Menu
Accueil / Assurance Habitation / Conseils / Comment protéger sa maison des feux de forêt ?

Comment protéger sa maison des feux de forêt ?

Publié en octobre 2019

Les feux de forêt ne sont pas rares en France. En 2018, plus de 5 000 hectares* de forêts sont partis en fumée. Si ces chiffres semblent moins importants que par le passé, le risque d’incendie reste bien réel, notamment en cas de vent et de sécheresse. Si votre maison est située dans une zone à fort risque d’incendie de forêt, il est essentiel de suivre quelques règles pour vous prémunir du feu.

Préparer la maison pour éviter tout risque de propagation du feu de forêt

La maison constitue le premier abri lorsqu’un feu de forêt se déclare. Cependant, pour qu’elle ne parte pas en fumée devant la force d’un incendie, il faut veiller à bien préparer sa structure et à l’entretenir.

  • Bien choisir ses ouvertures

Les ouvertures de la maison (portes, fenêtres, volets) doivent être bien hermétiques à la fumée. Pour limiter la propagation du feu, il faut les choisir en bois épais résistant, ou opter pour du matériau utilisé dans la conception de porte coupe-feu, capable de résister pendant 30 minutes à la chaleur du feu.

  • Choisir le bon revêtement de toit

Le revêtement de toit le plus adapté pour contrer les méfaits du feu reste les tuiles. La tôle métallique ou les toits végétalisés quant à eux ne sont pas conseillés. Pour éviter toute propagation du feu de forêt dans votre maison, nettoyez régulièrement la toiture et retirez toutes les végétations qui se seraient installées sur les tuiles, comme les feuilles, les aiguilles de pin ou la mousse.

  • Sécuriser les évacuations

Lorsqu’elles ne sont pas fermées par des grilles à l’extérieur, les évacuations de la maison peuvent laisser des braises s’inviter à l’intérieur dans leurs conduits, favorisant le déclenchement d’incendie dans la maison.

  • Choisir le bon revêtement de façade

Le revêtement de façade, s’il est mal choisi, peut faciliter la propagation du feu de forêt. Pour éviter cela, préférez le crépi classique, réputé résistant. Si vous construisez une maison à ossature bois, privilégiez les bois ignifugés. De même, n’installez pas de gouttières ni de descentes en plastique le long de la façade.

  • Humidifier la maison et ses abords

Si un feu de forêt se déclare non loin de votre maison, utilisez votre tuyau d’arrosage pour humidifier les murs, les volets, les portes et le toit de votre maison. Arrosez également votre jardin pour ralentir la propagation du feu, en attendant son extinction par les pompiers.

Bon à savoir
Mettez à l’abri le tuyau d’arrosage, qui pourra servir après le passage de l’incendie pour éteindre les dernières braises éventuelles.

Prenez soin de votre jardin régulièrement

L’entretien des végétaux aux abords de la maison est une étape obligatoire pour limiter la propagation du feu.

Débroussaillage

Lorsque le jardin n’est pas entretenu, que des brindilles sèches s’amoncellent au sol et que des arbres non taillés prennent leurs aises, le feu n’a aucun mal à rejoindre la maison. Pour éviter cela, il est essentiel d’entretenir régulièrement le jardin et d’élaguer les arbres. Si vous avez des conifères, pensez à retirer les aiguilles à l’aide d’un râteau. Débroussaillez votre jardin au fur et à mesure pour éviter d’avoir un grand travail à effectuer à l’arrivée de l’été.

Par ailleurs, pour les territoires exposés à un risque d’incendie, les propriétaires d’une maison située à moins de 200 mètres d’une forêt sont tenus de débroussailler sur 50 mètres tous les abords de leur maison.

Pour les territoires non exposés à un risque d’incendie, une décision préfectorale peut imposer le débroussaillage sur votre terrain jusqu’à 50 mètres autour de l’habitation (même si cette obligation déborde sur le terrain des voisins).

Selon le Code forestier, si ces conditions ne sont pas respectées, une amende administrative de 30€ par m2 non débroussaillé peut être prononcée.

Attention au brûlage

Pour entretenir votre jardin, vous pouvez être tenté de procéder à un brûlage. Attention à la sécurité ! Il est interdit d’effectuer des brûlages par temps venteux. Par ailleurs, une période d’interdiction peut être mise en place selon les départements, en général, entre avril et septembre. Renseignez-vous en mairie pour connaître les mesures de prévention en place localement.

Planter les bons végétaux pour se prémunir des risques de feu

Les conifères, les mimosas, les bambous ou encore les lauriers sont des plantes et des arbres particulièrement inflammables. Gardez cela en tête au moment de les planter. Préférez les plantes grasses, moins sensibles au feu. De même, le gazon synthétique peut alimenter le feu, donc optez pour du gazon naturel.

À lire aussi : Comment réduire les risques d’incendie dans son logement ?

Stocker du combustible : les bonnes pratiques

Parmi les éléments qui peuvent favoriser la propagation d’un feu de forêt jusqu’à la maison : les combustibles (bois, citernes fioul, gaz, etc.). Pour des raisons évidentes de sécurité, n’entreposez pas vos bouteilles de gaz, citernes et autres bûches de bois contre la maison. En cas de feu de forêt, ces combustibles peuvent accélérer l’incendie de la bâtisse. Si possible, enterrez votre citerne gaz ou fioul, et entreposez vos bûches de bois dans un abri éloigné de la maison.

Ne rien laisser traîner dehors

Barbecue, salon de jardin, linge qui sèche dehors… en cas de feu de forêt proche, pensez à retirer tous ces éléments du jardin. Ces derniers sont particulièrement inflammables et constituent des sources supplémentaires pour alimenter le feu qui se rapproche de la maison. Si vous avez une voiture, placez-la dans le garage pour la protéger du feu. Si vous ne disposez pas de garage, garez-la loin de la maison. En cas d’incendie de forêt proche, elle vous expose à un risque de déflagration.

 Dégager l’accès vers la maison

Lorsque le feu se déclare en forêt et qu’il se rapproche dangereusement des maisons, les secours et les pompiers doivent pouvoir accéder aux zones en feu. D’après le code forestier, les voies d’accès privées doivent être débroussaillées sur une largeur de 10 mètres pour faciliter l’accès des pompiers. Par ailleurs, laissez votre portail ouvert et si vous disposez d’une piscine dans votre jardin, mettez-la à disposition des soldats du feu.

À lire aussi :  Prévention habitation : quel extincteur pour votre maison ?

La Matmut vous accompagne

La garantie incendie est incluse dans tous les contrats d’assurance Habitation de la Matmut. Retrouvez tous nos conseils prévention des incendies dans notre rubrique conseils Habitation.

Devis en ligne

incendies domestiques causes et prévention

À lire aussi :

Incendies domestiques : causes et prévention

En France, chaque année, plus de 200 000 incendies domestiques se déclarent, ce qui représente une intervention des pompiers toutes les 2 minutes. Ces sinistres causent plus de 800 décès et 15 000 blessés par an. Des conséquences dramatiques qui pourraient être évitées si les principales causes de ces incendies domestiques et les moyens de prévention étaient mieux connus.

* Source : pompiers.fr