Menu
Accueil / Assurance Habitation / Conseils / Logement étudiant : quelle assurance habitation choisir

Logement étudiant : quelle assurance habitation choisir

Publié en septembre 19

Même pour un logement étudiant, la souscription d'une assurance habitation est la règle contre les risques locatifs. La location en meublé constitue cependant une exception. Location meublée, appartement, logement étudiant : les informations à connaître pour être correctement assuré.

Assurer un logement étudiant loué meublé

Pratique et économique, la location d’un logement meublé permet de se loger sans avoir à s’équiper entièrement en mobilier et en électroménager. Légalement, l’assurance d’un logement étudiant meublé n’est pas obligatoire, excepté pour les chambres louées en cité universitaire ou en résidence étudiante. Certains propriétaires peuvent toutefois exiger que le bien soit assuré, à condition de le mentionner clairement dans le bail.

Attention, car même si l’assurance habitation est facultative pour un meublé, le locataire est tout de même considéré comme responsable en cas de dommages causés aux biens présents dans le logement, aux voisins et/ou aux tiers. En souscrivant une assurance multirisques habitation, le locataire est généralement couvert contre le vol, le vandalisme, l’incendie, les inondations, le bris de glaces ou encore les risques d’explosion.

Bon à savoir 
La souscription d’une assurance habitation pour une chambre louée chez l’habitant n’est pas obligatoire non plus. Le propriétaire est déjà dans l’obligation d’assurer son habitation, y compris la pièce qu’il loue. Cependant, même si le locataire n'a pas d'obligation de souscrire une assurance multirisques habitation, il lui est fortement conseillé d'être garanti pour sa reponsabilité civile personnelle.

À lire aussi : Location d’une chambre à un étudiant : faut-il le déclarer ?

Assurer un logement étudiant non meublé

Dans le cas d’un logement étudiant loué vide, le locataire à l’obligation de se couvrir contre les dommages qu’il peut causer. Incendie domestique, dégât des eaux, explosion : en cas de sinistre, le locataire est responsable des dégâts occasionnés sur le bien et sur l’immeuble. La souscription d’une assurance risques locatifs est donc obligatoire pour que ces risques soient pris en charge et que le propriétaire soit indemnisé.

Mais attention : cette assurance ne couvre pas les dommages causés aux voisins, ni les biens mobiliers et les équipements du locataire endommagés par le sinistre. Pour bénéficier d’une protection optimale, la souscription d’une assurance multirisque habitation est nécessaire. Plus complète que la garantie risques locatifs, elle couvre la responsabilité civile personnelle du locataire, le logement qu’il occupe et les biens qui s’y trouvent.

Assurance logement étudiant : le cas de la colocation

Très répandue chez les étudiants, la colocation permet de partager un logement et de faire de précieuses économies sur le loyer ou les dépenses communes.

Pour assurer un logement étudiant en colocation, deux solutions :

  • soit l’un des habitants souscrit un contrat d’assurance habitation et déclare chacun des occupants du bien. Cela s'apparente alors à un contrat commun pour l'ensemble ds locataires. Dans ce cas, le contrat couvre la responsabilité civile locative ou d'occupant de chaque colocataire. Cependant, seule la responsabilité civile personnelle du colocataire souscripteur est garantie. Les autres colocataires désignés devront souscrire un contrat à titre personnel pour garantir leur responsabilité civile personelle ;
  • soit les colocataires souscrivent une assurance habitation chacun, en mentionnant l’identité des autres occupants du logement lors de la souscription, et à chaque départ ou arrivée de colocataires.

À lire aussi : Comment assurer un logement en colocation ?

Dois-je prouver que mon logement est bien assuré ?

Dans le cadre d’une location (hors location meublée), le bailleur a le droit d’exiger une attestation d’assurance pour prouver que le bien qu’il loue est couvert. Ce document, remis par votre compagnie d’assurances une fois le contrat établi, mentionne notamment le nom de l’assuré, la durée de validité du contrat, l’adresse du bien ou encore les garanties souscrites. Le propriétaire peut exiger ce document tous les ans, à la date anniversaire de la souscription. Sans attestation, le propriétaire peut résilier le bail du locataire.

Que faire en cas de sinistre ?

Face à un sinistre, vous devez informer votre compagnie d’assurances dans les cinq jours ouvrés, deux jours en cas de vol. Selon votre contrat, un dépôt de plainte au commissariat peut être nécessaire.

Lors de la déclaration à votre assureur, vous devrez fournir votre numéro de contrat, la date et le type de sinistre, les dommages causés chez vous, chez vos voisins et/ou à l’immeuble.

Bon à savoir 
Si l’un de vos voisins ou le propriétaire du bien mettent en cause votre responsabilité en tant que locataire, vous devez en informer votre assureur le plus rapidement possible.

retour à la liste des articles

La Matmut vous accompagne

Pour rester couvert face aux risques sans trop dépenser, l'Assurance habitation Étudiant Matmut vous propose toutes les garanties indispensables, à partir de 51,50 € par an*. Seul ou en colocation, en appartement ou en résidence universitaire, trouvez la solution qui répond à vos besoins.

Devis en ligne