Menu
Accueil / Assurance Moto / Conseils / Comment bien rouler en groupe à moto ?

Comment bien rouler en groupe à moto ?

Publié en juin 2020

Rouler à moto est une expérience que beaucoup apprécient de partager avec des amis et/ou d’autres passionné(e)s. Cependant, pour que la fête ne soit pas gâchée, il y a quelques règles à respecter. Voici lesquelles.

Ce qu’il faut faire pour bien rouler en groupe à moto

Rouler en groupe à moto en ne prenant aucun risque, c’est prendre quelques habitudes très simples. Celles-ci sont à évoquer avant de prendre la route avec vos compagnons.

Bien organiser le trajet

Un groupe de motards devrait toujours être limité à 8 « riders ». En effet, au-delà de ce chiffre, il peut être plus compliqué de gérer tout le monde, de ne perdre personne en route (notamment aux feux rouges et aux ronds-points), et de ne pas voir de sous-groupes se former.

Par ailleurs, chaque motard doit avoir en sa possession le détail du trajet qui sera emprunté, pour être en mesure de rattraper le groupe en cas de besoin. Des applications, comme Liberty Rider dont la Matmut est partenaire, permettent notamment de choisir et de partager des itinéraires à moto.

Enfin, veillez à ce que les motos des participants soient équivalentes en termes de puissance et de vitesse. Il serait dommage que certains soient frustrés pendant le trajet et/ou tentés de se mettre en danger.

Rouler en quinconce

Le quinconce, c’est LA formation de référence pour rouler en groupe à moto. Le principe ? Les motos se suivent de façon alternée, la première à gauche, la deuxième à droite, la troisième à gauche, etc. Ce positionnement permet à chaque motard de disposer d’une zone de sécurité (avec les motos du côté opposé) et de respecter les distances de freinage (avec la moto qui le précède).

Niveau « classement » des motards, c’est simple. Le moins expérimenté se positionne en deuxième. Le plus expérimenté ferme la marche.

Communiquer avec les autres motards

Un groupe de motard, c’est un ensemble solidaire. Ainsi, pensez à signaler aux autres motos la moindre difficulté sur la route (dos d’âne, obstacle, nid-de-poule…), avec un signe de la main ou du pied.

Par ailleurs, vous pouvez faire le choix de vous équiper d’un kit de communication (également appelé « intercom »). Celui-ci vous permettra d’échanger, en parlant, avec les autres membres du groupe.

À lire aussi : Assurance moto : le passager est-il couvert en cas d’accident ?

Ce qu’il ne faut pas faire en groupe à moto

Formation en quinconce, méthodes de communication, planification du trajet… tout est prêt pour votre balade en groupe à moto ? Avant de démarrer, jetez un œil à ces quelques attitudes à éviter.

Doubler sans visibilité

Lorsque l’on roule en groupe à moto, il est essentiel de respecter l’ordre convenu au départ. Ainsi, il faut éviter de doubler : la formation en quinconce est très efficace mais engendre une certaine fatigue, due à la vigilance qu’elle impose. Doubler et être doublé, c’est augmenter ce stress et les risques d’accident. De même, il est interdit de se porter à la hauteur d’un autre motard. Ce dernier pourrait être surpris, se déporter et chuter.

Par ailleurs, au moment de doubler d’autres usagers de la route, il convient d’être extrêmement attentif à la visibilité sur la voie des véhicules qui arrivent en face. Attention à ne pas se lancer dans une manœuvre qui mettrait en péril les derniers membres du groupe. Dans l’idéal, avec un système intercom ou un geste convenu avant le départ, chaque motard doit « valider » le mouvement initié par le leader.

« Forcer » la formation en quinconce

La formation en quinconce doit être oubliée lorsque l’on roule sur une route étroite : elle pourrait mettre en danger les motards sur la file de gauche. Attention donc à la largeur de la voie sur laquelle vous circulez. De même, passez tous les virages sans visibilité (hors courbes simples donc) en file indienne, pour ne reformer le quinconce qu’à la sortie.

 Le saviez-vous ? La Matmut propose également à ses assurés des stages de conduite moto gratuits (dans la limite des places disponibles).

Oublier les limites de ses compagnons de route

Tous les motards n’ont pas la même aisance sur route. Toutes les motos ne se valent pas, qu’il s’agisse de vitesse pure ou de capacité d’accélération et de reprise après un virage.

En ayant à l’esprit ces deux principes, vous mettrez toutes les chances de votre côté de prendre en compte les limites de vos compagnons de route. Il convient ainsi de s’interdire toute démonstration de puissance, comme toute tentation d’être déraisonnable. Mieux vaut sortir d’un groupe (en prévenant, bien sûr), que de (faire) prendre le moindre risque.

À lire aussi : Comment se prépare un départ en vacances à moto ?

La Matmut vous accompagne

Prenez la route à moto, en toute sécurité avec le contrat d'assurance moto le plus adapté à votre budget et à vos besoins.

Devis en ligne

 Réviser sa moto avant le printemps : Les gestes pour un entretien optimal

À lire aussi :

Réviser sa moto avant le printemps : Les gestes pour un entretien optimal

Réviser sa moto avant le printemps sous-entend de la préparer en amont pour l'hivernage. En effet, une moto roule rarement l'hiver. Le froid, les intempéries et l'immobilité prolongée peuvent causer quelques dégâts. Retrouvez tous les gestes à effectuer pour un entretien optimal de votre deux-roues à la fin de l’hiver.