Menu
Accueil / Assurance Habitation / Conseils / Le confinement a changé le rapport des Français au logement

Le confinement a changé le rapport des Français au logement

Le confinement a modifié de façon structurelle la relation que les Français ont avec leur logement. Obligés de rester chez eux, la plupart d’entre eux ont découvert dans leur logement un endroit agréable à vivre. Un endroit qui méritait plus leur attention. Alors, entre envie de déménagement et aménagement de leur logement, que pensent les Français de leur logement après le confinement ?

Comment les Français ont perçu leur logement pendant le confinement ?

Comment les Français se projettent-ils dans leur logement après le confinement ? C’est la question à laquelle l’étude de l’Observatoire de la Maison HomeServe [EC1] a voulu répondre. Réalisée en deux temps (de décembre 2019 à janvier 2020 puis du 17 au 24 avril 2020), cette enquête réalisée par l’institut CSA Research a cherché à mettre en lumière la perception qu’avaient les Français de leur logement mais aussi leurs envies après cette crise sanitaire. Qu’en est-il ressorti de cette étude ?

Le confinement a ravivé la flamme entre les Français et leurs logements

Tout d’abord, les Français aiment leur logement, et ils ne se le cachent pas pour le dire. 94 % des Français ont passé le confinement dans leurs logements et 8 Français sur 10 affirment l’apprécier. Cette tendance s’est même améliorée avec le confinement. Avant mars, 24 % d’entre eux déclaraient l’aimer « énormément ». Au mois d’avril, ce chiffre est monté à 27 %, dont ¾ d’entre eux estimaient que « rien ne leur manque » dans leur logement.

En revanche, quelques Français n’en sont pas satisfaits, et le confinement a mis en exergue cette insatisfaction. C’est le cas de 21 % d’entre eux qui « n’ont pas aimé ou moyennement » leur logement de confinement et de 6 % qui ne l’ont « qu’un peu aimé voire pas du tout. » Pour ces derniers, cela est dû au manque d’espace (49 %) et au manque de surface (38 %). Des facteurs que l’on retrouve pour celles et ceux qui rêvent d’un logement idéal.   

Des envies d’ailleurs pour le post-confinement

Le confinement a permis à certains Français de se recentrer sur eux-mêmes et de prendre le temps de savoir ce qui se rapprochait le plus de leur logement de rêve. Parmi eux, près d’un Français sur 5 a eu envie de déménager lors de ce confinement.

Les accès à un extérieur (85 %), à plus d’espace (68 %) et dans un environnement plus verdoyant (55 %) sont des critères qui leur ont donné ces envies d’ailleurs. Mais ce n’est pas tout. La proximité avec la famille est un facteur important pour 41 % d’entre eux. Toutes ses envies d’ailleurs ont eu le mérite d’ouvrir la porte vers de nouveaux projets. 

À lire aussi : Comment sécuriser son jardin pour ses enfants ?

Le confinement, élément déclencheur pour de nouveaux projets

Les Français ne perçoivent plus leur logement comme un lieu de passage où dormir. Ils le conçoivent comme un lieu de vie où ils doivent se sentir bien, chez eux. Cette tendance se remarque dans leur récente volonté d’investir et d’aménager leur logement.

Un investissement en temps comme en argent

Le confinement a été une période de redécouverte de soi et de son logement. La preuve, presque 1 Français sur 2 souhaite encore plus profiter de son logement qu’avant le confinement. Et par profiter, cela signifie y investir à la fois plus de temps mais aussi plus d’argent.

Aujourd’hui, l’aménagement du logement est en passe de devenir un budget autant (73 %) voire plus important (21 %) que les dépenses de loisirs. La période post-confinement va être une période de réajustement budgétaire pour ces Français qui souhaitent investir plus dans leur logement. Pour 57 % d’entre eux, le budget lié à l’aménagement va être de 150 € mensuels. Pour ?, c’est entre 150 et 300 € par mois.

Le confinement a invité les Français à rester chez eux, et cette tendance risque de continuer. Ils préfèrent nettement miser dans leur logement en l’aménageant plutôt que de se divertir à l’extérieur.

L’aménagement : la solution idéale pour se réapproprier son logemen

Plus de temps libre chez soi et moins de sorties à l’extérieur. Le confinement a été l’occasion rêvée pour ¼ des Français de faire d’autres activités à la maison, comme des travaux et de l’aménagement dans leur logement. Selon l’étude HomeServe, le tri et le rangement de l’habitation (67 %) ainsi que le jardinage (66 %) ont été les activités favorites des Français pendant cette période exceptionnelle, leur offrant plus d’espace et plus de vert.

On constate aussi que les activités manuelles ont été plébiscitées par beaucoup. 58 % en ont profité pour faire diverses réparations et du bricolage tandis que 51 % se sont adonnés à des travaux de peinture. Au-delà de ces chiffres, on constate bien que les Français ont préféré utiliser ce temps libre et cette période de confinement pour se réapproprier leur logement. Et ils ne s’en cachent pas. 

1 Français sur 10 le déclare, le confinement a été l’élément déclencheur qui les a motivés à se lancer dans ces projets de travaux d’aménagement. Des travaux d’aménagement qui vont être réalisés, pour 47 % d’entre deux, dans le second semestre de l’année. L’année 2020 est indéniablement celle de l’aménagement. 

À lire aussi : Repeindre la façade de sa maison : que dit la loi ?

La Matmut vous accompagne

Assurez votre logement avec l’assurance habitation proposée par la Matmut et profitez d’une couverture sur mesure adaptée à vos besoins et à votre budget.

Devis en ligne