Menu
Accueil / Assurance Habitation / Conseils / L’indice de réparabilité, qu’est-ce que c’est ?

L’indice de réparabilité, qu’est-ce que c’est ?

Publié en mars 2021

L’indice de réparabilité a été mis en place le 1er janvier 2021 sur 5 types de produits. Cette nouvelle donnée à l’attention des consommateurs vise à les informer sur la facilité de réparation des équipements. L’objectif : orienter les achats vers des appareils facilement réparables pour augmenter leur durée de vie et éviter le gaspillage. Focus sur cet indice de réparabilité.

Qu’est-ce que l’indice de réparabilité ?

L’indice de réparabilité est une note sur 10 qui informe les consommateurs sur le caractère plus ou moins réparable d’un équipement. Cette note est apposée directement sur le produit, sur son emballage ou à côté du prix. Plus la note s’approche de 10, plus la réparabilité de l’appareil est élevée.

Un code couleur distingue les bons et les mauvais élèves. Le rouge sanctionne les appareils dotés d’un faible indice de réparabilité, alors que les notes intermédiaires apparaissent en orange et en jaune. L’indice de réparabilité apparaît en vert pour les meilleurs élèves.

L’affichage de l’indice de réparabilité est obligatoire depuis le 1er janvier 2021 pour certaines catégories de produits. Cette mesure prise pour lutter contre le gaspillage et l’obsolescence fait suite au décret du 29 décembre 2020 signé par le Premier ministre Jean Castex, la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili et le ministre de l’Économie et des Finances Bruno Le Maire.

À lire aussi : Comment gérer les pannes d'électroménager en location meublée ?

Quels sont les produits concernés ?

L’affichage de l’indice de réparabilité concerne cinq catégories de produits :

  • les smartphones;
  • les télévisions ;
  • les ordinateurs portables ;
  • les lave-linge ;
  • les tondeuses à gazon.

Ces équipements sont les premiers concernés par ce décret, mais progressivement, la liste va s’allonger.

Quel est l’objectif de ce nouvel affichage ?

Grâce à l’affichage de cet indice de réparabilité, le Ministère de la transition énergétique entend sensibiliser les consommateurs sur la possibilité d’allonger la durée de vie de leurs appareils. L’objectif de cet indice de réparabilité est d’orienter les achats vers des appareils plus facilement réparables. La durée de vie des appareils devient alors plus longue, puisque l’on peut les réparer.

Prévu par la loi anti-gaspillage, l’affichage de cet indice favorise l’économie circulaire et permet de lutter contre l‘obsolescence des produits. Il évite en effet leur mise au rebut et privilégie la réparation. Cela évite d’acheter du neuf, et permet donc de préserver les ressources naturelles nécessaires à la production de nouveaux équipements.

Cet atout est bénéfique d’un point de vue économique, car le client pourra plus facilement faire réparer son appareil plutôt que d’en acheter un neuf. C’est aussi un véritable gain écologique, puisque la durée de vie des appareils disposant d’un bon indice de réparabilité est prolongée.

À lire aussi : Entretenir ses appareils électroménagers : nos conseils pour prolonger leur durée de vie

Comment cet indice est-il calculé ?

Le calcul de l’indice de réparabilité repose sur cinq critères.

La documentation

La note est déterminée selon l’engagement du producteur de l’équipement, en nombre d’années, à rendre disponibles gratuitement les documents techniques auprès des réparateurs, mais aussi des consommateurs. 

Démontabilité, accès, outils et fixations

Pour ce deuxième critère, la note est déterminée par la facilité de démontage de l’appareil, mais aussi par le type d’outils – plus ou moins complexes – nécessaires à la réparation des appareils. Enfin, les caractéristiques des fixations sont aussi prises en compte dans l’attribution de la note.

La disponibilité des pièces détachées

Pour ce critère, la note est déterminée selon l’engagement du fabricant quant à la durée de disponibilité des pièces détachées, et au délai de la livraison de ces pièces.

Le prix des pièces

Plus le prix des pièces détachées est abordable, meilleure est la note attribuée pour ce critère.

Les critères spécifiques

Ce 5e et dernier critère est propre à la catégorie du produit concerné.

Pour chacun de ces cinq critères, une note sur 20 est attribuée. Le calcul des scores par critère est ensuite ramené à 10 pour donner l’indice de réparabilité de chaque appareil. Un indice de réparabilité proche de 10 indique ainsi que l’appareil est facilement réparable.

La Matmut vous accompagne

Lave-vaisselle en panne, téléviseur qui ne fonctionne plus, réfrigérateur hors-service ou plaque de cuisson défectueuse : profitez d’une garantie panne des appareils électroménagers * proposée en option au titre des contrats d’assurance habitation résidence principale et résidence secondaire.

Devis en ligne

* Pour les appareils listés au contrat, achetés neufs depuis moins de 7 ans au jour de la panne et d’une valeur d’achat supérieure à 150 €.