Annuler
Menu
Accueil / Assurance NVEI / Conseils / Vélotaf : 8 bonnes raisons d'aller au travail à vélo

Vélotaf : 8 bonnes raisons d'aller au travail à vélo

Publié en décembre 2021

« Vélotaf » est la contraction de « vélo » et de « taf », qui est un synonyme de travail. Le vélotaf désigne donc les actifs qui se rendent au travail à vélo. Économique, écologique, rapide, bon pour la santé : aller au travail à vélo présente de nombreux avantages. Focus sur le vélotaf.


Sommaire 


1 | Le vélotaf pour réduire ses temps de trajet

| Un moyen de transport économique

3 | Des indemnités kilométriques grâce au forfait mobilités durables

| Un mode de transport écologique

5 | Le vélotaf : moins de stress au quotidien 

| Des bienfaits notables pour votre santé

| Un atout pour la productivité

| Vélotaf : le meilleur moyen de transport en période de pandémie 


1 | Le vélotaf pour réduire ses temps de trajet

Qui n’a jamais rêvé de pouvoir se lever plus tard le matin et rentrer plus tôt le soir ? Le vélotaf est une excellente solution pour gagner du temps sur ses trajets domicile-travail, plébiscitée par nombre de personnes. En effet, contrairement aux automobilistes, le vélotaf permet d’éviter les embouteillages aux heures de pointe. Pour les usagers des transports en commun, cela permet aussi souvent de gagner du temps, car tout le monde n’habite pas à 100 m d’une gare, d’une station de métro ou d’un arrêt de bus. Et cela, sans compter les éventuelles correspondances. Le vélo est un moyen de transport rapide et efficace en ville. Il permet aussi de raccourcir le temps de trajet de ceux qui se rendent au travail à pied. 

 

2 | Un moyen de transport économique

Si vous n’avez pas de vélo, il est évident que le vélotaf demandera un investissement de départ. Au-delà du vélo en lui-même, il faudra compter un budget supplémentaire pour acheter les vêtements adaptés (veste, pantalon de pluie, imperméable, surchaussures, gants…) ou encore les accessoires de sécurité (casque, lumières, antivol…). Mais par rapport au budget que représente une voiture ou des trajets en transports en commun, le vélotaf est bien plus économique.

 

Utiliser votre véhicule pour vous rendre au travail peut en effet représenter un coût exorbitant. Au-delà du budget carburant, il faut prendre en compte l’achat du véhicule, son entretien (vidange, pneus, révision, etc.), son assurance… Le budget auto pour une année est bien plus élevé que les frais inhérents à la pratique du vélo.

 

Les transports en commun souffrent également de la comparaison : 1,70 € le ticket de tramway à Nantes, 1,90 € le ticket de métro à Lyon et Paris. Même si les transports en commun réduisent considérablement le prix des trajets maison-travail par rapport à l’utilisation de la voiture, aucun n’est comparable au vélotaf, qui est gratuit !

 À lire aussi : Conduite et mobilité urbaine : le stage de conduite Matmut

 

3 | Des indemnités kilométriques grâce au forfait mobilités durables

Ne rien dépenser en allant au travail grâce au vélotaf, c’est une chose. Mais bénéficier, en plus, d’indemnités kilométriques, c’est encore mieux ! En effet, même si ce n’est pas une obligation, l’employeur peut prendre en charge les frais de trajet de ses salariés lorsque ces derniers utilisent un moyen de transport alternatif tel que le vélo ou le covoiturage. Le vélotaf est donc parfaitement éligible. Le forfait mobilités durables s’élève à un montant maximal de 500 € par salarié par an.  

 

4 | Un mode de transport écologique

Zéro émission carbone. Le vélotaf est imbattable. Hormis l’énergie et les matériaux nécessaires à sa fabrication, le vélo n’est absolument pas polluant. Il dépasse donc de très loin tous les autres modes de transport, puisque la seule énergie nécessaire pour faire avancer un vélo est celle fournie par vos mollets.

 

Contrairement aux véhicules motorisés, le vélo n’a besoin d’aucun carburant et d’aucune alimentation. Il ne consomme donc aucune énergie fossile, ne rejette pas de CO2 et ne nécessite aucune recharge électrique. Même si vous optez pour un vélo à assistance électrique (VAE), votre empreinte carbone demeure excellente.

 

À lire aussi : Vélo à assistance électrique : tout ce qu’il faut savoir

 

5 | Le vélotaf : moins de stress au quotidien 

Peur d’être en retard à cause des embouteillages ? Problème mécanique sur la voiture ? Impossibilité de vous stationner car les parkings sont pleins ? Bus bondé ? Ligne de métro en panne ? Personnel en grève ? « L’enfer, c’est les autres », disait Sartre. Avec le vélotaf, vous êtes beaucoup moins tributaire des autres.

 

Même si tout n’est pas toujours rose à vélo et que l’on peut toujours subir une crevaison ou avoir du mal à trouver un endroit où attacher en sécurité son fidèle destrier, le vélotaf réduit le stress quotidien de manière importante. Depuis quelques années, les villes françaises ont fait de réels efforts pour intégrer les cyclistes. Aux voies partagées entre cyclistes et bus s’ajoutent aujourd’hui des pistes cyclables sécurisées aménagées spécialement pour les vélos et les engins de déplacement personnel motorisés (EDPM) comme les trottinettes, skates électriques et gyroroues ou hoverboards.

 

Nombre de villes ont aussi adopté les contre-sens cycliste pour permettre aux « vélotafeurs » d’emprunter, à contre-sens, les rues à sens unique de circulation. En conséquence, il devient plus simple et rapide de circuler en ville à vélo qu’en voiture. En maîtrisant mieux votre temps de trajet, vous souffrez de moins de stress au quotidien.

 

À lire aussi : Engins de déplacement personnel (EDP) : quelle réglementation ?

 

6 | Des bienfaits notables pour votre santé

Autre point fort non négligeable du vélotaf : il est bon pour la santé. Alors que nombre de salariés souffrent de troubles musculo-squelettiques et que beaucoup ne pratiquent pas une activité physique suffisante au quotidien, le vélotaf permet de s’entretenir de façon modérée tous les jours de la semaine. L’OMS recommande que les adultes pratiquent une activité physique modérée au moins 2h30 à 5h par semaine. Avec le vélotaf, vous faites un peu d’activité sportive tout en faisant des économies de temps et d’argent.

 

De plus, pratiquer une activité physique libère des endorphines. Cette substance produite par les cellules du système nerveux central a des propriétés analgésiques qui vous font vous sentir bien. Le vélotaf est donc bénéfique pour le corps et l’esprit. 

 

7 | Un atout pour la productivité

Grâce au vélotaf, votre productivité est accrue. Le temps de trajet nécessaire pour vous rendre de chez vous jusqu’à votre lieu de travail fait office d’échauffement. Vous mettez votre corps en action et, lorsque vous arrivez à votre poste de travail, vous êtes bien réveillé et prêt à attaquer. Finis les matins difficiles à absorber des quantités de café : un peu d’activité physique avant de travailler fait le plus grand bien pour se mettre en action. À la sortie du travail le soir, le vélo permet de prendre l’air et de décompresser, pour rentrer plus serein à la maison. 

8 | Vélotaf : le meilleur moyen de transport en période de pandémie

En période de pandémie, le vélotaf s’impose comme un moyen de transport idéal. Il vous permet en effet de vous rendre sur votre lieu de travail sans avoir à prendre les transports en commun. Alors que l’épidémie de Covid-19 peine à être maîtrisée malgré la vaccination, le vélotaf est un mode de transport avantageux si vous ne pouvez pas recourir au télétravail et que vous devez vous rendre sur votre lieu de travail. Il vous évite de prendre les transports en commun et de vous exposer, ou de prendre votre voiture et de subir de potentiels embouteillages.

La Matmut vous accompagne

Avec son assurance NVEI et plus particulièrement son contrat 2R Liberté, la Matmut propose une couverture adaptée aux nouveaux modes de déplacements urbains avec des garanties adaptées.

Devis en ligne