Menu
Accueil / Assurance Auto / Conseils / Tout savoir sur la conduite en hiver

Tout savoir sur la conduite en hiver

Publié en octobre 2020

En hiver, les conditions météorologiques impactent grandement la conduite des automobilistes. Neige, verglas, brouillard : il faut savoir adapter sa conduite pour garantir la sécurité de tous sur les routes. Mais pas seulement. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur la conduite en hiver : des règles de base aux équipements nécessaires, en passant par l’entretien du véhicule.

Neige et verglas : comment conduire en toute sécurité

En hiver, lorsqu'il neige ou que le verglas se pose sur les routes, l'adhérence des voitures sur la chaussée n'est plus garantie, c'est pourquoi il faut adapter votre façon de conduire. Réduisez d’abord votre vitesse. En cas d’obstacle sur la route, vous aurez besoin de plus de temps pour vous arrêter et vous risquez de heurter le véhicule devant vous. Le code de la route prévoit les baisses de vitesse suivantes :

  • 110 km/h sur autoroute au lieu de 130 km/h ;
  • 100 km/h sur les périphériques au lieu de 110 km/h ;
  • 80 km/h sur les routes hors agglomération.

Vous pouvez encore réduire ces vitesses selon les conditions climatiques. Ne freinez jamais sur la neige ou le verglas et débrayez lorsque nécessaire. Adoptez également une conduite souple et évitez les accélérations soudaines et les ralentissements brusques. Vous risquez de perdre le contrôle du véhicule. Anticipez au mieux les risques auxquels vous êtes exposé.

À lire aussi : Conduite sur glace et sur neige : les consignes à respecter

Comment conduire par temps de brouillard ?

Dans certaines régions, le brouillard peut sévir toute l'année, et plus intensément en hiver. Pour éviter tout accident, le premier réflexe à avoir est d’augmenter les distances de sécurité entre les véhicules. Le code de la route impose également une limitation de vitesse à 50 km/h si le brouillard vous empêche de voir à plus de 50 mètres.

Par ailleurs, il est recommandé d’utiliser les feux de croisement pour signaler votre présence. Les feux de route sont en revanche à proscrire car leur luminosité va se réfléchir dans le brouillard et diminuer votre visibilité.

Si votre véhicule en est doté, vous pouvez allumer vos phares antibrouillard à l'avant, mais n'oubliez pas de les éteindre si vous sortez de la zone de brouillard. Ils risquent d'éblouir les autres automobilistes. Évidemment, évitez tout dépassement sans visibilité et prenez le temps nécessaire aux croisements.

À lire aussi : Conduite par temps de brouillard : comment s’adapter ?

Faut-il utiliser des pneus hiver ?

Aussi appelé pneu neige, le pneu hiver est en général indiqué lorsque les températures baissent. Il offre une meilleure adhérence sur la chaussée en raison de sa conception. En effet, le pneu hiver a des rainures plus profondes et une bande de roulement composée de lamelles qui adhèrent davantage sur la route.

En France, monter des pneus neige n'est pas obligatoire. Mais si vous vivez dans une zone géographique sujette à des conditions climatiques rudes, il est vivement conseillé de poser des pneus neige, le plus tôt possible – cela peut être une obligation, par endroit. Il ne faut pas attendre la chute des premières neiges pour monter ces pneus. Vous pouvez les monter fin octobre-début novembre pour plus de sérénité.

À lire aussi : Monter des pneus hiver : pourquoi et quand le faire ?

Comment conduire en montagne ?

Vous allez partir à la montagne pour les vacances d'hiver ? Vous y habitez ? Il va falloir revoir votre façon de conduire en hiver. En effet, en montagne, les virages sont nombreux, ainsi que les montées et descentes abruptes, ou encore le manque de visibilité. À cela s'ajoutent les conditions climatiques hivernales, pas toujours simples à appréhender. Suivez ces quelques règles de base pour conduire en montagne en toute sécurité.

Dans les virages sans visibilité, signalez votre présence aux automobilistes arrivant en face, à l'aide de votre klaxon ou d'appels de phare. Ne doublez un autre véhicule que si vous avez une visibilité suffisante. Respectez les distances de sécurité et n'hésitez pas à les allonger en descente, car il vous faudra plus de temps pour freiner. En descente, utilisez le frein moteur plutôt que d'appuyer constamment sur la pédale de frein.

S'il neige ou s'il y a du verglas, les règles précédentes s'appliquent tout autant – il est même conseillé de redoubler de vigilance. Si besoin, équipez-vous de pneus neige ou de chaînes à neige. Adoptez une conduite souple pour éviter toute perte de contrôle. Ne freinez pas même si l'avant ou l'arrière du véhicule commence à glisser. Dans ce cas, débrayez.

À lire aussi : Comment bien préparer son véhicule avant de partir à la montagne ? 

Comment poser les chaînes ?

Les fabricants de chaînes à neige ont conçu des modèles de plus en plus faciles à poser. Vous n'aurez en général besoin que d'une paire de gants pour monter l'équipement sur vos pneus. Pour poser les chaînes, assurez-vous que le véhicule est garé sur un sol plat et stable. Démêlez les chaînes et posez-les à côté du pneu. Faites passer le câble et l'arceau rigide juste derrière le pneu et rejoignez les deux extrémités de la chaîne sur le haut du pneu. Placez les croisillons sur tout le pneu à la main et liez le tout avec le tendeur.

Astuce Matmut
Entraînez-vous à poser des chaînes avant l'hiver. Cela vous permettra de prendre le coup de main avant la saison, et de déceler un éventuel défaut de fabrication.

Manque de visibilité : les réflexes à avoir

En hiver, la luminosité baisse. La nuit tombe plus vite et la visibilité est grandement réduite. D'autant plus si les conditions météorologiques ne sont pas optimales. Avant que l'hiver ne s'installe, vérifiez l'état de vos phares et nettoyez tous les vitrages du véhicule (vitre, pare-brise, rétroviseurs, etc.). Réduisez votre allure et allumez vos phares dès que vous manquez de visibilité - même quand il fait encore jour.

À lire aussi : Changement d’heure : attention visibilité

Comment protéger son véhicule du froid ?

En hiver, les voitures sont mises à rude épreuve en raison des températures parfois très basses et des conditions météorologiques difficiles. Elles sont notamment exposées, si elles dorment dehors. Pour protéger votre voiture en hiver, commencez par couvrir les vitres et le pare-brise d'un carton ou de papier journal. De cette façon, vous n'aurez pas à dégivrer les vitres chaque matin. Vous pouvez aussi recouvrir l'intégralité du véhicule avec une bâche.

Pensez à vérifier l'état de la batterie avant l'hiver. Pendant la saison, elle est particulièrement sollicitée et se décharge plus vite. Couvrez les bornes de la batterie avec de la graisse pour la préserver au mieux. Avec le froid, les caoutchoucs isolant le véhicule se rétractent et craquent parfois. Utilisez un spray en silicone pour les renforcer. Vous pouvez aussi utiliser du vinaigre blanc pour prévenir une usure prématurée des essuie-glaces. N'utilisez pas les essuie-glaces s'ils sont recouverts de neige. Cela risque de les abîmer.

Sel sur les routes : comment prendre soin de son véhicule ?

En hiver, sur les routes enneigées et verglacées, des tonnes de sel sont déversées pour permettre aux automobilistes de conserver une adhérence suffisante sur la chaussée. Or, le sel de déneigement est particulièrement corrosif et attaque le bas de caisse de la voiture. Mais pas seulement, puisque la carrosserie, les freins et les jantes sont également exposés à ce phénomène de corrosion.

Pour protéger votre véhicule du sel, il est essentiel de nettoyer votre voiture régulièrement pour éviter que le sel n'attaque le vernis. Pour ce faire, rendez-vous en station de lavage auto et suivez les étapes du lavage de voiture. Dans certains centres de lavage, les programmes de lavage à rouleaux proposent une option « lavage châssis » spécialement conçue pour laver les zones inaccessibles de la voiture.

À lire aussi : Laver sa voiture chez soi : interdit ou non ?

Quels équipements avoir dans son véhicule en hiver ?

Dans une voiture, il est obligatoire d'avoir certains équipements, comme le gilet jaune, le triangle. Mais outre ces équipements obligatoires, il peut être intéressant d'avoir d'autres accessoires, surtout en hiver, si vous habitez dans une zone sujette à des températures basses ou à des chutes de neige. Pensez donc à stocker dans le coffre de votre voiture des chaînes ou des chaussettes à installer sur vos pneus pour une meilleure adhérence. Vous pouvez aussi garder un grattoir à disposition. Il vous permettra de dégivrer votre pare-brise chaque matin.

Il peut également être judicieux d'avoir des câbles de batterie à disposition au cas où votre batterie soit à plat. En effet, les basses températures influent sur les capacités de charge de la batterie. Autre élément utile : une bombe de dégivrage pour les serrures. Vous pouvez aussi stocker une couverture de survie dans le coffre, au cas où vous tomberiez en panne. Vous attendrez la dépanneuse sans risque d'hypothermie. Enfin, prévoyez une lampe frontale ou une lampe de poche.

À lire aussi : Quels sont les équipements obligatoires dans un véhicule ?

La Matmut vous accompagne

Adaptez votre façon de conduire en hiver, et soyez bien assuré avec le contrat d’assurance auto de la Matmut. Choisissez la formule la plus adaptée pour vous et agrémentez-la d’options supplémentaires, pour une couverture sur mesure.

Devis en ligne

conduite en hiver les règles d'usage

À lire aussi : 

Conduite en hiver : les règles d'usage

L’hiver, les conditions météorologiques et l’état de la route peuvent impacter la conduite d’un véhicule. Pour vous préparer au mieux et rouler en toute sécurité, adopter les bons gestes pour conduire en hiver.