Menu
Accueil / Assurance Auto / Conseils / HistoVec, un portail pour tout savoir sur les véhicules d’occasion

HistoVec, un portail pour tout savoir sur les véhicules d’occasion

Publié en juillet 2019

Le fait d’acheter une voiture ou une moto d’occasion peut être la source de certains doutes concernant l’état et le passé du véhicule convoité. Pour vous accompagner dans cet achat et afficher plus de transparence sur le marché de l’occasion, la Sécurité routière et le ministère de l’Intérieur ont mis au point une plate-forme en ligne : HistoVec. Vendeurs et acheteurs peuvent échanger des informations fiables et gratuites au sujet du véhicule en vente. Focus sur le portail HistoVec, avec la Matmut.

Qu’est-ce que HistoVec ?

Avec HistoVec, le portail pour tout savoir sur les véhicules d’occasion, vous avez accès à l’historique complet de la voiture, de la moto ou du poids-lourd que vous souhaitez acquérir. Ce service est effectif depuis le mois de janvier 2019. Sa création est issue d’une proposition faite par le Comité interministériel de la Sécurité routière en janvier 2018 : la mesure n°16, « Protéger les acheteurs d’un véhicule d’occasion ».

HistoVec se présente comme une plate-forme officielle et gratuite visant à informer clairement tous les particuliers en leur communiquant toutes les données liées à un véhicule. Ces données seront mises à la disposition des futurs acquéreurs qui pourront ainsi confirmer la véracité des informations présentes sur l’annonce de vente, par exemple. Cette plate-forme du ministère de l’Intérieur vise à répondre à une demande de transparence des usagers et à obtenir des informations fiables lors d’un achat de véhicule.

HistoVec : comment ça marche ?

HistoVec, le portail pour tout savoir sur les véhicules d’occasion, se divise en deux sections, l’une pour les vendeurs, l’autre pour les acheteurs.

Que doit faire le vendeur ?

Sur la plate-forme HistoVec, le vendeur doit fournir les informations nécessaires pour dresser, de manière imagée, la « carte d’identité » du véhicule. Ainsi, qu’il s’agisse d’un particulier ou d’un professionnel, le vendeur doit notamment préciser :

  • son nom et son prénom
  • sa date de naissance ou son numéro de Siren
  • l’immatriculation du véhicule
  • le numéro de formule du certificat d’immatriculation
  • les caractéristiques techniques du véhicule : marque, modèle, couleurs, etc.

Il est à noter que si, au lancement du portail, seuls les véhicules munis d’une plaque d’immatriculation récente au format AA-123-AA étaient recensés, c’est désormais également le cas de véhicules dotés d’une immatriculation datant d’avant 2009, au format 123 ABC 45.

De plus, même s’il enregistre toutes les données en ligne, seul le propriétaire est en mesure de transmettre les informations concernant le véhicule auprès des futurs acheteurs potentiels. Si la démarche de renseignements sur HistoVec est basée sur le volontariat, et n’est donc pas obligatoire, elle représente néanmoins un atout pour vendre son véhicule d’occasion, notamment en apportant des garanties aux acquéreurs.

Que doit faire l’acheteur ?

Du côté de l’acquéreur potentiel, l’utilisation de HistoVec est encore plus simple. Vous avez repéré un véhicule d’occasion que vous envisagez d’acheter ? Pour ne prendre aucun risque et avoir accès aux informations essentielles, rendez-vous sur le portail HistoVec, sur l’espace « Acheteur », et envoyez un mail au propriétaire afin d’avoir accès à l’historique du véhicule.

Outre les informations techniques détaillées ci-dessus, vous aurez également accès aux principaux faits des véhicules inscrits dans le fichier national du Système d’Immatriculation des Véhicules (SIV). Des éléments importants seront portés à votre connaissance, tel que :

  • la date de mise en circulation du véhicule
  • les différents changements de propriétaire
  • les sinistres ayant occasionnés une procédure VRC (« véhicule à réparation contrôlée par un expert en automobile »)
  • les éventuelles situations administratives notables du véhicule : volé, en gage, etc.

Autant d’informations primordiales qui vous éclaireront et vous permettront d’avoir toutes les cartes en main pour acheter, ou non, un véhicule d’occasion. À noter que, pour éviter toute falsification, le rapport du véhicule n’est consultable que dans une période limitée : vous disposez de quatre semaines pour analyser les informations envoyées et vous aider dans votre choix d’achat.

Retour à la liste des articles

La Matmut vous accompagne

La Matmut vous accompagne sur les routes au quotidien grâce à son assurance auto et ses formules spécialement adaptées à votre situation et à votre budget.

Pour vos ventes et achats de véhicules d’occasion entre particuliers, la Matmut vous recommande la plate-forme sécurisée en ligne CARIZY.com. Découvrez toutes les solutions simplifiées et sécurisées pour vos véhicules d’occasion.

Devis en ligne

Acheter voiture d'occasion

À lire aussi :

Acheter une voiture d’occasion : 8 conseils pour déjouer les pièges

Selon le portail de l’Économie, des Finances, de l’Action et des Comptes publics, 5 millions de voitures d’occasion* sont vendues chaque année. Si vous comptez acheter un véhicule de seconde main, sachez éviter les mauvaises affaires ou fraudes. Pour vous aider, voici un guide de 8 conseils à connaître pour acheter une voiture d’occasion en toute sérénité.