Menu
Accueil / Assurance Habitation / Conseils / 5 étapes pour remettre en service une cheminée

5 étapes pour remettre en service une cheminée

Publié en août 2021

En prévision de l’hiver, et pour proposer à vos amis de vous retrouver pour une soirée près d’un bon feu, vous souhaitez remettre en service votre cheminée. L’opération peut être très simple, à condition de suivre la bonne méthode. Voici les 5 étapes à respecter pour vous assurer de passer les jours les plus froids de l’année bien au chaud.

Le diagnostic

Votre cheminée est très ancienne ? Attention, il est possible que vous ayez à prévoir certains travaux avant de la remettre en route. Toute installation doit en effet répondre aux normes en vigueur, et notamment le DTU 24.1 qui s’intéresse aux « travaux de fumisterie ».

Dans ce cas, mieux vaut faire appel à un professionnel, afin qu’il établisse un diagnostic de votre cheminée. Il vérifiera par exemple que :

  • les joints de votre cheminée ne sont pas placés en traversée de planchers ;
  • l’installation est bien étanche ;
  • les conduits sont en bon état (s’ils devaient ne pas être exploitables, il vous conseillera sur la meilleure solution à adopter entre rénovation et construction de nouveaux éléments).

Ne faites pas l’impasse sur cette étape, et sur l’intervention d’un professionnel qualifié. Il en va de la qualité de chauffe proposée par votre cheminée, certes, mais aussi et surtout de votre sécurité.

Le ramonage

Les vieilles cheminées sont très souvent encombrées par une quantité de suie et de goudron. Or, ces éléments peuvent être responsables d’incendies, d’intoxications, de rejets de polluants et de pertes de rendement – à cet égard, on estime qu’un seul millimètre de suie entraîne des performances réduites de 10 %.

Procédez donc au ramonage de votre cheminée avant de la remettre en service. Dans les faits, rien ne vous empêche de le faire vous-même, mais l’opération n’aura aucune valeur légale. Ainsi, en cas d’incendie par exemple, votre ramonage ne sera pas considéré comme ayant été réalisé. Faites donc intervenir une personne agréée, et prenez l’habitude de le faire une à deux fois par an – un rythme qui dépend à la fois de votre niveau d’utilisation et de la législation en vigueur dans votre ville. Niveau budget, prévoyez de 50 à 80 euros pour le ramonage de votre cheminée. C’est le prix – raisonnable – de la tranquillité d’esprit.

 

Le tubage

Le tubage, également appelé chemisage ou gainage de cheminée, est la troisième étape pour remettre en service une ancienne cheminée. Le principe ? Introduire, à l’intérieur du conduit de fumée existant, un tube indépendant, le plus souvent en inox, raccordé directement au foyer.

Le tubage permet de sécuriser votre installation, en assurant son étanchéité et l’isolation du circuit d’évacuation de l’air. Autre avantage, il contribue à la réduction des risques de dépôt de suie sur les parois (un phénomène nommé « bistrage ») et de corrosion. Le coût de cette opération est le plus souvent compris entre 300 et 1 000 euros au total, entre le tube (50 à 100 euros le mètre) et sa pose (de 200 à 500 euros en fonction des difficultés techniques).

À lire aussi : Ramonage des conduits de cheminée et assurance habitation

La rénovation de la maçonnerie interne

Après ces aspects techniques, vient le moment de frotter. Votre cheminée ancienne s’est probablement ternie au fil des années. Son foyer, notamment, peut ne pas bien fonctionner en raison d’un encrassement trop important. Prévoyez donc, avant toute remise en route :

  • une brosse métallique, pour donner un coup de neuf à l’âtre de votre cheminée, en insistant particulièrement sur les briques et la suie qui s’y trouve ;
  • une truelle « langue de chat » et du mortier, pour combler les éventuels trous de votre cheminée ;
  • un pinceau et de la peinture antirouille, pour lui donner le style qui vous plaît et qui s’accordera bien avec vos meubles.

 

La restauration de la plaque de cheminée… si besoin

Cette étape est facultative, mais la respecter peut considérablement améliorer le rendu final de votre cheminée ancienne. Si cette dernière possède une plaque foyère, représentant par exemple un écusson, un animal ou un blason, sortez-la, et restaurez-la.

Pour cela, il suffit d’une brosse métallique et d’un peu de peinture antirouille noire (cette couleur offrant à votre feu de cheminée un rayonnement maximal). Fixez ensuite votre plaque de cheminée avec un peu de mortier, et admirez le résultat !

 À lire aussi : Comment entretenir sa cheminée ?

La Matmut vous accompagne…

L’assurance habitation proposée par la Matmut comprend une garantie incendie. Elle prend en charge les dégâts dus à un incendie, tout comme les dommages réalisés lors du sauvetage des personnes.

Devis en ligne