Menu
Accueil / Assurance Habitation / Conseils / Disjoncteur qui saute : comment y remédier ?

Disjoncteur qui saute : comment y remédier ?

Publié en janvier 2022

Votre logement est équipé d’un disjoncteur qui saute régulièrement ? Vous vous retrouvez, de fait, plongé dans l’obscurité ? Vos appareils électroménagers (lave-vaisselle, lave-linge…) s’arrêtent en plein cycle ? Pas de panique. Il est possible de trouver l’origine de ce disjoncteur qui saute et de corriger le problème. Voici la marche à suivre.

Focus sur le fonctionnement du disjoncteur électrique

Quel est le rôle d’un disjoncteur différentiel, nécessaire à tout type de construction (habitation, local commercial, site de production industrielle…) ? Composé de deux câbles, le disjoncteur assure la sécurité des lieux, en évitant la surcharge des appareils électriques. Il permet ainsi de prévenir les risques :

  • D’incendies ;
  • De courts-circuits sur votre réseau ;
  • De surtensions électriques ;
  • D’électrocution des personnes présentes dans votre domicile.

Disjoncteur qui saute : que se passe-t-il ?

Un disjoncteur qui saute peut indiquer deux types de problèmes : une anomalie externe à votre domicile, et l’autre interne au logement. En effet, vous pouvez remarquer un disjoncteur qui saute à la suite d’une coupure générale de courant, par exemple dans toute votre rue, dans tout votre quartier, voire, mais c’est plus rare, dans toute votre commune. Mais cette coupure peut aussi avoir pour seule cause un dysfonctionnement au niveau de votre réseau électrique interne.

Alors, comment identifier la cause de ce disjoncteur qui saute ? C’est simple : accédez, en prenant toutes les précautions nécessaires, bien sûr, à votre tableau électrique. Si la coupure est générale, alors votre disjoncteur sera en position « on ». S’il est en position « off », il faudra donc vérifier votre réseau intérieur.

Les problèmes de réseau interne qui peuvent faire sauter un disjoncteur

Un disjoncteur qui saute est le signe que votre réseau électrique interne présente probablement une défaillance. Celui-ci commence aux limites de votre propriété, hors réseau général et, le cas échéant, hors éléments de réseau gérés par votre copropriété. Ce dysfonctionnement peut avoir pour cause :

  • Un court-circuit ;
  • Une surtension électrique, du fait du fonctionnement de trop d’appareils électriques en même temps ;
  • Une puissance électrique souscrite trop faible pour votre niveau de consommation ;
  • Un défaut au niveau de la terre.

À lire aussi : Comment protéger sa maison de l’orage ? Les solutions pour protéger son habitation contre la foudre

Identifier une surtension sur son réseau

Si vous disposez d’un disjoncteur qui saute régulièrement, vous êtes peut-être confronté à une surtension. Voici ce qu’il y a à faire dans ce cas.

Déterminer les causes de la surtension

Un disjoncteur qui saute à cause d’une surtension est soumis à une tension plus importante que celle pour laquelle il a été calibré. Le plus souvent, cela est dû au fait que trop d’appareils gourmands en électricité fonctionnent en même temps.

Par ailleurs, ces soucis de surtension sont souvent liés à une inadéquation entre la puissance souscrite auprès de votre fournisseur d’électricité et vos besoins réels. Il est donc recommandé de faire le point avec lui pour, si besoin, modifier votre contrat et l’adapter à votre consommation.

Disjoncteur qui saute à cause d’une surtension : que faire ?

Votre disjoncteur saute dès que vous mettez en marche un nouvel appareil ? Vous faites probablement face à une surtension. Ne négligez pas cette situation, qui peut endommager vos équipements électriques.

La marche à suivre est assez simple : commencez par débrancher l’appareil qui a entraîné la surtension. Puis, accédez à votre tableau électrique et réarmez le disjoncteur qui saute. Dans l’immense majorité des cas, tout reviendra à la normale immédiatement.

Notez qu’un disjoncteur qui saute peut tout à fait avoir pour cause un appareil électrique flambant neuf et/ou en parfait état de marche. En effet, peu importe l’usure, c’est le niveau de consommation électrique de l’appareil qui compte !

La solution : bien adapter sa puissance électrique

Pour régler la plupart des problèmes de disjoncteur qui saute, il convient de bien choisir la puissance de votre compteur électrique. Trop élevée, elle vous coûtera trop cher  : le prix de l’abonnement est en effet lié à la puissance souscrite. Trop faible, elle fera trop régulièrement « sauter les plombs » de votre installation.

Mentionnée en kVA (kilovoltampères) , la puissance de votre compteur est indiquée sur vos factures d’énergie. Pour un foyer « classique », elle sera de 6, 9 ou 12 kVA. Votre fournisseur pourra vous proposer une étude approfondie de vos besoins et de votre installation pour la modifier si besoin.

Que faire en cas de panne impossible à détecter ?

Parfois, un disjoncteur qui saute peut être identifié dans votre logement, même si la puissance souscrite est adaptée aux besoins des occupants. Aucune panne n’est identifiable, et rien n’a été modifié dans l’installation électrique récemment.

Il convient donc de porter une attention particulière aux appareils branchés : l’un d’entre eux présente probablement un défaut non visible (composants avec un défaut d’isolation, ampoule dont les fils se touchent, chauffe-eau avec une infiltration d’eau dans la partie électronique…). Le disjoncteur qui saute est ainsi certainement lié à cette panne difficile à détecter !

Dès lors, il est recommandé de faire appel à un électricien. Il testera vos appareils un par un, identifiera celui qui provoque une anomalie et procédera aux réparations nécessaires si elles relèvent de ses compétences. Il pourra également vous recommander d’envoyer l’appareil défaillant au fabricant pour une prise en charge par la garantie.

L’électricien pourra par ailleurs écarter les autres causes courantes d’un disjoncteur qui saute : de l’eau qui pénètre dans une gaine électrique, un fil dénudé qui entraîne un défaut au niveau de la terre, un câble abîmé par un animal, une prise électrique en mauvais état… Là encore, il pourra procéder aux réparations qui s’imposent.

Dans tous les cas, gardez à l’esprit que vous ne devez jamais intervenir vous-même sur votre installation électrique. Si votre disjoncteur se coupe de nouveau immédiatement lorsque vous remettez le courant, ne prenez pas de risque et appelez un professionnel.

À lire aussi : Multiprise : attention à la dangerosité de ce branchement électrique

La Matmut vous accompagne

Parce qu’un accident est vite arrivé, la Matmut vous protège contre les risques liés à l’utilisation d’appareils électriques dans votre logement avec ses différentes offres d’assurance habitation.

Devis en ligne

réduire les risques d'incendie dans son logement

A lire aussi :

Comment réduire les risques d'incendie dans son logement ?

Les incendies peuvent causer d’importants dommages au sein des habitations mais aussi mettre gravement en danger la vie de leurs occupants. Quels sont les différents moyens de réduire les risques d’incendie au sein d’un logement ? Focus sur les principaux conseils à retenir.