Menu
Accueil / Assurance Habitation / Conseils / Prévention habitation : quel extincteur pour votre maison ?

Prévention habitation : quel extincteur pour votre maison ?

Publié en avril 2019

Chaque année, on recense un nombre important d’incendies, qui ont souvent des conséquences dramatiques. En 2017, il y a eu 306 600* incendies, soit 7% de plus qu’en 2016. Depuis 2015, chaque logement doit être équipé d’un détecteur avertisseur autonome de fumée (DAAF). Toutefois, il est fortement conseillé de posséder un ou plusieurs extincteurs par foyer.

Est-il obligatoire d'avoir un ou plusieurs extincteurs à la maison ?

Tout d’abord, il est important de connaitre les causes principales des accidents domestiques :

  • installations électriques défectueuses ou surchargées,
  • des sources de chaleur encombrées,
  • la cuisine laissée sans surveillance,
  • enfants mal informés,
  • bougies et cigarettes mal éteintes,
  • installations et équipements mal entretenus.

Le manque de vigilance et de précaution sont des facteurs expliquant les causes citées ci-dessus.

À lire aussi : Quelles sont les principales causes d’un incendie domestique ?

Aujourd’hui, seul le détecteur avertisseur autonome de fumée (DAAF) est obligatoire dans les logements, et ce, depuis 2015.

Aucune loi n’oblige un ménage à être équipé d’un ou plusieurs extincteurs au sein de son foyer.

Cependant, il est tout de même conseillé d’en posséder à portée de main en cas de départ d’incendie. Cela permettrait d’éviter de nombreux drames.

À lire aussi : Prévention habitation : les conseils Matmut

Quels sont les différents types d'extincteurs ?

  • L’extincteur à poudre : il est utilisé sur tous les types de feux. De plus, c’est le seul que l’on peut utiliser en cas de température négative. En revanche, une fois utilisée, il y aura beaucoup de dégât à cause de la poudre qui est très corrosive.
  •  L’extincteur à eau : il contient un additif rendant l’eau encore plus pénétrante et plus mouillante, ce qui permet d’être plus efficace dans la lutte contre les flammes. Attention à ne pas projeter le produit sur le corps car l’additif est très irritant, mais aussi corrosif pour les branchements électriques.
  •  L’extincteur à mousse : le contenu du produit est le même que les extincteurs à eau, sauf qu’il est transformé lors de l’utilisation en une mousse lourde et compacte. Il permet d’éteindre les flammes sans risque de redémarrage. Tout comme l’extincteur à eau, attention au produit qui est très irritant et corrosif.
  •  L’extincteur à gaz : cet extincteur est efficace uniquement contre les petits feux, il requiert un certain savoir quant à la technique d’utilisation. C’est le moins utilisé des 4 mais c’est celui qui laisse le moins de résidu. Le liquide sorti de l’extincteur atteint environ -75°C, il faut donc être vigilant lors de la prise en main et aussi par rapport aux équipements électriques : risques d’explosion.

Afin de vous procurer un extincteur permettant de répondre au besoin, assurez-vous qu’il soit conforme à la norme NF EN3 et qu’il possède le marquage CE.

Les extincteurs à poudre sont conseillés pour les ménages. En effet, ils sont utilisables en cas de températures négatives et répondent aux causes les plus courantes : mauvais branchements électriques, cuisine laissée sans surveillance ainsi que des sources de chaleur encombrées.

Quelles sont les pièces les plus appropriées pour ranger un extincteur ?

Avant toute prise d’initiative, la priorité est d’évacuer toutes les personnes présentes dans le lieu d’habitation.

Les extincteurs doivent être installés à des emplacements stratégiques et faciles d’accès.

  • Veillez à ce que l’extincteur soit à portée de main : il ne doit pas être mis derrière un meuble ou des cartons de rangement.
  • Placez-le dans un espace vital : l’idéal est qu’il soit accessible dans une pièce à risque telle que la cuisine ou une salle de jeux qui comporte de nombreux branchements électriques par exemple. Toutefois, faites attention à ce que l’objet ne soit pas accessible pour les enfants en bas âge.

En clair, l’extincteur doit être situé près d’une sortie pour éviter de rester coincé en cas de départ de flamme. De plus, il doit être facile d’accès dans un espace vital, loin de la portée des enfants.

Comment utiliser l'extincteur en cas de début d'incendie ? Les étapes à suivre

Les extincteurs sont utilisables que pour les « petits incendies », l’objet n’est pas fait pour éteindre un incendie important.

  • Tirez sur la goupille. Sur tous les extincteurs, y figure une goupille qu’il faut tirer volontairement : c’est un dispositif de sécurité pour éviter une utilisation accidentelle de l’objet.
  • Tenez-le de façon à ce que la lance soit loin de vous, et visez en direction du bas des flammes. L’extincteur se tient à deux mains : la première sur la poignée, puis la seconde sur la lance.
  • Appuyez sur la poignée pour que le produit sorte de l’extincteur. Au moment de l’utilisation, le mouvement doit être latérale, et ce, grâce à la lance tenue par la deuxième main.
  • N’hésitez pas à reculer en même temps que vous vous servez de l’extincteur. Soyez toujours face aux flammes afin de pouvoir contrôler la situation, et non l’inverse.

Dans le cas où les flammes ne cessent de s’éteindre, sortez immédiatement de la pièce pour vous mettre à l’abris et appelez les secours : n°18.

Pour l’entretien de votre extincteur, il est fortement conseillé de le secouer au moins une fois par mois, afin d’avoir une meilleure utilisation en cas de besoin.

Que faire en cas d'incendie trop important ?

  • Fermez les portes de la pièce où il y a le départ d’incendie et quittez votre logement afin de vous mettre en sécurité. Puis, appelez les secours : (n°18 ou 112).

Dans le cas où vous habitez dans un appartement :

L’incendie se déclare à un étage inférieur à votre palier ou au même étage L’incendie se déclare à un étage supérieur à votre palier
  • Enfermez-vous dans une pièce où il y a une fenêtre afin de montrer votre présence aux secours. Pensez également à mettre des chiffons mouillés sous la porte pour éviter la propagation de la fumée.
  • Placez-vous au plus près du sol, avec un chiffon mouillé sur le visage tout en étant genoux à terre. L’objectif est de ne pas respirer la fumée.
  • Utilisez la sortie la plus proche. Il est fortement recommandé d’utiliser les escaliers, plutôt que l’ascenseur.

La Matmut vous accompagne

La Matmut assure votre résidence principale et votre résidence secondaire. Choisissez parmi nos

différentes garanties pour bénéficier de la meilleure couverture possible.

Devis en ligne

bruits de voisinage recours possibles

À lire aussi :

Bruits de voisinage : quels sont les recours possibles ?

Selon le baromètre Qualitel-Ipsos dévoilé chaque année, le bruit de voisinage est le premier responsable des tensions entre voisins en 2017. Quelle forme prennent ces nuisances sonores et quelle attitude adopter pour s’en débarrasser ?

* Source : Ministère de l'Intérieur