Menu
Accueil / Assurance Moto / Conseils / Quels sont les équipements obligatoires et recommandés pour rouler à moto ?

Quels sont les équipements obligatoires et recommandés pour rouler à moto ?

Publié en septembre 2020

En tant que conducteur de moto, il est important de bien s’équiper avant de prendre la route. Cela est essentiel, à la fois pour être en accord avec la législation et pour assurer sa sécurité lors de ses déplacements. Découvrez la liste des équipements de protection individuelle indispensables pour des trajets plus sûrs au quotidien.

Pourquoi faut-il s’équiper à moto ?

La moto constitue un mode de transport pratique, mais comme avec tous les véhicules, les conducteurs sont exposés à des risques d’accidents. L’absence d’habitacle rend d’ailleurs les conducteurs de moto particulièrement vulnérables. Parmi les risques à craindre figurent notamment :

  • les traumatismes crâniens,
  • les chocs,
  • les brûlures par abrasion,
  • les fractures,
  • les contusions multiples,
  • l’enfoncement de la cage thoracique,
  • la mort, dans les cas les plus graves.

Quels sont les équipements de protection individuelle (EPI) obligatoires ?

Se doter d’un certain nombre d’équipements de protection individuelle est indispensable. Pour les motards, le casque, les gants et le gilet de haute visibilité sont obligatoires.

  • Le casque

Le casque de moto doit être porté lors de chaque trajet et être attaché correctement. Il doit être homologué et arborer une étiquette blanche ECE ou une étiquette verte NF. Pour ce qui est du modèle, il faut privilégier le casque intégral au casque jet car il offre une meilleure protection. Il protège toute la tête et réduit l’impact du bruit et du vent.

Bon à savoir 
Un casque de moto doit impérativement être remplacé après un choc violent. Son efficacité aura en effet très probablement été affectée par l’incident et il ne sera plus aussi efficace.

  • Les gants

La panoplie des équipements de moto doit aussi comprendre des gants certifiés CE. Ces derniers doivent couvrir les mains et les poignets, mais aussi présenter des renforcements au niveau des articulations. L’étanchéité, ainsi que la présence de pattes de serrage pour un maintien en cas de glissade, sont également essentielles.

  • Gilet de haute visibilité

Le gilet de haute visibilité est un gilet de couleur jaune doté de bandes réfléchissantes. En temps normal, le conducteur doit le ranger dans un compartiment. Il est tenu de le porter :

  • afin d’alerter les autres usagers de la route d’un danger (lorsqu’il est à l’arrêt notamment),
  • la nuit ou lorsque la visibilité est insuffisante pour être visible.

À lire aussi : Port des gants de moto homologués : une obligation légale depuis le 20 novembre 2016

Quels sont les équipements de moto non obligatoires mais fortement recommandés ?

Outre les gants, le casque et le gilet de haute visibilité, les motards ont tout intérêt à se doter d’équipements de protection complémentaires.

  • Un blouson

Il existe des blousons conçus de manière à absorber les chocs et les coups. Ils réduisent considérablement les dégâts que peut subir un conducteur de moto en cas d’accident. Ils sont en effet :

  • renforcés aux coudes et aux épaules,
  • serrés aux poignets afin que les manches ne remontent pas,
  • imperméabilisés,
  • dotés d’une doublure matelassée.

Des protections dorsales peuvent être ajoutées pour une protection renforcée.

Pour être plus facilement repérable, un blouson de couleur vive et équipé de parties fluorescentes et rétroréfléchissantes peut s’avérer utile.

  • Le gilet / blouson airbag

Il existe des gilets airbag à déclenchement par cordon, onde radio ou autonome. Ils offrent un niveau de protection complémentaire aux conducteurs de moto au niveau des zones vitales du corps, à savoir la colonne vertébrale, les vertèbres cervicales, la cage thoracique et l’abdomen. La protection se matérialise par le gonflage d’un coussin de sécurité au niveau des zones sensibles.

  • Le pantalon

Autre pièce utile : le pantalon ou surpantalon. Il résiste relativement bien à l’abrasion en cas de chute et est renforcé au niveau des hanches, des genoux et des tibias. Il se doit d’être à la fois souple pour faciliter les mouvements et ajusté pour remplir sa fonction protectrice.  

Les modèles dotés d’empiècements haute visibilité, comme sur un blouson, s’avèrent très intéressants pour être visible sur la route. 

  • Les bottes  

Les chaussures peuvent sembler superflues mais cela est loin d’être le cas, car 29 % des personnes blessées à moto ou à scooter souffrent de lésions orthopédiques. Équipez-vous donc de chaussures dédiées qui protègeront pieds, chevilles et bas des tibias. De bonnes chaussures sont aussi étanches, et anti-dérapantes.

Bon à savoir
Les équipements doivent être certifiés CE.

À lire aussi : Le gilet airbag moto pour rouler en toute sécurité

 Qu’en est-il des recommandations pour les autres types d’équipements ?

Les équipements obligatoires à moto ne se limitent pas à la tenue vestimentaire. Pour être en phase avec la législation actuelle, il faut aussi posséder :

  •  Des plaques d’immatriculation

Le format réglementaire est de 21 cm par 13 cm.

  • Des éclairages

Les motos doivent être a minima équipées :  

  • d’un feu de route,
  • d'un feu de croisement,
  • d'un feu de position arrière et d’un feu de position avant,
  • d’un feu stop.

Chaque éclairage doit évidemment être en bon état de fonctionnement.

 À lire aussi : Moto, quad, scooter : Plaque d’immatriculation – Format unique

Quelles sont les en cas de non-port du matériel obligatoire ?

Les contrevenants s’exposent à des sanctions :

Équipement obligatoire Sanction en cas de manquement
Casque
  • 3 points de permis
  • Amende forfaitaire de 135 €. Le maximum est fixé à 750 €.
Gants certifiés
  • Amende forfaitaire de 68 €. Elle peut monter jusqu’à 450 €.
  • 1 point de permis
Gilet de haute visibilité
  • Amende forfaitaire de 11 €. Elle peut aller jusqu’à 68 €.
  • Amende forfaitaire de 135 € pour le non-port du gilet en cas d’arrêt d’urgence. Le maximum est fixé à 750 €.

    Quelles sanctions pour les manquements relatifs à la moto ?

    Les défauts d’équipements obligatoires sur la moto exposent aussi les conducteurs à des amendes.

    Équipement obligatoire Sanction en cas de manquement
    Absence, non-conformité ou illisibilité des plaques d’immatriculation
    • 135 € d’amende
    Éclairages
    • Amende forfaitaire de 68 €. Elle peut aller jusqu’à 450 €
    • Immobilisation du véhicule

    Les passagers des motards doivent-ils être équipés 

    Oui. Les passagers sont eux aussi soumis à l’obligation de porter un casque, mais aussi des gants, par mesure de sécurité. Ils peuvent tout à fait être verbalisés lorsqu’ils ne portent pas les équipements nécessaires.

    Il convient également de renforcer sa protection avec des équipements complémentaires pour limiter les dommages corporels en cas d’accident.

    La Matmut vous accompagne

    La Matmut vous accompagne au quotidien sur les routes avec votre deux-roues grâce à son assurance moto. Réalisez votre devis personnalisé en ligne, en une minute, et découvrez la formule la plus adaptée à vos besoins et votre budget.

    La Matmut propose également à ses assurés des stages de conduite moto gratuits (dans la limite des places disponibles).

    Devis en ligne

    Est-il utile d'assurer une moto qui ne roule pas ?

    À lire aussi

    Est-il utile d'assurer une moto qui ne roule pas ?

    Votre moto dort tout l’hiver dans le garage et vous n’avez jamais pris le temps de terminer les réparations de votre vieux scooter. Vous vous demandez alors s’il est encore utile d’assurer vos deux-roues non-roulants ? Voici les obligations en matière d’assurance pour les motos et les scooters, qu’ils soient en état de rouler ou pas, et selon les saisons.