Menu
Accueil / Assurance Auto / Conseils / Conduite par temps de brouillard : comment s’adapter ?

Conduite par temps de brouillard : comment s’adapter ?

Publié en mai 2019

En hiver, les conditions météorologiques peuvent altérer la visibilité et le temps de réaction au volant. Comme sous la neige ou la pluie, la conduite par temps de brouillard nécessite d’adapter son comportement, afin de renforcer la sécurité de chacun. Le point sur les comportements à adopter pour conduire en cas de brouillard.

Conduite par temps de brouillard : les risques

Les accidents de la route causés par temps de brouillard représentent environ 2%* des accidents mortels. Peu nombreux, ils sont en revanche deux fois plus graves que la moyenne, avec une majorité de carambolages se produisant la nuit ou le matin (entre 4h et 10h). Des accidents causés, dans la plupart des cas, par la mauvaise visibilité en cas de conduite par temps de brouillard.

Conduite et brouillard : attention aux effets d’optique

90 % des informations essentielles au volant passent par la vue. Lorsque le brouillard apparait, il altère la visibilité du conducteur de trois façons différentes :

- l’extinction : certains obstacles sont totalement masqués par le brouillard et disparaissent totalement du champ de vision de l’automobiliste,

- l’effet de halo : apparaissant autour des points lumineux (phares, feux de stop, lampadaires...) il fausse la distance réelle entre le véhicule et la source de lumière, 

- l’effet de voile : il rend les obstacles flous et moins nets, empêchant d’apprécier correctement leur taille et leur distance.

Le « phénomène de l’aspirateur » par temps de brouillard

Lorsque le temps est au brouillard, il devient compliqué d’évaluer les distances, de voir les panneaux de signalisation, le marquage au sol, voire les autres véhicules. Perdant leurs repères, les conducteurs ont tendance à accélérer pour ne pas perdre le contact visuel avec les phares du véhicule devant eux. De son côté, le conducteur qui voit le véhicule derrière lui se rapprocher tendra à accélérer aussi, pour éviter la collision. Alors qu’ils devraient modérer leur allure pour renforcer leur sécurité, les conducteurs appuient sur l’accélérateur, augmentant le risque d’accident.

Comment adapter sa conduite avec du brouillard ?

Comme lorsqu’il pleut, qu’il neige ou qu’il vente, un seul mot d’ordre pour conduire dans le brouillard : ralentissez ! Pour optimiser votre sécurité, plusieurs règles doivent être observées :

-       augmentez les distances de sécurité avec le véhicule qui vous précède, 

-       si la visibilité est inférieure à 50 m, la vitesse maximum est limitée à 50 km/h, même sur autoroute,

-       circulez sur la voie de droite,

-       n’allumez pas vos feux de route, qui créent un « écran » blanc, n’améliorent pas votre visibilité et vous rendent moins visible pour les autres usagers,

-       allumez vos feux de croisement et vos feux de brouillard avant et arrière si la visibilité est très mauvaise. Pensez à bien les éteindre lorsque le brouillard se dissipe, 

-       évitez tout dépassement, car le brouillard masque les obstacles et fausse l’estimation des distances,

-       aux intersections, si la visibilité est insuffisante, ouvrez vos vitres (et coupez la musique ou la radio) : si vous ne voyez pas les autres usagers, vous pouvez renforcer votre sécurité en les entendant approcher.

Enfin, soyez très vigilant si vous devez rouler par temps de brouillard givrant. Apparaissant lorsque les températures approchent 0°C, il s’accompagne de dépôts de givre et de verglas sur la chaussée.

La Matmut vous accompagne

Avec la Matmut, choisissez votre assurance auto en fonction de vos besoins. Effectuez gratuitement une simulation en ligne, comparez les offres et personnalisez votre assurance sur mesure grâce aux options proposées.

La Matmut propose également à ses assurés des stages de conduite gratuits (dans la limite des places disponibles).

Devis en ligne

Conduite sur la neige

À lire aussi

Conduite sur glace et sur neige : les consignes à respecter

L’hiver s’installe et les températures baissent. La neige et le verglas s’invitent sur les sommets et sur les routes. Conduire dans ces conditions implique de suivre certaines règles pour arriver à bon port sans accident. Suivez nos conseils pour une bonne conduite sur neige et sur glace.