Menu
Accueil / Assurance Habitation / Conseils / Réparer au lieu de jeter : stop à l'obsolescence programmée !

Réparer au lieu de jeter : stop à l'obsolescence programmée !

Publié en septembre 2021

En raison de l’obsolescence programmée, de nombreux appareils électroniques se retrouvent prématurément à la déchetterie alors qu’ils pourraient être réparés et utilisés pendant plusieurs années. Pourquoi est-ce important de réparer au lieu de jeter ? Quelles mesures sont mises en place pour limiter le gaspillage ? Où faire réparer son petit électroménager ou ses autres appareils en cas de panne ? On vous dit tout.

Pourquoi est-il préférable de réparer plutôt que de jeter ?

Cela n’est presque plus un secret pour personne : les fabricants conçoivent fréquemment des produits ayant une durée de vie limitée. L’objectif ? Encourager les ménages à remplacer les produits qui ne fonctionnent plus afin d’augmenter la consommation. C’est ce que l’on appelle l’obsolescence programmée.

Or, depuis plusieurs années, les enjeux liés à la protection de l’environnement, notamment sur les ressources, prennent de l’importance dans le débat public. Les pouvoirs publics souhaitent de plus en plus :

  • Que les Français consomment de manière plus responsable en achetant moins, et en essayant de faire réparer leurs appareils avant d’envisager de les jeter. Ce faisant, ils protègent la planète et réalisent des économies non négligeables. La réparation peut ici être moins onéreuse qu’un rachat.
  • Que les industriels s’engagent davantage dans ce processus, en proposant des produits qui peuvent être réparés. Cela contribue à l’amélioration de leur image et leur permet de faire un pas vers une activité plus éthique.

Zoom sur l’indice de réparabilité

Parmi les dernières mesures phares encourageant l’économie circulaire, figure la mise en place de l’indice réparabilité. Depuis le 1er janvier 2021, 5 catégories de produits arborent une note sur 10, indiquant la facilité (ou non) à les réparer en cas de problème. Il s’agit :

  • des ordinateurs ;
  • des smartphones ;
  • des lave-linges à hublot ;
  • des tondeuses ;
  • des télévisions.

La note prend en compte des facteurs comme la démontabilité, la possibilité d’obtenir des conseils ainsi que la disponibilité des pièces détachées. Plus la note est importante, plus l’objet peut être réparé facilement, contribuant ainsi à la préservation des ressources.

À lire aussi : L’indice de réparabilité, qu’est-ce que c’est ?

Où peut-on faire réparer ses produits cassés ?

Sèche-cheveux, grille-pain, bouilloire, robots ménagers, appareils électroménagers, etc. : le nombre d’appareils que l’on peut (faire) réparer au lieu de les jeter, sont variés.

Au fil des années, deux types de solutions ont vu le jour sur l’ensemble du territoire pour effectuer des réparations sur son petit ou gros électroménager. On trouve ainsi :

  • des espaces où faire réparer son matériel par des experts ;
  • des ateliers où l’on peut réparer soi-même ses appareils avec l’aide d’un expert.

Une modeste participation est généralement demandée, notamment pour financer les pièces et les charges liées aux locaux des associations ou microentreprises gérantes.

Dernières pistes à explorer : les forums, les blogs ou les tutoriels vidéo disponibles en ligne qui sont souvent des mines d’informations.

À noter qu’il existe également des structures qui reprennent gratuitement des appareils devenus définitivement inutilisables afin de récupérer les pièces pour remettre sur pied un autre appareil.

Bon à savoir
Il arrive qu’un appareil ne soit pas réparable. Dans ce cas-ci pas de panique : vous pouvez toujours faire un geste pour la planète en achetant un appareil de seconde main (d'occasion).

À lire aussi : Acheter des appareils électroménagers d'occasion : à quoi faut-il faire attention ?

Quelques ressources à connaître

Si la philosophie « réparer au lieu de jeter » fait à présent partie de votre quotidien, certains sites ne manqueront pas de vous intéresser. Actualités sur le zéro déchet, le recyclage et/ou l’économie circulaire, évolutions du cadre réglementaire, vulgarisation, découverte d’ateliers de réparation, etc. : faites le plein d’informations et faites évoluer votre manière de consommer au quotidien.

Découvrez par exemple : 

  • HOP (Halte obsolescence programmée) ;
  • Repair Café ;
  • Longue vie aux objets, par l’Ademe ;
  • Spareka, un site où vous pourrez trouver des pièces détachées et des accessoires pour effectuer des réparations sur votre petit électroménager ou d’autres appareils.

RETOUR À LA LISTE DES ARTICLES

La Matmut vous accompagne

Lave-vaisselle en panne, téléviseur qui ne fonctionne plus, réfrigérateur hors-service…  Profitez de la garantie panne des appareils électroménagers proposée dans le cadre des contrats d’assurance habitation résidence principale et résidence secondaire.

Devis en ligne