Menu
Accueil / Mutuelle Santé Ociane / Conseils / Covid-19 : quels impacts sur la santé psychologique ?

Covid-19 : quels impacts sur la santé psychologique ?

Publié en décembre 2020

L’année 2020 a été particulièrement éprouvante pour les Français. La pandémie de Covid-19 a non seulement atteint plusieurs millions de personnes dans le monde, mais elle a aussi fragilisé l’équilibre psychologique d’une bonne partie de la population. Quels sont les impacts de l’épidémie de coronavirus sur la santé mentale des Français ?

La santé mentale des Français mise à mal pendant l’épidémie de Covid-19

Une étude menée par CoviPrev pour Santé Publique France entre mars et novembre 2020 souligne une hausse importante des troubles dépressifs et anxieux chez les Français depuis le début de la crise sanitaire. Dans le panel de personnes sondées, des hausses significatives ont été notées, en particulier chez les jeunes et les personnes à la situation financière précaire.

La dépression en hausse

Dans son étude, Santé Publique France révèle que la dépression concernait 9,7 % de Français en 2017. Fin mars 2020, ce chiffre avait augmenté de 10 points, atteignant 19,9 %. Si ce taux a quelque peu baissé au cours des mois qui ont suivi, il est vite remonté dans le courant du mois de septembre, pour atteindre près de 23 % fin novembre 2020. C’est le pourcentage le plus élevé depuis le début du premier confinement en mars dernier.

À noter :  la hausse des symptômes dépressifs ne semble épargner personne et se retrouve dans tous les types de profils sondés.

À lire aussi : Dépression : quels sont les signes ?

Une anxiété particulièrement élevée

Comme pour les états dépressifs, l'anxiété s’est davantage installée chez les Français au cours de l’année. Selon la même étude menée pour Santé Publique France, le taux d’anxiété des Français est passé de 13,5 % en 2017 à 26,7 % fin mars 2020. Si ce taux a baissé, il reste néanmoins élevé à la fin novembre, avoisinant les 18,5 %.

Outre l'étude menée pour Santé Publique France, une hausse de consommation d'anxiolytiques a été notée au cours de l'année, selon le rapport d'Epi-phare. Plus de 1,1 million de traitements supplémentaires ont été délivrés en 6 mois par rapport à une période dite « ordinaire ». Le pic est surtout observé au début des confinements. D'après l'étude Epi-phare, les personnes les plus touchées par l'anxiété au cours de l'année sont les 40-74 ans, la tranche de la population qui a eu le plus recours aux anxiolytiques.

À lire aussi : 12 astuces pour lutter contre l’anxiété

Des Français qui ont du mal à trouver le sommeil

Résultat de la hausse du stress et de l’anxiété au cours de l’année 2020, le sommeil des Français a aussi été impacté par la crise du coronavirus. D’après l’étude de Santé Publique France, plus d’un Français sur deux (65,7 % fin novembre) serait confronté à des troubles du sommeil. Au cours de l’année, même hors période de confinement, ce taux est resté relativement élevé, oscillant entre 61,3 % au début du premier confinement et 67,2 % à la mi-mai. Les femmes semblent être les plus sujettes aux troubles du sommeil, puisque ce taux chez elles dépasse plusieurs fois la barre des 70 % au cours de l’année.

Des comportements addictifs et des troubles alimentaires accrus

Toujours d’après la même étude, les comportements addictifs ont également été impactés par la crise du coronavirus en France. La consommation d'alcool et de tabac a également augmenté pendant la période, en raison de l'ennui et du stress. Les Français ont aussi eu tendance à grignoter davantage entre les repas et à prendre du poids en 2020.

Quels sont les facteurs qui impactent l’état psychologique des Français ?

Les troubles mentaux comme la dépression ou l'anxiété sont générés par de nombreux facteurs. Ceux-ci ont été exacerbés au cours de l’année 2020 en raison de la pandémie de coronavirus. Parmi les principaux facteurs, on retrouve :

  • l'inquiétude générale vis-à-vis de sa santé mais aussi de sa situation financière ;
  • la colère et la frustration par rapport notamment aux mesures sanitaires prises ;
  • la peur d'être touché par le coronavirus et ses symptômes, ainsi que la peur de transmettre la maladie à d'autres proches fragiles ;
  • le sentiment de solitude et d'isolement, l'homme étant par nature un être sociable et social. Le fait d'être confiné accentue l'effet de solitude pouvant être responsable de troubles dépressifs ;
  • le fait que les proches adoptent ou non les mesures de prévention.

Comment faire pour retrouver une santé mentale plus équilibrée ?

La pandémie de Covid-19 reste active partout dans le monde et on peut penser que les troubles mentaux qui y sont associés sont loin d’être réglés. Toutefois, il est nécessaire pour les personnes ressentant une baisse de leur santé mentale d’agir rapidement pour ne pas s’enliser. Pour prendre soin de sa santé mentale, il convient :

  • d'éviter le plus possible l'isolement. Si cela est plus compliqué en période de confinement, notamment pour les personnes vivant seules, il faut garder des contacts sociaux même virtuels ;
  • de ne pas écouter les informations en continu toute la journée pour ne pas attiser le stress et l’anxiété ;
  • de structurer ses journées pour garder un rythme ;
  • de se fixer un projet et de le mener à son terme pour reprendre le contrôle de sa vie ;
  • de garder une activité physique, qui agit comme un antidépresseur naturel permettant de traiter la dépression légère à modérée ;
  • de faire appel à un spécialiste si besoin.

À lire aussi : Couvre-feu, confinement : comment lutter contre le stress ?

RETOUR À LA LISTE DES ARTICLES

La Matmut vous accompagne...

En raison du contexte sanitaire actuel, la Mutuelle Ociane Matmut met à la disposition de ses sociétaires un nouveau forfait solidaire dédié au soutien psychologique des personnes fragilisées psychologiquement par la pandémie de la Covid-19, et ce, sans surcoût.

Devis santé en ligne

effet stress santé

À lire aussi :

Quels sont les effets du stress sur la santé ?

Tout savoir sur les différents effets du stress et comment le gérer