Menu
Accueil / Assurance Auto / Conseils / Automobilistes : qu’est-ce qui change en 2020 ?

Automobilistes : qu’est-ce qui change en 2020 ?

Publié en février 2020

Chaque nouvelle année ou presque apporte son lot de changements pour les automobilistes. L’année 2020 va elle aussi de pair avec quelques évolutions notables. Quelles sont-elles ? En quoi vont-elles modifier le quotidien des conducteurs ? Focus sur les principaux changements.

Les malus automobiles durcis

Conformément à l’article 69 de la loi de finance 2020, le seuil de déclenchement du malus est passé à 117 g de CO2/km à 110 g de CO2/km au 1er janvier 2020. La modification de ce seuil s’accompagne, sans surprise, d’une taxation plus forte. Elle passe en effet à 50 € (contre 35 € auparavant).

La dernière tranche du barème a elle aussi subi des changements et a été abaissée. On retiendra ainsi que l’achat de véhicules très polluants ayant un taux de CO2 supérieur à 184 g/km, occasionne à présent un malus de 20 000 €. Auparavant, le seuil était fixé à 191 g/km et le malus s’élevait à 10 500 €.

Qu’en est-il des bonus écologiques en 2020 ?

Cette année, les automobilistes (à savoir les personnes physiques) pourront profiter des bonus écologiques suivants :

Prix d’achat du véhicule Montant maximum du bonus écologique*
Moins de 45 000 € 6 000 €
Entre 45 000 et 60 000 € 3 000 €

L’achat de véhicule coûtant plus de 60 000 €, fourchette de prix dans laquelle entrent généralement les véhicules hauts de gamme, ne donne pas lieu à un bonus écologique, sauf lorsqu’il s’agit de :

  • véhicule utilitaire léger,
  • ou de véhicule roulant à l’hydrogène émettant une quantité de CO2 inférieure ou égale à 20 g/km.

La hausse des tarifs des péages, un autre changement important pour les automobilistes

Parmi les changements notables de l’année 2020 pour les automobilistes figure également l’augmentation des tarifs de péages.

À partir du 1er février, ils augmentent de 0,82 % en moyenne au niveau national. Cela équivaudrait à une hausse d'environ 10 à 20 centimes par trajet.

Bon à savoir
Les revenus tirés des péages sont en partie destinés à financer les travaux environnementaux ou encore la construction d’échangeurs.

Le retour de la limitation à 90 km/h sur certaines routes ?

Les automobilistes sont susceptibles de voir la limitation de vitesse de certaines portions de route (hors agglomération à double sens et sans séparateur central) passer de 80 à 90 km/h. Les présidents de conseil départemental, les maires ou les présidents de l’établissement public de coopération intercommunale doivent toutefois passer par :

  • l’obtention d’un avis de la commission départementale de la Sécurité routière. Une étude d’accidentalité s’avère en effet nécessaire pour juger de la dangerosité des sections de routes concernées,
  • un arrêté.

Vers une autorisation du retrofit ?

Le retrofit, qui consiste à transformer une voiture à moteur thermique en voiture électrique, est une pratique rassemblant de plus en plus de suffrages dans de nombreux pays à travers le monde. En France, l’adoption de la pratique est pour l’heure complexe car elle nécessite l’obtention d’une autorisation du constructeur ainsi qu’une homologation officielle. La donne pourrait toutefois changer au cours de l’année, dans la mesure où un arrêté a été soumis à Bruxelles en vue de faciliter les démarches pour les particuliers. 

Un nombre plus important de radars

Le Gouvernement devrait déployer davantage de radars sur le territoire, et tout particulièrement des radars tourelles. Ce type de radar, qui a la particularité d’être assez haut, est capable de surveiller jusqu’à 8 voies simultanément et peut analyser le comportement d’environ 30 véhicules à la fois. Autre spécificité : il n’émet pas de flash lorsqu’il détecte et photographie une infraction. Les conducteurs concernés ne pourront donc pas savoir s’ils recevront une amende ou pas.

Environ 1 200 radars devraient être disséminés sur le territoire d’ici la fin de l’année 2020.

Retour à la liste des articles

La Matmut vous accompagne

La Matmut vous propose différentes offres d’assurance Auto. Découvrez les garanties de chacune et trouvez celle qui correspond à vos besoins et à votre budget.

Devis en ligne

Limitation de vitesse à 80 km/h sur certaines routes : pourquoi a-t-elle été mise en place ?

À lire aussi :

Limitation de vitesse à 80 km/h sur certaines routes : pourquoi a-t-elle été mise en place ?

Depuis le 1er juillet 2018, la vitesse de circulation sur certaines routes est limitée à 80 km/h. Cette décision a entraîné de nombreuses réactions parmi les automobilistes et professionnels des transports et nécessité des ajustements en matière de signalisation. Pourquoi la limitation de vitesse à 80 km/h a-t-elle été mise en place ? Cette réglementation est-elle définitive ? Le point avec la Matmut.

* Ces montants sont valables pour les véhicules émettant une quantité de C02 inférieure ou égale à 20 g/km