Menu
Accueil / Assurance Auto / Conseils / Location de voiture de particulier à particulier : que vérifier ?

Location de voiture de particulier à particulier : que vérifier ?

Publié en octobre 2019

La location de voiture entre particuliers offre de nombreux avantages. Par le biais d’une plateforme spécialisée ou en direct, elle permet à chacun d’avoir accès à un véhicule pour déménager, pour partir en vacances ou pour des déplacements ponctuels. Zoom sur les points à vérifier avant de réserver un véhicule, pour une location dans les meilleures conditions.

1. Soyez attentifs à l’annonce

Avant de louer une voiture à un particulier, lisez attentivement l’annonce du propriétaire du véhicule. Le modèle exact du véhicule ainsi que des photos de l’intérieur et de l’extérieur doivent apparaître, pour avoir une idée précise de son état général. Doivent aussi être mentionnés :

  • le tarif à la journée,
  • les disponibilités du véhicule,
  • l’adresse de départ et de retour,
  • les options et équipements disponibles : climatisation, aide au stationnement, mise à disposition d’un siège auto, d’un GPS…

Pensez aussi à vérifier les évaluations laissées par les précédents locataires. Ils peuvent fournir des informations précieuses sur la fiabilité de l’annonce et du loueur.

2. Procéder à l’état des lieux

Vous avez trouvé la voiture idéale aux dates qui vous conviennent, et le propriétaire a validé votre demande. Le jour J, avant de récupérer le véhicule, il est indispensable de procéder à un état des lieux pour vous assurer que son état est conforme à l’annonce. Le contrôle technique doit être à jour et les différents équipements (pneus, freins, feux avant et arrière…) doivent aussi être parfaitement fonctionnels, tout comme les éléments liés à la sécurité (ceintures, airbags…). En cas de défaut sur la carrosserie ou dans l’habitacle, mentionnez-le et prenez des photos pour éviter tout litige lors de l’état des lieux sortants.

3. Roulez bien assuré

Lorsque vous louez une voiture à un particulier, celui-ci doit être assuré au minimum au tiers. Deux cas de figure existent :

  • la location se fait via un site spécialisé : la plateforme intermédiaire propose obligatoirement une assurance aux locataires, qui prévaut sur l’assurance du loueur. Elle couvre les dommages causés à un tiers dans le cadre de la responsabilité civile. En fonction des options proposées et des plateformes, le vol, les incendies, les dommages corporels et matériels peuvent aussi être couverts.
  • la location se fait sans site intermédiaire : dans ce cas, c’est l’assurance du loueur qui couvre le locataire. C’est donc à lui de prévenir sa compagnie d’assurances pour faire évoluer son contrat et couvrir l’autopartage. La couverture et les garanties dépendent du contrat souscrit.

À lire aussi : Location de voiture entre particuliers et assurance : comment ça marche ?

4. Signer un contrat de location

Après l’état des lieux, place à la signature du contrat, obligatoire pour formaliser la location de voiture de particulier à particulier. Doivent apparaître sur le document :

  • les parties prenantes, c’est-à-dire le loueur et le locataire,
  • les conducteurs supplémentaires si plusieurs personnes doivent prendre le volant,
  • les responsabilités du loueur (le véhicule loué respecte la réglementation du pays où il est immatriculé, l’entretien est à jour, l’assurance également…),
  • les responsabilités du locataire (le véhicule sera utilisé de façon responsable et raisonnable, le kilométrage journalier éventuellement fixé ne sera pas dépassé, le véhicule sera rendu propre et avec le même niveau de carburant, seules les personnes figurant sur le contrat pourront prendre le volant…).

Certains justificatifs doivent impérativement être joints au contrat. Le locataire doit fournir :

  • une copie de sa pièce d’identité,
  • une copie de son permis de conduire valide et conforme à la législation française ou internationale, obtenu depuis deux ans au minimum.

La durée de détention de deux ans minimum concernant le permis de conduire n’est pas obligatoire. En effet, même si dans la plupart des plateformes de location il existe cette condition, un particulier peut très bien proposer son véhicule à un autre particulier sans avoir cette exigence.

De son côté, le loueur doit produire :

  • une copie de sa pièce d’identité,
  • une copie de la carte grise du véhicule,
  • une attestation d’assurance mentionnant le degré de couverture (au tiers, tiers +, tous risques…) et les garanties,
  • le certificat du contrôle technique à jour (il s’agit de la vignette présente sur le pare-brise).

Bon à savoir
Le contrat de location doit être réalisé en deux exemplaires et signé par les deux parties pour être valable.

À lire aussi : Autopartage : quelle assurance souscrire ?
 

La Matmut vous accompagne

L’assurance Auto Matmut propose une formule autopartage aux assurés souhaitant louer leur véhicule. Le locataire et le loueur bénéficient ainsi d’une couverture optimale en toutes circonstances.

Devis en ligne

différents types d'autopartage

À lire aussi : 

Quels sont les différents types d'autopartage ?

Avec l’aide des nouvelles technologies, et la réalité environnementale, l’autopartage continue de se développer sur le territoire français. Mais ce terme d’autopartage renferme différentes pratiques bien précises. Apprenez à les distinguer avec la Matmut.