Menu
Accueil / Assurance Auto / Conseils / Je me suis trompé(e) de carburant pour ma voiture : que dois-je faire ?

Je me suis trompé(e) de carburant pour ma voiture : que dois-je faire ?

Publié en mars 2019

Se tromper de carburant en faisant le plein peut arriver à n’importe qui. La fatigue, le fait d’avoir récemment changé de véhicule et de ne pas avoir pris ses marques avec le nouveau ou (beaucoup plus rarement) une erreur de la station-service sont autant de raisons pouvant entraîner ce type d’erreur. Quelles sont les conséquences pour votre véhicule ? Que faut-il faire lorsque l’on se trompe de carburant ? Faites le point.

 Mettre de l’essence dans une voiture diesel

Mettre de l’essence à la place de diesel peut être toléré dans une certaine mesure par le véhicule, si les proportions ne dépassent pas 10 % de super sans plomb 95/98 (15 % en hiver) ou 3 % pour les moteurs diesel à rampe commune (TDI, CDI, HDI, DCI, CRDI…).

  • Comment réagir si je dépasse les proportions tolérées par le véhicule ?

Si vous roulez, la première chose à faire est de couper le moteur dans les plus brefs délais afin d’éviter de l’abîmer et de vous mettre en danger à cause d’un dysfonctionnement. Si vous vous rendez compte du problème à la pompe (le meilleur cas de figure), ne remettez pas le contact. Poussez votre voiture afin de libérer la pompe pour les autres automobilistes. Faites ensuite part de votre problème au personnel de la station-service. Certaines stations sont parfois équipées pour effectuer une vidange.

Si rien ne peut être fait en station, contactez votre organisme d’assurances une fois le véhicule immobilisé afin de vérifier si vous pouvez bénéficier de ses services d’assistance et faire acheminer votre véhicule chez un garagiste. Ce dernier effectuera une vidange ou siphonnera le réservoir afin que vous puissiez remplir votre réservoir avec le bon carburant et rouler à nouveau sans danger. Une analyse complète du véhicule n’est pas à exclure selon les cas de figure.

Si vous n’avez pas de garanties d’assistance dans le cadre de votre contrat d’assurance auto, appelez une dépanneuse par vos propres moyens. Dans ce cas de figure, les frais seront à votre charge.

  • Quels sont les signes qui doivent vous alerter ?

Lorsque l’on se trompe de carburant, des violents bruits de hoquet et des cliquetis sont généralement émis.

  • Quels sont les risques à rouler avec de l’essence à la place de diesel ?

Mettre de l’essence au lieu de diesel dans sa voiture peut endommager le moteur, et notamment la pompe à injection.

Les autres types d’erreurs liés au carburant

Focus sur d’autres types d’erreur de carburant.

  • Mettre du gazole dans une voiture à essence catalysée

Cette erreur ne devrait en théorie pas être possible. L’orifice de remplissage du réservoir est en effet trop petit pour que l’on puisse introduire un pistolet à gasoil.

  • Mettre du gazole dans une voiture à essence non catalysée

Le moteur peut normalement supporter le mélange dans la mesure où certaines limites sont respectées, à savoir 10 % du plein. Le moteur émettra probablement de la fumée et des cliquetis mais la voiture devrait continuer à rouler. Si la proportion est plus importante, une vidange sera nécessaire.

  • Verser du SP95 dans une ancienne voiture à essence

Il faudra faire l’appoint avec du SP98. L’erreur ne doit pas être répétée.  

Bon à savoir
Si vous vous trompez de carburant, retenez qu’il est toujours préférable de recourir aux services d’un professionnel pour faire vidanger son véhicule. N’essayez en aucun cas de vidanger votre véhicule vous-même car cela peut être dangereux. Le mélange essence-diesel par exemple présente de forts risques d’explosion. 

La Matmut vous accompagne…

Accident de la circulation, panne de véhicule, perte de clefs, panne de chaudière... La Matmut vous propose ses services d'assistance 7 j/7 et 24 h/24.

Contactez l’assistance via l’application Assistance Matmut, par téléphone ou par SMS pour les personnes sourdes ou malentendantes.

Devis en ligne

nouveaux noms des caburants

À lire aussi

Nouveaux noms des carburants

Qu’est-ce qui change ?