Menu
Accueil / Assurance Habitation / Conseils / Comment détecter une fuite de gaz et que faire en cas d’incident ?

Comment détecter une fuite de gaz et que faire en cas d’incident ?

 Publié en août 2018

Lors d’une fuite de gaz, il est important d’agir rapidement afin de limiter les risques d’explosion, d’incendie, d’asphyxie et/ou d’intoxication. Comment détecter une fuite de gaz ? Quels sont les principaux gestes à privilégier en cas de suspicion de fuite de gaz ? Comment prévenir ce type d’incident ? Tout ce à quoi il faut penser.  

Les premiers gestes en cas de fuite de gaz

Les premières choses à faire lorsque vous suspectez une fuite de gaz sont les suivantes :

  • ouvrir les fenêtres pour aérer et limiter les risques d’évanouissement,
  • couper l’arrivée de gaz,
  • ne pas utiliser des interrupteurs ou tout type d’appareils (ménagers, téléphone, lampe torche, etc.) car ils sont susceptibles de créer une étincelle, voire une explosion si la fuite est grave,
  • ne pas utiliser l’ascenseur si vous habitez dans un immeuble,
  • ne pas fumer.

Comment détecter une fuite de gaz ?

Vous pouvez essayer de détecter l'éventuelle fuite de gaz en appliquant de l’eau très savonneuse sur les parties suspicieuses de votre installation (tuyau, joint, robinet…). En cas de fuite avérée, une ou plusieurs bulles devraient se former.

Il existe par ailleurs des détecteurs de fuite de gaz en spray qui permettent d’effectuer un test similaire.

Bon à savoir
N’essayez en aucun cas de détecter la fuite de gaz à l’aide d’une allumette ou d’un briquet. Vous risquez en effet de provoquer une explosion et mettriez en danger votre vie ainsi que celles des personnes éventuellement présentes à proximité immédiate.

Que faire ensuite ?

Dans un second temps :

  • sortez de votre logement et contactez les secours
    GRDF a mis en place un numéro d’urgence Gaz, le 0 800 47 33 33, spécialement dédié aux fuites de gaz. L’appel est gratuit depuis un poste fixe. Ce service est accessible 24 h/24 et 7 j/7.
  • prévenez vos voisins 
    Une étape importante si la fuite concerne également les parties communes. Frappez à la porte et évitez si possible d’utiliser la sonnerie.

Une fois le problème de fuite réglé, prenez ensuite rendez-vous dans les plus brefs délais avec un professionnel afin qu’il puisse examiner votre installation au gaz et effectuer les réparations nécessaires.  

Comment éviter les fuites de gaz dans son habitation ?

Pour limiter les risques de fuite de gaz à l’avenir, plusieurs précautions doivent être prises.

Pensez à :

  • faire réviser votre installation de gaz au moins une fois par an par un professionnel (l’entretien annuel des chaudières est obligatoire). Pour ne pas oublier, le mieux reste encore de souscrire un contrat d’entretien avec une entreprise spécialisée,
  • remplacer le tuyaux de gaz régulièrement, lorsque l’on utilise du gaz en bouteille. Pour savoir quand le changer, il suffit de se fier à la date indiquée sur le tuyau. Cette opération doit être effectuée même lorsque l’on estime que le tuyau est toujours en bon état,
  • les appareils fonctionnant au gaz doivent être tenus hors de portée des enfants. Ces derniers doivent par ailleurs être informés (lorsqu’ils sont suffisamment âgés) des dangers liés à la manipulation ou la dégradation d’installations fonctionnant avec du gaz naturel.

Le saviez-vous ? 
Le gaz n’a pas d’odeur. Un produit spécifique est ajouté au gaz naturel afin qu’il puisse être aisément détecté en cas de fuite. Le gaz est détectable dès qu’il est présent à hauteur de 1 % dans l’air.

RETOUR À LA LISTE DES ARTICLES

La Matmut vous accompagne

Que vous soyez propriétaire ou locataire, l'assurance Habitation de la Matmut vous permet de protéger votre logement contre les sinistres. Choisissez le contrat d'assurance Habitation adapté à vos besoins et vivez sereinement.

Devis en ligne

Quelles sont les principales causes d’un incendie domestique ?

À lire aussi : 

Quelles sont les principales causes d’un incendie domestique ?

En France, chaque année, plus de 200 000 incendies domestiques se déclarent, ce qui représente une intervention des pompiers toutes les 2 minutes. Ces incendies causent plus de 800 décès et 15 000 blessés par an. Souvent, cela pourrait être évité si les principales causes de ces incendies domestiques étaient connues de tous.