À lire aussi : Inondation : comment protéger son logement ?

La Matmut vous accompagne

Choisissez la Matmut pour votre assurance habitation et profiter d’une couverture complète pour votre abri de jardin.

Devis en ligne