Menu
Accueil / Assurance Habitation / Conseils / Comment chauffer une extension de maison ?

Comment chauffer une extension de maison ?

Publié en août 2019

Vous avez agrandi votre maison de plusieurs mètres carrés et une question essentielle se pose désormais : comment chauffer cet espace supplémentaire ? Plusieurs critères sont à considérer pour faire le bon choix. Découvrez quel chauffage est le plus adapté à votre extension.

Quels critères prendre en compte pour chauffer une extension ?

Posez-vous les bonnes questions avant de choisir le chauffage de votre extension de maison.

À quoi est destinée cette nouvelle pièce ?

Afin de choisir la solution de chauffage la plus adaptée à votre extension, il est nécessaire de prendre en compte l’usage qui sera fait de ces mètres carrés supplémentaires. Une chambre ou une salle de bains ne nécessitent pas les mêmes besoins de chauffage. Si cette nouvelle pièce fait office de chambre d’appoint, utilisée seulement quelques semaines par an, inutile également d’investir dans la pose d’un chauffage coûteux. Un simple chauffage d’appoint sera largement suffisant.

Quel chauffage est utilisé dans le reste de la maison ?

L’autre critère indispensable à considérer au moment de choisir le système de chauffage de votre extension n’est autre que le chauffage déjà existant dans le reste de la maison.

  • Convecteurs électriques
    Si vous utilisez au quotidien des convecteurs électriques, rien ne vous empêche d’installer quelques modèles supplémentaires dans votre nouvelle pièce. Il s’agit sans doute de la solution de chauffage la plus simple et la moins coûteuse.
  • Chauffage central
    Si vous disposez d’un chauffage central au gaz, raccorder votre extension au système existant risque d’être plus complexe car la chaudière en place peut ne pas suffire pour chauffer des mètres carrés supplémentaires. Le mieux est de faire intervenir un chauffagiste pour connaître les spécificités liées aux travaux.
  • Plancher chauffant
    Si vous vous chauffez avec un plancher chauffant, étendre cette solution de chauffage à votre extension sera encore plus difficile puisque ce genre d’installation fonctionne généralement en circuit fermé.
  • Poêle à bois
    Si vous utilisez un poêle à bois pour vous chauffer, comme pour la chaudière, il faudra vérifier que sa puissance est suffisante pour chauffer une pièce supplémentaire. À prévoir également : des travaux additionnels pour inclure la nouvelle pièce dans la redistribution de la chaleur.

À lire aussi : Poêle et cheminée : les règles pour se chauffer au bois en sécurité

Combien coûte l’installation de chauffage dans une extension ?

Le prix de l’installation entre évidemment en ligne de compte au moment de choisir le chauffage de votre extension de maison. Si vous devez ajouter des travaux pour raccorder votre nouvelle pièce au système de chauffage de la maison, le prix peut même vite grimper. Demandez des devis aux professionnels pour connaître le montant des travaux.

Les deux solutions pour chauffer une extension

Une fois les critères considérés, deux solutions s’offrent à vous pour chauffer votre extension : soit vous optez pour un raccordement au système de chauffage existant, soit vous investissez dans un chauffage d’appoint.

Raccorder l’extension au système de chauffage existant

La solution de chauffage la plus adaptée pour une extension est de raccorder la nouvelle pièce au système existant, s’il est évidemment assez puissant pour chauffer les mètres carrés supplémentaires. Sinon il faudra prévoir un budget pour remplacer le système de chauffage tout entier. Chauffer une extension peut être une bonne occasion de revoir toute l’installation et opter pour un système moins gourmand en énergie et plus performant. À noter que certaines aides financières existent pour alléger la facture des travaux. C’est peut-être l’occasion de sauter le pas.

Opter pour une solution de chauffage d’appoint

Si vous ne voulez pas vous lancer dans des travaux et vous raccorder à l’installation de chauffage existante, vous pouvez choisir des chauffages d’appoint, à l’instar d’un poêle à bois, de convecteurs électriques ou de pompes à chaleur. Pour faire le bon choix, vérifiez le coût d’installation mais aussi le coût de l’énergie utilisée pour le faire fonctionner au quotidien, selon vos habitudes et l’usage de la pièce en question. Les convecteurs électriques sont généralement la solution la moins onéreuse mais n’oubliez pas que le chauffage électrique figure parmi les plus chers du marché. A contrario le poêle à bois est moins cher au quotidien mais si la pièce à chauffer est peu utilisée, ce n’est pas la solution adaptée.

Retour à la liste des articles

La Matmut vous accompagne

En cas de travaux d’agrandissement de votre maison, pensez à adapter votre contrat d’assurance habitation, en communiquant la superficie supplémentaire à couvrir. Pour plus de conseils sur l’assurance de la maison, rendez-vous sur notre page conseils dédiée.

Devis en ligne

À lire aussi :

Travaux d'agrandissement : prévenir son assurance est indispensable

Vous avez prévu d’agrandir votre logement et de créer une nouvelle pièce ? Ces travaux et les modifications apportées devront être rapidement communiqués à votre assureur afin de couvrir les nouveaux risques potentiels. La Matmut vous explique les démarches à réaliser auprès de votre assurance lors de travaux d’agrandissement.