Menu
Accueil / Assurance Habitation / Conseils / Louer son premier appartement : sept choses à savoir sur la location

Louer son premier appartement : sept choses à savoir sur la location

Publié en décembre 2020

Vous vous apprêtez à louer un appartement pour la première fois ? Avant de vous lancer, il est important de prendre connaissance de certaines informations utiles et pratiques. Frais, assurances, arnaques, etc. :  quels sont les éléments à prendre en considération pour que ce projet de première location se déroule bien ?

1. Les dépenses sont nombreuses

Louer un premier appartement va de pair avec des frais relativement importants. Il faudra bien vous préparer en amont de vos recherches et prévoir une large enveloppe pour être en mesure de régler tout ce qui doit l’être. Cela comprend notamment :

  • Le dépôt de garantie

Il est souvent équivalente au montant du loyer. 

  • Le premier mois de loyer

Le premier loyer est calculé en fonction de la date d’emménagement dans le bien.

  • Les frais d’agence

Un bien dont la gestion est déléguée à une agence immobilière engendre des frais d’agence. Ces derniers sont à la charge du locataire et équivalent souvent à un loyer.

Pour éviter ces frais, vous pouvez essayer de rechercher un appartement sur des sites d’annonces destinés aux particuliers, où vous pourrez directement interagir avec les propriétaires.

  • Les frais d’état des lieux

Lorsque l’état des lieux est réalisé par un professionnel (par exemple un agent immobilier), le propriétaire peut facturer une partie des frais au locataire. La part se limite toutefois à 3 € TTC par mètre carré. Elle ne peut également pas être plus élevée que celle payée par le propriétaire.

À lire aussi : Caution locative : en colocation, en appartement ou en maison : tout ce qu’il faut savoir

2. Il existe différents types de baux de location

Un bail de location pour un logement meublé s’étend au moins sur un an ou 9 mois si le locataire est étudiant.

Un contrat de location classique dure quant à lui trois ans.

 

La reconduction est souvent tacite lorsque le bail arrive à échéance.

 

À lire aussi : Bail de colocation : à quoi faut-il faire attention ?

3. Le logement doit être assuré

Autre chose à savoir lorsque l’on loue un appartement pour la première fois : il est obligatoire de s’assurer pour les locataires. Une garantie Responsabilité Civile Locative est obligatoire pour garantir les dommages causés accidentellement au bien immobilier par le locataire. Ils doivent se protéger contre les risques locatifs tels que les dégâts des eaux, les incendies ou les explosions. Il faut également se prémunir contre les dommages matériels ou corporels causés à un tiers avec une garantie responsabilité civile vie privée.

C’est l’assurance habitation qui permet de répondre à cette obligation et d’être garanti en cas de sinistre. La cotisation est annuelle mais son paiement peut être fractionné, par mois par exemple.

 

Une attestation d’assurance vous sera généralement demandée lors de la remise des clés. Dans les années qui suivent, vous devrez à nouveau l’envoyer à votre bailleur.

 À lire aussi : Comment choisir une assurance habitation ?

4. Il faut être attentif lors de l’état des lieux

L’état des lieux sert à faire le point sur l’état de l’appartement avant que le locataire investisse les lieux.

Chaque pièce est passée au peigne fin et l’état de différents éléments est indiqué selon un système de notation. Sols, murs, robinetterie, équipements électriques et de chauffage, menuiseries, plafonds, lavabos, peintures, etc. : tout doit être examiné.

Lorsque vous n’êtes pas d’accord avec la notation, n’hésitez pas à l’indiquer afin qu’une correction soit apportée. L’objectif est de ne pas être mis en cause plus tard (pendant le temps de la location ou lors du départ) pour des problèmes dont vous n’êtes pas responsable.

Il peut être intéressant de se faire accompagner par une personne plus expérimentée si c’est votre première location d’appartement. Cela vous permettra d’éviter de passer à côté d’éléments importants.

 

À lire aussi : État des lieux : quels sont les droits et les devoirs du locataire ?

 5. Il existe des arnaques

Faites preuve de vigilance lors de vos recherches : des arnaques se cachent parfois parmi les annonces, notamment sur les sites destinés aux particuliers.

Méfiez-vous par exemple des locations qui offrent des prestations exceptionnelles proposées à des prix très attractifs. Elles vont souvent de pair avec une demande de « mandat cash » à effectuer dans les plus brefs délais. Il faudra passer votre chemin car l’annonce est probablement conçue dans le seul but de vous soutirer de l’argent.

 

Ne tombez pas non plus dans le piège des vendeurs de listes qui vous font payer l’obtention d’une liste d’appartements avec les coordonnées des propriétaires.

Ce type d’arnaque est spécialement conçu pour les personnes qui ont peu de connaissances sur l’univers de la location et/ou qui recherchent une location dans une zone géographique où la demande est importante.

 

Bien souvent, la liste n’a aucune valeur ajoutée et contient des annonces qui concernent des appartements déjà loués, qui ne correspondent pas à vos besoins ou encore des cordonnées erronées.

6. Il existe des aides au logement

En fonction de vos revenus et de votre situation personnelle, vous pouvez éventuellement bénéficier d’une aide au logement.

Pour savoir à quelles aides vous êtes éligible, rendez-vous sur le site de la Caf (Caisse d’allocations familiales). Vous pourrez faire une simulation pour les aides au logement et obtenir une estimation du montant qui vous sera versé si vous êtes éligible.

 

Vous pourrez ensuite effectuer une demande de prestation directement en ligne. Les délais de traitement des dossiers varient d’une caisse à l’autre. Il faudra souvent attendre plusieurs semaines avant que la première aide soit versée.

 

En ce qui concerne l’APL (aide personnalisée au logement), qui est l’aide de référence, elle est souvent versée au locataire, mais le propriétaire peut demander à recevoir directement le versement (il déduit ensuite l’allocation du montant du loyer à payer).

À lire aussi : Aides à la location : qu'est-ce que c'est et comment y avoir accès ?

7. N’oubliez pas vos contrats de fourniture d’énergie et internet

Les contrats d’électricité, de gaz et d’accès à internet doivent être souscrits par le locataire.

Vous pouvez au choix conserver les mêmes fournisseurs que votre prédécesseur dans l’appartement ou choisir ceux qui vous paraissent plus avantageux.

La Matmut vous accompagne

La Matmut protège votre logement grâce à ses contrats d’assurance habitation spécialement adaptées à vos besoins.

Découvrez l’Assurance Habitation Matmut Étudiants qui vous propose une couverture optimale au quotidien avec des tarifs à prix très avantageux pour les étudiants.

Devis en ligne