Menu
Accueil / Assurance Camping-car / Conseils / Conduite en camping-car : les règles et obligations à respecter

Conduite en camping-car : les règles et obligations à respecter

Publié en juillet 2019

Dès que vous en avez l’occasion, vous partez à l’aventure sur les routes à bord de votre camping-car ? Vous prévoyez d’acheter un camping-car pour vos prochaines expéditions ? Avant de prendre la route des vacances, il convient de faire le point sur les règles et obligations à respecter lorsque l’on conduit un camping-car. Tout ce qu’il faut savoir.

Le contrôle technique régulier : une obligation

Comme tous les véhicules, les campings doivent faire l’objet de contrôles techniques régulièrement et cela quel que soit leur poids. On retiendra que :

  • un premier contrôle technique doit être réalisé dans les 6 mois précédent le 4e anniversaire de la mise en circulation du véhicule,
  • un contrôle technique est valable 2 ans si aucune défaillance n’est constatée,
  • la vérification doit être effectuée par un organisme agréé. Pendant l’examen du véhicule 133 points de contrôle seront passés en revue. Ils concernent notamment l’équipement de freinage, l’identification du véhicule, les nuisances du véhicule, les feux ou encore la direction.

La conduite d’un camping-car sans contrôle technique à jour expose les contrevenants à une amende forfaitaire de 135 €. Une immobilisation du véhicule peut aussi être prescrite par les forces de l’ordre en cas de contrôle.

Ne pas se débarrasser de ses eaux usées n’importe où

Les eaux grises (celles qui proviennent de la douche, des éviers ou lavabos) des camping-cars ne doivent pas être évacuées n’importe où et n’importe comment. Il faut privilégier les aires de services mises à disposition par les communes ou les campings. Cela permet de garder les aires dédiées aux voyageurs propres mais aussi d’éviter de dégrader l’environnement.

Il en va de même pour les eaux noires, qui doivent être jetées dans des lieux dédiés.

Stationnement des camping-cars

En matière de stationnement dans l’espace public, les camping-cars sont considérés comme des voitures et doivent répondre aux mêmes règles (dans la mesure où ils pèsent moins de 3,5 tonnes).

Les conducteurs de camping-car doivent par exemple prendre en considération le marquage au sol. Ils ne peuvent par ailleurs pas s’installer sur des places de parking pour un séjour de longue durée, comme cela serait possible dans un camping. Étendre son linge, mettre en place des cales, installer des chaises longues ou un auvent sont d’autres types d’actes souvent proscrits.

Les municipalités peuvent intervenir lorsque des abus sont constatés.

Bon à savoir
Il n’est pas rare que les municipalités prévoient des aires d’accueil dédiées pour les camping-cars où il est possible de dormir, voire d’installer temporairement quelques équipements. Il faudra toutefois consulter le règlement de l’aire d’accueil afin de savoir ce qui est exactement autorisé en matière de longueur de séjour et de déballage.

Quelques règles complémentaires à respecter lorsque l’on souhaite conduire un camping-car

Ce qu’il faut retenir :

  • Porter sa ceinture de sécurité
    Cette règle s’applique aux conducteurs ainsi qu’aux passagers du véhicule.
  • Respecter les règles du Code de la route
    Limitations de vitesse, règles de circulation, stationnement : la conduite en camping-car est soumise aux mêmes règles que la conduite en voiture.
  • Respecter les limites de chargement
    Le poids des bagages, des accessoires et des passagers doit être contrôlé avant d’effectuer des longs trajets.

N’hésitez pas à contacter les municipalités dans lesquelles vous comptez vous arrêter pendant votre périple afin de connaître les règles relatives aux camping-cars.

Retour à la liste des articles

La Matmut vous accompagne

Découvrez l’assurance camping-car 4D Matmut et choisissez la formule la plus adaptée à vos besoins et à votre budget.

Devis en ligne