Menu
Accueil / Assurance Auto / Conseils / 5 gestes pour être plus écolo en voiture

5 gestes pour être plus écolo en voiture

Publié en mai 2021

L’écologie est une problématique importante au quotidien. Et de plus en plus de personnes essaient de limiter leurs impacts sur l’environnement. Cela passe, bien sûr, par l’adoption d’un meilleur comportement à la maison ou d’un nouveau mode de consommation. Mais il est aussi possible d’agir derrière son volant. Entretien, conduite souple, covoiturage, sac pour les déchets, lavage à l’eau de pluie : découvrez 5 gestes écolo à mettre en place en voiture.

1. Entretenir régulièrement sa voiture

Le premier des gestes pour être écolo en voiture est d’entretenir régulièrement son véhicule. Une voiture bien entretenue, c’est une voiture qui consomme moins de carburant et qui pollue moins. C’est donc positif pour votre budget, mais aussi pour l’environnement.

Comment bien entretenir sa voiture ? Tout d’abord, cela passe par des révisions régulières auprès d’un garagiste. Pensez à consulter le carnet d’entretien du véhicule qui vous indiquera quand réaliser ces contrôles. De même, il est recommandé d’effectuer une vidange au kilométrage mentionné.

Autre geste simple que vous pouvez effectuer : contrôler la pression des pneus. Une pression optimale vous assurera une meilleure tenue de route, donc davantage de sécurité. Mais cela impacte également la consommation de carburant. En effet, des pneus correctement gonflés vous permettent de consommer moins d’essence. Enfin, une bonne pression limite l’usure de vos pneumatiques : vous avez donc moins besoin d’en changer.

2. Adopter une conduite douce

Parmi les gestes écolo à réaliser au volant, opter pour une conduite douce est une bonne idée. En effet, ce style de conduite limitera votre consommation de carburant et vous polluerez ainsi moins. Mais qu’appelle-t-on une conduite douce ? Cela se caractérise par plusieurs comportements simples à adopter au moment de prendre la route.

Par exemple, ne démarrez pas la voiture à froid. Avant le départ, laissez le moteur tourner un peu. Cela évite une surconsommation de carburant sur les premiers kilomètres parcourus.

Sur le trajet, évitez d’avoir une conduite trop brutale, nerveuse. Pour ce faire, essayer de conserver une vitesse constante, tout en respectant les limitations. Là encore, en évitant d’accélérer brutalement, vous économisez du carburant et polluez moins. En roulant à une vitesse modérée, vous pouvez par ailleurs mieux anticiper les ralentissements ou éventuels obstacles, et éviter des freinages brusques.

Enfin, lors d’arrêt supérieur à 60 secondes, il est recommandé de couper le moteur. Le redémarrer après un arrêt au feu rouge ou dans les embouteillages entraînera une consommation de carburant moins importante qu’en laissant tourner le moteur.

3. Pratiquer le covoiturage

Et si, plutôt que d’utiliser votre voiture seul, vous la partagiez avec d’autres personnes ? Le covoiturage est une solution économique pour les occupants du véhicule, mais surtout, un geste écologique simple à mettre en place. En limitant le nombre de voitures sur les routes, cette pratique contribue à réduire les émissions de polluants et de gaz à effet de serre.

Le covoiturage n’est pas difficile à mettre en place. Pour les trajets quotidiens au travail, par exemple, vous pouvez vous rapprocher de deux ou trois collègues afin d’effectuer la route ensemble. Pour rendre le tout plus agréable, vous pouvez organiser un roulement entre les participants, en changeant le conducteur et le véhicule chaque semaine.

Même pour les trajets plus longs et occasionnels, le covoiturage est une solution économique et intéressante. De nombreux sites et applications permettent de mettre en relation les covoitureurs très simplement et rapidement.

À lire aussi : Quelles sont les bonnes raisons de faire du covoiturage ?

4. Prendre un sac pour les déchets

Tous les conducteurs se sont déjà retrouvés avec une bouteille en plastique vide ou un emballage qui traînait dans la voiture. Dans cette situation, de trop nombreuses personnes cèdent à la facilité et jettent ces déchets par la fenêtre. Des déchets qui mettent parfois plusieurs décennies voire siècles à disparaître.

Afin d’éviter de salir et polluer les routes et leurs accotements, il existe une solution très simple : prendre un sac réutilisable pour y mettre vos déchets et les vider plus tard dans une poubelle. Ces petits sacs en toile – les tote bags – sont très faciles à transporter et lavables en machine. Un geste simple qui contribuera à préserver l’environnement.

5. Laver sa voiture à l’eau de pluie

Enfin, dernier geste écolo simple pour sa voiture : utiliser de l’eau de pluie pour le lavage. Cette eau est douce, dépourvue de calcaire, et vous pouvez donc l’utiliser sans risquer de laisser des traces sur la carrosserie ou les vitres de votre véhicule. Surtout, cette méthode vous permet d'économiser des dizaines de litres d’eau à chaque lavage, et réduit sensiblement votre consommation d’énergie.

Pour récupérer l’eau de pluie, il suffit de relier vos gouttières à une citerne qui se remplira à chaque orage. Pensez à opter pour une citerne munie d’une grille afin de filtrer les feuilles mortes et les débris et éviter qu’ils se déposent dans votre installation.

Il est à noter que l’eau de pluie peut avoir d’autres usages et être, par exemple, utilisée pour le jardinage, afin d’arroser vos plantes.

À lire aussi : Qu’est-ce que l’éco-conduite ?

La Matmut vous accompagne

La Matmut vous accompagne sur les routes, au quotidien, grâce à son assurance auto et ses formules spécialement adaptées à vos besoins et votre budget. 

Devis en ligne