Menu
Accueil / Assurance Auto / Conseils / Sept astuces pour passer son permis de conduire en toute sérénité

Sept astuces pour passer son permis de conduire en toute sérénité

Publié en septembre 2020

L’examen du permis de conduire peut être une source d’angoisse pour les candidats. Malheureusement, ces tensions sont la principale cause des échecs le jour J. Comment passer cette épreuve de conduite en toute sérénité et en toute confiance ? La Matmut vous livre sept conseils anti-stress pour un examen réussi.

1. Prévoir quelques heures de conduite supplémentaires

Si vous n’êtes pas encore totalement confiant, n’hésitez pas à prendre des heures de conduite supplémentaires avec votre moniteur quelques jours avant l’examen. Ces moments vous permettront de poser toutes vos questions, de recevoir les dernières recommandations de votre moniteur, mais surtout de prendre de l’assurance. Si ces dernières séances se déroulent sans accroc, elles vous aideront à gagner en sérénité le jour J. En cas de conduite accompagnée, demandez aussi à votre accompagnateur de vous accorder un peu de temps quelques jours avant l’échéance.

Néanmoins, si vous ne vous sentez pas prêt après ces dernières séances, il est préférable d’en discuter avec votre moniteur d’auto-école. Inutile, également, d’enchaîner une dizaine d’heures de conduite à quelques jours de l’épreuve. Mieux vaut gérer et être à l’aise avant de fixer la date de votre passage de permis. Votre auto-école est là pour vous aiguiller en fonction de vos capacités.

À lire aussi : Conduite accompagnée, tout savoir sur cet apprentissage anticipé

2. Repérer les circuits d’examens en amont

En règle générale, votre moniteur connaît le parcours de l’examen. L’idéal est de se rendre dans cette zone le plus souvent possible, afin d’y repérer les points de vigilance (priorités à droite, passages pour piétons, etc.) et d’être plus à l’aise le jour de l’épreuve. De même, il est recommandé de connaître le point de rendez-vous avec l’inspecteur, celui à partir duquel vous prendrez le départ le jour J. Repérez, par exemple, les éventuels panneaux stop juste à côté pour éviter une erreur « bête » au démarrage.

À lire aussi : Trajets quotidiens : attention danger

3. Surveiller la météo

Cela peut paraître anodin, mais la météo a son importance pour l’examen du permis de conduire. L’astuce anti-stress est de prendre le temps de la vérifier la veille de l’épreuve. De la pluie est prévue ? Du brouillard, voire de la neige ? Révisez les bons comportements à adopter sur la route en cas de mauvais temps et profitez-en pour revoir le Code de la route, notamment les impératifs liés à la météo (feux de brouillard, distance de freinage et limitation de vitesse en cas de pluie, etc.). Ces précautions vous permettront d’être mieux préparé le moment venu.

A lire aussi : Comprendre les distances d’arrêt et de sécurité en voiture

4. Ne pas informer son entourage

Pour éviter toute pression extérieure inutile de la part de votre entourage, ainsi que les éventuels conseils (même bienveillants, mais parfois source d’angoisse), gardez le secret quant à la date de votre examen. Si personne n’est au courant, vous ressentirez moins de stress le jour du permis. Cerise sur le gâteau : en cas de succès, votre famille et vos amis seront d’autant plus heureux et surpris lorsque vous leur annoncerez la bonne nouvelle !

A lire aussi : Zoom sur les stages post-permis : qu’est-ce que c’est ?

5. Adopter une bonne hygiène de vie

Quelques jours avant l’épreuve, il est vivement recommandé d’adopter une hygiène de vie saine, notamment la veille. Préférez un repas équilibré, afin de ne pas subir les désagréments de la digestion d’un repas copieux pendant l’épreuve, avec à la clé un état de somnolence et une mauvaise concentration. De même, pour éviter toute fatigue inutile, couchez-vous relativement tôt la veille. Une bonne nuit de sommeil est primordiale pour optimiser la vigilance. Ces bons réflexes ne sont que bénéfiques pour arriver en forme à l’examen et passer votre permis sans stress.

A lire aussi : Les jeunes et le permis B

6. Utiliser une technique de relaxation

Si vous êtes très sujet au stress, vous pouvez envisager d’avoir recours à une technique de relaxation, la veille de l’examen ou quelques jours avant. Il existe plusieurs méthodes, à vous de choisir celle qui vous convient le mieux et qui répond à vos besoins. Parmi les plus populaires, on peut citer la méditation, le yoga, la sophrologie ou encore l’homéopathie.

A lire aussi : Permis à un euro : les nouveautés 2020

7. Adopter les bons réflexes le jour J

Le jour de l’examen du permis de conduire, plusieurs réflexes peuvent vous aider à réduire votre angoisse.

  • D’abord, arrivez au point de rendez-vous avec un peu d’avance. Votre tenue a également toute son importance, avec un mot d’ordre : le confort,
  • Privilégiez des baskets ou toute autre paire de chaussures dans laquelle vous êtes à l’aise et avec laquelle vous avez déjà conduit à plusieurs reprises,
  • Pour les vêtements, le conseil reste le même, optez pour des vêtements dans lesquels vous êtes libre de vos mouvements,
  • Autre point de vigilance : votre téléphone portable. N’oubliez pas de l’éteindre afin de ne pas être dérangé pendant l’épreuve,
  • Enfin, ne vous laissez pas impressionner par l’inspecteur. Son rôle n’est pas de vous tendre des pièges. Sachez aussi que ce dernier est avant tout un ancien formateur,
  • Soyez courtois et souriant (dans la mesure du possible !) afin de mettre toutes les chances de votre côté.

 À lire aussi : Que peut-on faire au volant et qu’est-ce qui est interdit ? Tout savoir

La Matmut vous accompagne

La Matmut vous accompagne au quotidien sur les routes grâce à son assurance Auto. Élaborez votre devis personnalisé en ligne, en une minute, et découvrez la formule la plus adaptée à vos besoins et à votre budget.

Devis en ligne

qu'est-ce que les stages de conduite matmut

À lire aussi :

Qu'est-ce que les stages de conduite Matmut

La Matmut, positionnée comme complice de sécurité envers ses sociétaires, dispense tout au long de l’année des stages de conduite gratuits, dans chaque région de France. Ce sont plus de 3 000 places proposées aux sociétaires Matmut en 2018, en 4 roues et 2 roues.