Menu
Accueil / Assurance Auto / Conseils / Acheter une voiture d’occasion : 8 conseils pour déjouer les pièges

Acheter une voiture d’occasion : 8 conseils pour déjouer les pièges

Publié en mai 2019

Selon le portail de l’Économie, des Finances, de l’Action et des Comptes publics, 5 millions de voitures d’occasion* sont vendues chaque année. Si vous comptez acheter un véhicule de seconde main, sachez éviter les mauvaises affaires ou fraudes. Pour vous aider, voici un guide de 8 conseils à connaître pour acheter une voiture d’occasion en toute sérénité.

1. Dois-je acheter une voiture d’occasion à un professionnel ou à un particulier ?

Un vendeur automobile professionnel peut être un concessionnaire ou un mandataire. L’avantage de passer par un professionnel est que vous bénéficiez de plus de garanties qu’en achetant une voiture d’occasion à un particulier. Selon le site service-public.fr, un achat via un professionnel vous fait bénéficier :

  • d’une garantie légale de conformité de 6 mois
  • de la garantie légale des vices cachés
  • d’une garantie commerciale, selon les conditions du vendeur

Une voiture vendue par un particulier a seulement une garantie légale des vices cachés. Toutefois, il faut savoir que les prix négociés entre particuliers sont plus intéressants.

Le saviez-vous ?
Il existe des plateformes permettant d’acheter un véhicule d’occasion à un particulier contrôlé par un inspecteur automobile indépendant, comme le propose Carizy, une solution recommandée par la Matmut.

2. Quel modèle de voiture est adapté à mes besoins ?

Prendre une décision sur un coup de tête ou un coup de cœur n’est pas la meilleure idée pour acheter une voiture d’occasion. L’un des conseils pour acheter une voiture d’occasion est de le faire de manière réfléchie. Veillez donc à :

  • définir le montant maximum que vous pouvez allouer à votre nouvel achat
  • identifier les types de voitures correspondant à votre profil (couple sans enfants, famille nombreuse, gros ou petit rouleur, etc.)
  • connaître une estimation du coût d’assurance, d’entretien et d’utilisation à prévoir.

3. Quel est l’argus du véhicule que je souhaite acheter ?

Une fois que vous avez défini le modèle de voiture que vous souhaitez acheter en occasion, intéressez-vous à sa cote Argus. Celle-ci est définie par l’Argus de l’Automobile depuis 1972. Elle sert de valeur de référence des véhicules d’occasion en France en prenant en compte l’actualité automobile, la législation ou encore les politiques constructeurs. Pour connaître l’Argus du véhicule d’occasion convoité, vous pouvez utiliser le service en ligne largus.fr.

4. Quels types de questions dois-je poser au vendeur ?

Lorsque vous allez voir une voiture d’occasion que vous songez acheter, n’hésitez pas à poser toutes les questions que vous souhaitez au vendeur. Votre objectif : recueillir toutes les informations sur l’origine de la voiture, son historique, la raison de la vente ou encore les entretiens à prévoir. Vous pouvez demander par exemple comment était utilisée la voiture, si elle a déjà été accidentée ou de quand date la batterie.

5. Quels éléments dois-je inspecter sur le véhicule ?

Avant de vous déplacer pour voir la voiture, pensez à faire une liste de tous les points à vérifier, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Vous devez passer le véhicule au peigne fin afin de limiter les risques de mauvaises surprises une fois l’achat réalisé.

Dans l’habitacle, regardez le niveau d’usure général du volant, du tissu ou du cuir des sièges, des pédales. Testez l’éclairage intérieur, le fonctionnement de la radio, de la climatisation. Montez et descendez les vitres pour vérifier qu’elles coulissent bien. N’oubliez pas de vérifier le kilométrage du compteur pour le comparer avec ce qu’avance le vendeur.

 À l’extérieur, examinez l’état de la carrosserie. Ouvrez le capot et vérifiez l’état du moteur, le niveau d’huile. Vous pouvez aussi demander au vendeur de démarrer la voiture et d’allumer les phares et les clignotants afin de vous assurer de leur bonne fonctionnalité. Faites également un check-up des pneumatiques, sans oublier de vérifier l’état de la roue de secours dans le coffre s’il y en a une.

6. Comment dois-je tester le véhicule ?

Avant d’annoncer au vendeur que vous souhaitez acheter son véhicule d’occasion, une dernière étape s’impose : prenez le volant. Vous devez absolument conduire l’auto et ce, sur tous types de routes. Testez son comportement lorsque vous accélérez, freinez, tournez ou faites une marche arrière. Si vous percevez des bruits suspects, n’hésitez pas à questionner le vendeur. Sa réponse vous semble claire ? Vous pouvez vraisemblablement vous décider à acheter la voiture. En revanche, si vous trouvez ses explications douteuses, ne prenez pas le risque de vous retrouver avec une voiture défaillante.

Le saviez-vous ?
N’hésitez pas à aller voir le véhicule accompagné par une personne qui a des connaissances dans l’automobile.

7. Quels documents dois-je recevoir du vendeur ?

Sachez que le vendeur d’une voiture d’occasion doit vous fournir plusieurs documents. Si vous achetez chez un professionnel, il doit vous remettre :

  • un document écrit (bon de commande, bon de livraison ou facture) mentionnant

-  la dénomination de vente

- le mois et l’année de la première mise en circulation

- le kilométrage total parcouru ou non garanti

- la mention du prix TTC

- la date limite de livraison

- le mode de financement

  • le procès-verbal de contrôle technique datant de moins de 6 mois
  • les documents indispensables pour immatriculer le véhicule

- le certificat de déclaration de cession

- le certificat d’immatriculation barré et portant la mention « cédé ou vendu le … » suivie de la signature du vendeur

- le certificat de non-opposition au transfert du certificat d’immatriculation

- un certificat de gage ou de non-gage datant de moins d’un mois

Si vous achetez à un particulier, il doit vous remettre ;

  • un document mentionnant nom et adresse du vendeur
  • un reçu si vous payez par espèce
  • un certificat de déclaration de cession en trois exemplaires
  • le carnet et les factures d’entretien de la voiture
  • le certificat d’immatriculation barré et portant la mention « cédé ou vendu le … » suivie de la signature du vendeur
  • un certificat de situation administrative de moins de 15 jours
  • le rapport du contrôle technique si l’auto a plus de quatre ans

Le particulier vendeur doit réaliser la déclaration de cession dans les 15 jours suivant la cession. Quant à vous, vous disposez d’un délai d’un mois pour procéder à l’immatriculation du véhicule à votre nom.

À lire aussi : Qu’est-ce qu’un certificat d’immatriculation ?

8. Que dois-je faire si je pense être victime d’une arnaque ?

Vous avez acheté une voiture d’occasion et malgré toutes les précautions prises, vous avez l’impression d’avoir été arnaqué. Vous pensez que le professionnel ou le particulier vendeur vous a délibérément menti sur les caractéristiques du véhicule. Vous pouvez alors faire une réclamation au vendeur par lettre recommandée avec avis de réception. Si le litige persiste, vous pouvez porter plainte.

La Matmut vous accompagne

Pour assurer votre voiture, choisissez parmi les formules Auto celle correspondant à vos besoins.

Devis en ligne

équipements obligatoires voiture

À lire aussi : 

Quels sont les équipements obligatoires dans une voiture ?

Pour garantir la sécurité des automobilistes et de leurs passagers sur les routes de France, tout conducteur d’un véhicule à deux, trois et quatre roues doit disposer de certains équipements.Quels sont-ils et que se passe-t-il en cas de non-respect de la loi ?

* Source : économie.gouv.fr