Menu
Accueil / Assurance Habitation / Conseils / Quels sont les frais d’une maison ou d’un appartement ?

Quels sont les frais d’une maison ou d’un appartement ?

Publié en octobre 2020

Au-delà des frais à régler lors de l’acquisition d’un bien immobilier, il ne faut pas oublier toutes les dépenses liées à son entretien et à sa détention. Chaque année, ces frais réguliers ne sont pas les mêmes pour une maison ou un appartement. Focus sur les dépenses principales à prévoir selon le type de bien : maison ou appartement.

Les taxes

Les impôts locaux comprennent la taxe foncière et la taxe d’habitation. Ces dernières permettent d’alimenter le budget des collectivités locales. La taxe d’habitation s’applique à celui qui habite le logement en question au 1er janvier, qu’il s’agisse du locataire, du propriétaire ou d’un occupant à titre gratuit. La taxe foncière, en revanche, ne concerne que les propriétaires.

Les critères de calcul du montant de ces taxes sont les mêmes pour un appartement ou une maison : cela dépend de la valeur locative du bien et des taux d’imposition appliqués par les collectivités locales. Les annexes (garage, jardin, etc.) ainsi que la surface du bien sont prises en compte, ce qui peut entraîner des impôts locaux plus élevés pour les maisons individuelles.

Bon à savoir :                                                                                                                                                                                        En 2020, une baisse progressive de la taxe d’habitation - appelée aussi dégrèvement - s’applique à certains foyers, en fonction de leur revenu fiscal et de la composition du foyer. Un simulateur en ligne permet de savoir si l’on est concerné. D’ici quelques années, cette taxe pourrait être complètement supprimée. Ces mesures ne concernent toutefois que la taxe d’habitation relative à la résidence principale.

À lire aussi : Choisir son premier appartement et le financer : les conseils Matmut

L’entretien et les travaux

Une maison ou un appartement nécessite un certain entretien et peut exiger des travaux de rénovation. Les coûts et la prise en charge ne sont pas les mêmes.

Les frais de copropriété de l’appartement

Un appartement peut engendrer des frais de copropriété. Il s’agit des dépenses pour l’entretien courant des parties communes, pour l’administration de l’immeuble, pour les services collectifs comme le gardiennage ou encore pour les équipements communs tel que l’ascenseur.

Ces dépenses varient énormément d’une copropriété à une autre, ou d’une ville à une autre. En 2018, un ménage à Paris paye en moyenne 1992 euros par an de frais de copropriété, contre 1058 euros la même année à Bordeaux, selon une étude de MeilleureCopro citée dans Les Echos.

De ce fait, il est important de vérifier les comptes-rendus des dernières assemblées générales avant d’acheter un appartement. Ils permettent de voir si des travaux d’envergure ont été réalisés récemment ou si, au contraire, certains sont prévus dans les prochaines années.

À lire aussi : Copropriété : quelles sont les différences assurances ?

L’entretien de la maison

Les propriétaires d’un pavillon échappent certes aux charges de copropriété, mais ils ne sont pas pour autant dispensés des frais d’entretien de leur maison, estimés à hauteur de 1 à 2 % de la valeur du bien par an, selon les professionnels. Pour l’entretien d’un pavillon, les Français dépenseraient en moyenne un peu plus de 1000 euros par an, factures d’eau et de chauffage non incluses. En outre, la maison est généralement agrémentée d’un jardin, dont l’entretien engendre également des frais non négligeables. Un jardinier coûterait par exemple de 600 à 1000 euros par an.

De ce fait, qu’il s’agisse d’un appartement ou d’une maison, les frais d’entretien demeurent très variables. Ce qui est sûr, c’est qu’ils constituent une part importante des dépenses à prévoir.

À lire aussi : Logements neufs : les douches à l'italienne obligatoires dès 2021

L’assurance

L’un des critères les plus importants pour évaluer les risques de votre logement et fixer le prix de votre assurance multirisques habitation est avant tout le nombre de pièces principales. Une maison, qui comporte généralement un plus grand nombre de pièces que dans un appartement, peut ainsi faire grimper le montant de l’assurance habitation. A noter que certaines pièces sont exclues du calcul, telles que l’entrée, les couloirs, le garage, le grenier ou encore les sous-sols. Néanmoins, elles sont couvertes et assurées de la même façon que les pièces dites « principales ». Ces pièces sont toutefois comprises dans le calcul de la surface totale du bien.

Bon à savoir :                                                                                                                                                                                        Le loyer fait également partie intégrante des frais d’un appartement ou d’une maison. La part dépend des mensualités mises en place dans le cadre d’un remboursement de crédit immobilier.

À lire aussi : Comment calculer le nombre de pièces pour une assurance habitation ?

La Matmut vous accompagne

Découvrez toutes nos offres d’assurances habitation et choisissez la plus adaptée à votre budget et vos besoins.

Devis en ligne